Vous êtes ici

Horaire

Mercredi le 30 mai PM

Présentations orales
Grand Salon, Pavillon Alphonse-Desjardins de l'Université Laval

12h45 : Mot de bienvenue

Modérateur : Dr Yohan Bossé

13h00 Vanessa Rodrigues Vilela
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr André Marette

L’expression d’iNOS dans les adipocytes contribue à la résistance à l’insuline et à la détérioration du métabolisme énergétique dans les souris obèses.

13h15 Sabrina Pelletier
Résident(e) / Externe niveau Résident en Pneumologie avec Dr Jean Bussières

Clampage du tube à double lumière: une technique novatrice d’optimisation de la ventilation uni-pulmonaire. 

13h30 Mathilde Mouchiroud
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante

Identification d’une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique

13h45 Nicolas Perrot
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault

Association entre l’activité et la génétique de la phospholipase A2associée aux lipoprotéines (Lp-PLA2) et risque de rétrécissement aortique calcifié chez l’humain

14h00 Carole-Ann Huppé
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr David Marsolais

L’expression de molécules de co-stimulation induite par le lipopolysaccharide sur les lymphocytes B est modulée par le récepteur S1P1

14h15 Sandrine Chometton
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva

Les projections du noyau accumbens shell sur le pallidum ventral jouent un rôle dans la consommation de nourriture palatable chez le rat femelle

14h30 Dominic Chartrand
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jean-Pierre Després

Adiposité viscérale, contenu en lipides du foie et tolérance au glucose : contribution de la condition cardiorespiratoire

14h45 Géraldine Vitry
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Roxane Paulin

Voies de signalisation potentielles activées par la mitokine PHB dans l’hypertension artérielle pulmonaire : implication du récepteur ErbB2

15h00 Pause-café
15h15 Alice Bourgeois
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Olivier Boucherat

Implication de la protéine CHK1 dans l'hypertension artérielle pulmonaire 

15h30 Déborah Argaud
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu

JMJD3 et DDX21 stimulent l’élongation de la transcription au locus ENPP2 par une boucle chromatinienne entre un enhancer distal et le promoteur

15h45 Raphaëlle Jacob
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dre Vicky Drapeau

Associations among late distribution of food intake, anthropometric measures, energy intake and eating behaviour traits in overweight and obese Individuals

16h00 Julyanne Brassard
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Marie-Renée Blanchet

L’effet du microenvironnement tumoral sur les populations de cellules dendritiques au poumon.

16h15 Charles Nadeau-Routhier
Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Christian Steinberg

Arythmies ventriculaires dans la cardiomyopathie hypertrophique apicale et septale: l’expérience canadienne française

16h30 Élizabeth Elliot
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Jorge Soliz
16h45 Alisson Clémenceau
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Yohan Bossé

Transcriptome-wide association study reveals candidate causal genes for lung cancer

17h00 Ariane Lechasseur
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette

Double exposition à la cigarette électronique et à la cigarette de tabac : impacts sur les populations de leucocytes pulmonaires

 

17h15 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe A

A1 Sarah Imhoff
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard

Cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand in individuals with post-concussive syndrome

A2 Raphaëlle Bourgeois
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault

Étude globale du protéome des LDL et de la lipoprotéine(a) chez des adultes en bonne santé

A3 Hamza Mbareche
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine

Corrélation entre la diversité bactérienne des bioaérosols de bâtiments de porcheries et des nasopharynx des travailleurs exposés

A4 Sarah Gephine
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr François Maltais

Demande cardiorespiratoire, fatigue du quadriceps et réponses symptomatiques induites par le test de lever de chaise d’une minute chez des patients atteints de MPOC : résultats préliminaires.

A5 Richard Quansah Amissah
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva

Neuronal activity is increased in reward processing brain structures of binge-eating prone rats

A6 Myriam Gagné
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Louis-Philippe Boulet

Training respiratory educators to deliver patient education improves health-related quality of life of individuals with chronic obstructive pulmonary disease: Results from a pre- and post-intervention study

 

17h15 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe B

B1 Maude Jolicoeur
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Maria-Cecilia Gallani

L'évaluation de l'adhésion au traitement pharmacologique dans le suivi infirmier de l'insuffisance cardiaque.

B2 Lawrence Labrecque
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard

Does sex influence the cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand in healthy

B3 Joanie Lemieux
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine

Échantillonneurs d'air liquides et biais sur la quantification bactérienne

B4 Audrey Poirier
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante

Caractérisation in vivo d’un un nouveau lien unissant le stress oncogénique au suppresseur de tumeur p53

B5 Emma Roy
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr François Maltais

Le cancer pulmonaire de stade précoce non opéré et la maladie pulmonaire obstructive chronique

B6 Anne-Frédérique Turcotte
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Claudia Gagnon

Effects of Biliopancreatic Diversion on Bone Turnover Markers and Association with Hormonal Factors in Patients with Severe Obesity 

 

17h15 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe C

C1 Pascale Blais-Lecours
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr David Marsolais

Un analogue de la sphingosine interfère avec la respiration mitochondriale des cellules musculaires lisses bronchiques

C2 Cristina Rodica Tudorache Bosoi
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr André Marette
C3 Gerard Ngueta
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr Paul Poirier

Serum cotinine And Markers of Lipid metabolism Among U.S Adults Smokers: The modifying role of Age, Sex and Ethnicity - Results from the National Health and Nutrition Examination Survey data (2001–2014)

C4 Ferid Oueslati
Stagiaire niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr François Maltais

Cardiorespiratory and muscle oxygenation responses to normocapnic hyperpnoea exercise in COPD

C5 Jean-Simon Lalancette
Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Jean-Michel Paradis

Dual Antiplatelet Therapy Versus Triple Antithrombotic Therapy in Patients With STEMI and Residual Anterior Wall Motion Abnormalities: the MAGIC Multicenter Registry

C6 Benoit M.-Labbé
Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Jean-Michel Paradis

La revascularisation coronarienne chez les patients subissant un remplacement valvulaire aortique percutané : une approche systématique à l’IUCPQ

C7 Marianne Bouffard-Côté
Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Marie-Annick Clavel

Effet du sexe sur la progression du remodelage ventriculaire gauche chez les patients atteints de sténose aortique

 

17h15 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe D

D1 Lais Rossi Perazza
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr André Marette

Impact of dietary ω-3 PUFA and the DHA-derived resolution mediators 17-HDHA and PDX on kidney disease in obese diabetic mice

D2 Marjorie Boyer
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault

Associations entre les niveaux plasmatiques de PCSK9 et les marqueurs de lipémie postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale en réponse à un programme de modification des habitudes de vie

D3 Ons Marsit
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Jonathan Beaudoin

Étude des facteurs influençant l’adaptation du tissu valvulaire mitral et leurs rôles dans la genèse de l’insuffisance mitrale fonctionnelle

D4 Romain Villot
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante

Découverte de ZNF768, une nouvelle connexion entre TP53 et la signalisation des facteurs de croissance médiée par la voie PI3K/mTORC2/Akt. 

D5 Romain Devillers
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Patrick Mathieu

Autotaxine transportée par Lp(a): un biomarqueur du rétrécissement valvulaire aortique calcifié

D6 Zhi Fei Li
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva

Differential effects of fear conditioning on sucrose consumption in binge eating prone and binge eating resistant rats

 

Jeudi 31 mai AM

Présentations orales
Grand Salon, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Modérateur : Dr Mathieu Laplante

08h00 Modérateur - Mot de bienvenue
08h15 Mickael Rosa
Stagiaire niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu

Locus PALMD : Caractérisation d’un variant génétique causal du rétrécissement aortique calcifié

08h30 Morgan Gazzola
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Ynuk Bossé

Le gain de force du muscle lisse : Optimisation du moteur ou de la transmission ?

08h45 Stéphanie LeBlanc
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Eric Larose

Progression naturelle de l’athérosclérose subclinique chez de jeunes hommes et femmes : étude longitudinale de 3 ans

09h00 Andrée-Anne Clément
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Pascale Mauriège

Relation entre l'expression de gènes de la fibrose dans différents dépôts adipeux intra-abdominaux et la résistance à l’insuline et l’inflammation de femmes atteintes d’obésité sévère. (Présentation orale : utilisation d'un MAC)

09h15 Pause-café
09h30 Lionel Tastet
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot

Effet du Sexe sur l’Expansion de la Fibrose Myocardique chez les Patients atteints de Sténose Aortique

09h45 Caroline Turcotte
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Nicolas Flamand

Les acides gras stimulent une production massive d'endocannabinoïdes par les leucocytes humains

10h00 Mylène Shen
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot

Impact de la Morphologie de la Valve Aortique sur la Progression de la Sténose Aortique

10h15 Christian Luis Carlos Arias Reyes
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Jorge Soliz

Implication of metabolic strategies in the ability to colonize high altitude hypoxic environments

10h30 Pause
11h00 Conférence - Le Dr Paul Hébert
12h00 Dîner - Espace Jardin

 

13h00 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe E

E1 Jérémy Bernard
Stagiaire en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot

Déterminants et Impact du Remodelage Asymétrique du Ventricule Gauche sur la Fonction Ventriculaire Gauche chez les patients atteints d’une Sténose Aortique - Résultats de l’étude PROGRESSA

E2 William Harvey
Stagiaire en Pneumologie avec Dr Steve Charette

Étude des effets de la cinnamaldéhyde sur la formation de biofilm de Pseudomonas aeruginosa dans un système de microfluidique.

E3 Maria Lebeuf
Stagiaire en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine

Validation of the microbiological quality assurance procedures used with axenic mice.

E4 Michaël Maranda-Robitaille
Stagiaire niveau Stagiaire en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot

Impact du Traitement de l’Hypertension sur l’Évaluation Hémodynamique de la Sténose Aortique

E5 Marie Pineault
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette

Rôle de l’activation pharmacologique de SHP-1 dans la réponse pulmonaire à la fumée de cigarette

E6 Éliane Tardif-Pellerin
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr David Marsolais

Validation d’un essai de complémentation protéique pour la détection de molécules modulatrices du récepteur CD200R1 humain

E7

Justine Faramia
Stagiaire en Obésité-Métabolisme avec Dr Frédéric Picard

Modulation de la production hépatique d’IGFBP-2 par FGF19

E8 Stefania Oros
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoît Arsenault

Identification et traitement du phénotype de la lipoprotéine(a) élevée en sténose aortique: résultats préliminaires de l’étude ATLAS

13h00 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe F

F1 Marie-Noël Kim-Ly Bui
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Didier Saey

Test-retest reliability of a handheld dynamometer and relationship between isometric quadriceps muscle strength and functional capacity in Canadian people with COPD

F2 Audrey-Anne Després
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault

L’impact d’une chirurgie bariatrique sur les concentrations de lipoprotéine(a) chez des patients ayant une obésité sévère

F3 Karine Duquette-Lozeau
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine

Impact de la méthode de compostage de la phase solide sur les bioaréosols dans les fermes laitières sous litière recyclée

F4 Alicia Durocher
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Steve Charette

Un potentiel vecteur d'infections respiratoires: l'enrobage de quatre bactéries différentes par deux protozoaires de type cilié du genre Tetrahymena

F5 Elisabeth Walsh-Wilkinson
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jacques Couët

Effet de la perte des estrogènes sur le développement de l’hypertrophie cardiaque induite par une régurgitation valvulaire aortique chez le rat.

 

13h00 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe G

G1 Béatrice Choi
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr André Marette

Impact d’un extrait de canneberge riche en polyphénols sur la santé métabolique en contexte de perte de poids et d’exposition aux polluants organiques persistants

G2 Arnaud Chignon
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu

Un ARN long non codant associé à un enhancer contrôle la fibrose dans le rétrécissement aortique
calcifié

G3

Anne-Sophie Archambault
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Nicolas Flamand

L’inhibition de la 15-lipoxygénase-1 provoque une réduction de son expression chez les cellules épithéliales bronchiques et les macrophages alvéolaires, mais pas chez les éosinophiles. 

 

G4 Jean-Philippe Rousseau
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Richard Kinkead

Is regulation of microglial functions by T3 dependent on the micro-environment?: Insights from the brainstem respiratory control network of newborn mice.

G5 Chloé Rauzier
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Frédéric Picard

Effet de l’absence de la protéine IGFBP-2 sur le profile lipidique et le développement de la plaque d’athérome chez des souris femelles.

G6 Mélissa Pagé
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Marie-Renée Blanchet

Expression du CD34 par les progéniteurs adipeux : possible implication dans le phénomène de brunissement des tissus adipeux.

 

13h00 Session de présentations par affiches
Atrium J. G. Paquet, Pavillon Alphonse Desjardins de l'Université Laval

Groupe H

H1 Audrey Auclair
Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Paul Poirier

Changements respectifs de la masse maigre et de la masse musculaire à 6 et 12 mois suivant une chirurgie bariatrique.

H2 Cynthia Faubert
Personnel de soutien DRU en Centre de Recherche avec Mme Michèle Clavet

Mise en place et développement d’une plateforme d’animaux axéniques et gnotobiotiques en utilisant un système d’hébergement de cages étanches à pression positive

H3 Geneviève Guèvremont
Professionnel(le) de recherche en Obésité-Métabolisme avec Dr Denis Richard

Le rôle de la progestérone dans les comportements liés au stress et la compulsion alimentaire et son influence au niveau central chez les rats mâles et femelles

H4 Anne-Marie Lemay
Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr David Marsolais

Hexosylceramide accumulation in lung adenocarcinoma is associated with increased UDP-Galactosyltransferase

H5 Mickaël Martin
Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr François Maltais

Évaluation de la limitation cardiorespiratoire lors d’un entrainement en endurance musculaire dans la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

H6 Dany Patoine
Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr Élyse Bissonnette

Développement et caractérisation d’un rat déficient pour le CD200, un intérêt dans l’étude de l’asthme allergique

H7 Sylvie Pilote
Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Benoit Drolet

Est-ce que le tabagisme, lorsque combiné à la stéatose hépatique non alcoolique, modifie l'expression des CYP2d et CYP2c?

H8 Élise Roussel
Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Marie Arsenault

Étude de l’expression de Decr1, une enzyme accessoire de la bêta-oxydation, dans différents contextes d’hypertrophie cardiaque.

H9 Joanie Routhier
Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette

Rôle de l’axe SIRPα/CD47 dans l’inflammation pulmonaire induite par la fumée de cigarette

 

Jeudi le 31 mai PM

Présentations orales
Grand Salon, Pavillon Alphonse-Desjardins de l'Université Laval

Modérateur : Dr Ynuk Bossé

14h15 Maxime Hervault
Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Marie-Annick Clavel

Les différences liées au sexe dans le remodelage des valves aortiques sténosées dans des valves bicuspides et tricuspides

14h30 Junichi Omura
Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr Sébastien Bonnet

Long noncoding RNA H19 in the pathogenesis of right ventricular dysfunction with pulmonary arterial hypertension

14h45 Sandrine Sallé-Lefort
Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec le Dr Frédéric Picard

Rôle du long ARN non codant Malat1 dans la fonction pulmonaire

15h00 Kevan Rahimaly
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard

Changes in middle cerebral artery mean blood velocity during incremental aerobic exercise are similar between healthy active men and women.

15h15 Éric Jubinville
Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette

Impact d’une diète déficiente en méthionine/choline sur la réponse pulmonaire à la fumée de cigarette

15h30 Catherine Beaumont
Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jacques Couët

Le dimorphisme sexuel dans le développement de l’hypertrophie cardiaque lors d’une régurgitation valvulaire chez le rat : un rôle potentiel des androgènes?

15h45 Délibération du jury
17h30 Arrivée au Parlement - Banquet

13h00Rodrigues Vilela, Vanessa - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr André Marette - Retour à l'horaire

 

 

L’expression d’iNOS dans les adipocytes contribue à la résistance à l’insuline et à la détérioration du métabolisme énergétique dans les souris obèses.

Rodrigues Vilela, V*1 ; Lachance, G1 ; Nachbar, RT1 ; Centano-Baez, C1 ; Bellmann, K1 and Marette, A 1,2

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ) – Université Laval, 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), Universtié Laval 

Introduction : Le monoxyde d’azote (NO) est un messager gazeux synthétisé à partir de L-arginine par les enzymes NO synthases (NOS). L’expression du membre inductible de la famille des NOS, iNOS, est augmentée en réponse aux endotoxines bactériennes, aux cytokines inflammatoires et à la surcharge nutritive liée à l’obésité. Des expériences génétiques ont établi un rôle central pour iNOS dans la promotion de la résistance à l'insuline dans un modèle de diabète lié à l'obésité engendrée par un régime riche en graisses.

Objectif : Clarifier les mécanismes causant la résistance à l'insuline induite par iNOS.

Méthodes : Nous avons généré trois lignées de souris pour lesquels iNOS est invalidé génétiquement et de manière sélective (technologie Cre/Lox) dans les cellules adipeuses (AdKO), musculaires (MuKO) et hépatiques (HeKO). 

Résultats : Avec l’aide de ces modèles génétiques nous avons pu déterminer que l’absence d‘iNOS dans les cellules du muscle squelettique et du foie ne contribuait pas de manière significative à la résistance à l'insuline induite par l'iNOS chez les animaux soumis à une diète ricche en lipides pendant 2 mois. Cependant, nous avons observé que la délétion de iNOS spécifiquement dans les adipocytes avait pour conséquence d’améliorer la sensibilité à l’insuline, et que cet effet bénéfique était lié à une augmentation de la dépense énergétique tel que mesuré en calorimétrie indirecte, et ce spécifiquement chez les animaux obèses. La perte d'iNOS dans les adipocytes était également associée à une réduction des niveaux des triglycérides circulants.

Conclusion : Nos résultats permettent de mettre en évidence un rôle inattendu d’iNOS dans les adipocytes dans le développement de la résistance à l’insuline systémique et le métabolisme des triglycérides, suggérant un rôle important du NO et/ou de ses dérivés nitrosylés produits localement dans le tissu adipeux dans les complications métaboliques de l’obésité.

13h15Pelletier, Sabrina - Résident(e) / Externe niveau Résident en Pneumologie avec Dr Jean Bussières - Retour à l'horaire

 

 

Clampage du tube à double lumière: une technique novatrice d’optimisation de la ventilation uni-pulmonaire. 

Pelletier S1, Somma J2, Provencher S3, Moreault O1, Couture EJ1, Ugalde P4, Vigneault L2, Lemieux J2, Bussières JS1, 2

1Départment d'Anesthésiologie et de Soins Intensifs, Université Laval; 2Départment d'Anesthésiologie, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Quebec - Université Laval; 3Départment de Pneumologie, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Quebec - Université Laval; 4Service de chirugie thoracique, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Quebec - Université Laval.

Introduction : Jusqu’à tout récemment, les études évaluant l’affaissement pulmonaire avec le tube à double lumière (TDL) en comparaison au bloqueur bronchique (BB) n’étaient pas concluantes. L’obtention d’un affaissement pulmonaire complet (APC) plus rapide et de meilleure qualité avec le BB à canal interne occlus, en comparaison à la SET-DL a été récemment démontré.1 Ces résultats s’expliquent par l’apparition d’une pression négative dans le poumon non ventilé (PNV) pendant la ventilation uni-pulmonaire (VUP) à thorax fermé, créant ainsi un effet d’aspiration d’air ambiant par la lumière du PNV.2 L’étude proposée vise à tester l’hypothèse qu’un clampage de la lumière du PNV du TDL, pendant la VUP à thorax fermé, permettrait d’obtenir un APC plus rapide par absence d’aspiration d’air ambiant.

Objectif : L’objectif primaire est la comparaison du temps nécessaire à l’obtention d’un APC, par évaluation « vidéo », lors de la VUP lorsque la lumière du PNV est soit occluse ou ouverte à l’air ambiant.

Méthodes : Après avoir obtenu l’approbation du comité d’éthique ainsi que le consentement écrit des participants, 30 patients nécessitant une VUP pour une chirurgie thoracoscopique vidéo-assistées (VATS) ont été randomisés (15 par groupe). Tous les patients ont été ventilés à 100% d’oxygène avant l’initiation de la VUP. Lors de la VUP à thorax fermé, la lumière du PNV a été clampée dans le groupe expérimental, alors qu’elle a été laissée ouverte à l’air ambiant (pratique usuelle) dans le groupe contrôle. Les chirurgies ont été filmées pour l’analyse vidéo a posteriori afin de déterminer le temps d’APC «vidéo». Les chirurgiens ont déterminé le temps d’APC «clinique». Le volume d’air ainsi que la concentration d’oxygène de l’air expiré du PNV à l’ouverture de la plèvre ont été recueillis et mesurés. Une analyse de probabilité a été effectuée pour déterminer le temps ou la probabilité d’APC «vidéo» est de 50% (T-50 APCv)1.

Résultats : Le T-50 APCv du groupe contrôle est de 64,36 ± 11,03 min et de 32,05 ± 3,55 min (p<0,001)pour le groupe expérimental. À l’ouverture de la plèvre, le volume d’air recueilli ayant été expiré par le PNV est inférieur et contient davantage d’O2 dans le groupe expérimental, comparé au groupe contrôle.

 

 

Ouverture de la plèvre

 

APC clinique

Volume expiré

Conc. O2 expirée

Contrôle

59,47 ± 10,52 min

421,13 ± 101,20 ml

11,93 ± 1,85 %

Expérimental

28,67 ± 7,61 min

178,53 ± 69,90 ml

41,87 ± 9,42 %

 

p < 0,0001

p = 0,0006

p < 0,0001

 

Conclusion : Le temps pour obtenir un APC lors de la VUP avec TDL est plus rapide lorsque la lumière vers le PNV est occluse lors de la VUP à thorax fermé. En clampant la lumière du PNV, l’entrée d’air ambiant par celui-ci est éliminée ce qui lui assure un volume inférieur tout en conservant une concentration en O2 supérieure. Physiologiquement, ces deux éléments peuvent donc contribuer à l’obtention d’un APC plus rapide.

Références : Can J Anaesth. 2016;63(7):818-27; CJA. Suppl. 1, 2017 et SFAR # 404, 2017.

13h30Mouchiroud, Mathilde - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante - Retour à l'horaire

 

 

Identification d’une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique

Mouchiroud Mathilde1, Camiré Etienne1, Turcotte Laurie1, Roy Christian1, Gélinas Yves1 and Laplante Mathieu1

1CRIUCPQ, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, Canada

Introduction : En contexte d’obésité, le foie développe des désordres métaboliques menant à la stéatose hépatique, une condition qui favorise la fibrose, la cirrhose et le cancer. Dans les dernières années, des protéines sécrétées par le foie (hépatokines) ont été identifiées. Elles ont la capacité de moduler les fonctions des tissus distants et de contribuer aux pathologies associées à l’obésité incluant le diabète de type 2, la résistance à l’insuline, les dyslipidémies et les maladies cardiovasculaires. 

Objectif : L’objectif de ce projet est d’identifier et de caractériser une nouvelle hépatokine qui pourrait être utilisée comme biomarqueur de la santé hépatique ou servir de cible thérapeutique pour améliorer la santé des personnes obèses. 

Résultats : Nous avons identifié Leucine-rich repeat containing X (LRRCX) comme une protéine sécrétée et majoritairement exprimé par le foie. L’expression hépatique de LrrcX est élevée chez trois modèles murins d’obésité (ob/ob, db/db et diète riche en gras). Nous avons trouvé que l’expression de LrrcX est fortement associée à la stéatose hépatique. Les souris nourries avec une diète déficiente en méthionine et choline, une diète qui exacerbe la stéatose, ont montré une expression hépatique de LrrcX augmentée et des niveaux circulants de LRRCX élevés. Nous avons mis en évidence une forte corrélation entre l’expression de LrrcX et le stress du réticulum endoplasmique, une condition qui prévaut dans la stéatose hépatique. Les résultats préliminaires obtenus avec des souris LrrcX-KO révèlent un potentiel rôle de LrrcX dans la régulation de l’inflammation.

Conclusion : Nous avons identifié une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique, et qui pourrait participer à l’apparition de pathologies associées à l’obésité. D’autres investigations permettront de préciser les fonctions de LrrcX dans le métabolisme et les mécanismes régulant son expression. 

13h45Perrot, Nicolas - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault - Retour à l'horaire

 

 

Association entre l’activité et la génétique de la phospholipase A2associée aux lipoprotéines (Lp-PLA2) et risque de rétrécissement aortique calcifié chez l’humain

Nicolas Perrot1, MSc, Sébastien Thériault1, MD, Philippe Pibarot1, PhD, DVM, Marie-Annick Clavel1, PhD, DVM, Patrick Mathieu1, MD, Yohan Bossé1, PhD, et Benoit Arsenault1, PhD

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Canada

Introduction : Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est la maladie valvulaire la plus fréquente dans les pays industrialisés. Actuellement, le seul traitement efficace est le remplacement de la valve aortique. Lp-PLA2 est une enzyme sécrétée par les cellules inflammatoires et transportées par des particules athérogènes comme les LDL et la lipoprotéine(a). Son rôle physiologique serait d’hydrolyser les phospholipides oxydés en lysophosphatidylcholine, un chimioattractant et un médiateur pro-inflammatoire. Il a récemment été montré que la Lp-PLA2 serait associée à la minéralisation de la valve aortique. Cependant il n’est pas connu si la Lp-PLA2 est un biomarqueur ou un facteur de risque causal du RAC. 

Objectif : L’objectif de cette étude est de tester l’association entre l’activité plasmatique et l’activité/masse génétiquement déterminée de Lp-PLA2 avec le risque de RAC chez l’humain.

Méthodes : Nous avons effectué une étude d'association génétique dans une cohorte cas-contrôle de RAC (Québec-CAVS), qui inclut 1009 patients ayant subi un remplacement de la valve aortique pour cause de RAC et 1017 contrôles sans valvulopathie, mais avec une forte proportion de maladie coronarienne (98%) et dans la UK Biobank (1352 cas et 351,393 contrôles). Quatre polymorphismes nucléotidiques (SNP) dans le gène PLA2G7connus pour influencer l’activité et/ou la masse de Lp-PLA2 ont été utilisés. L'association entre chaque SNP et le risque de RAC a été testée par régression logistique ajustée pour l'âge et le sexe. L’activité plasmatique de Lp-PLA2 a été mesurée par dosage spectrophotométrique dans un sous-échantillon de la cohorte de Québec (476 cas et 414 contrôles).

Résultats : Après ajustement pour l’âge, le sexe, l’indice de masse corporelle, le diabète, le tabagisme et l’utilisation de thérapies hypolipidémiantes, chaque augmentation d’une unité de déviation standard de l’activité de Lp-PLA2 est associé avec une augmentation du risque de RAC (RR [rapport de risque] = 1.23 [95%IC, 1.05-1.44], p<0.0001). Il n’y avait pas d’association entre les quatre SNP dans le gène PLA2G7et le risque de RAC (RR=1.03 [95%IC, 0.95-1.11, p=0.48] pour rs180517, 1.02 [95%CI, 0.95-1.11, p=0.56] pour rs4498351, 0.98 [95%CI, 0.90-1.06, p=0.62] pour rs7756935, et 0.95 [95%CI, 0.85-1.05, p=0.31] pour rs1421368).

Conclusion : Nos résultats suggèrent que l’activité de Lp-PLA2 est un biomarqueur du RAC chez des patients avec maladies cardiovasculaires. Les résultats de l’étude d’association génétique suggèrent que la Lp-PLA2 ne semble pas toutefois avoir un rôle causal dans le développement du RAC, ni représenter une cible thérapeutique potentielle pour cette maladie.

14h00Huppé, Carole-Ann - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr David Marsolais - Retour à l'horaire

 

 

L’expression de molécules de co-stimulation induite par le lipopolysaccharide sur les lymphocytes B est modulée par le récepteur S1P1

Carole-Ann Huppé1 , Pascale Blais Lecours1, Mathieu Morissette1,2, David Marsolais1,2

1Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, Canada; 2Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada

Introduction : La sphingosine-1-phosphate est un puissant immunomodulateur agissant sur 5 récepteurs de haute affinité couplés à des protéines G. Le récepteur 1 (S1P1) contrôle de nombreux processus biologiques dont la circulation des lymphocytes entre les différents organes lymphoïdes, ainsi que certaines fonctions des leucocytes. Dans une étude précédente, nous avons montré que, dans un modèle murin d’hypersensibilité pulmonaire, un agoniste du récepteur S1P1 (RP001) prévient la réactivation des tissus lymphoïdes tertiaires pulmonaires et réduit la production d’anticorps spécifiques à l’antigène. Les tissus lymphoïdes tertiaires sont des structures composées principalement de lymphocytes B se formant dans des tissus non-lymphoïdes et participant à la pérennité de l’inflammation par la production locale de médiateurs inflammatoires et d’anticorps. Par l’utilisation d’une souris transgénique S1P1-eGFP, nous avons confirmé que les lymphocytes B dans le poumon exprimaient bien le récepteur S1P1 et que cette expression était augmentée lors d’une réaction d’hypersensibilité.

Objectif : Nous avons alors testé l’hypothèse que l’activation du récepteur S1P1 interférait avec l’activité et les fonctions pro-inflammatoires de ces cellules.

Méthodes : Pour ce faire, les lymphocytes B de la rate ont été isolés chez la souris et l’effet de RP001 a été évalué sur l’expression de molécules de co-stimulation et le relâchement de facteurs solubles en réponse à un stimulus inflammatoire, le lipopolysaccharide (LPS).

Résultats : Nos résultats montrent que l’agoniste du récepteur S1P1 diminue le niveau d’expression de molécules de co-stimulation (CD86, CD80 et CD40) induite par le LPS à la surface des lymphocytes B. De plus, il y a une diminution du nombre de cellules exprimant en grande quantité le complexe majeur d’histocompatibilité de classe II (CMHII) chez les cellules traitées avec l’agoniste du récepteur S1P1 (23,7 ±0,7% vs 17,9 ±0,8%, respectivement). Finalement, RP001 diminue la libération de la cytokine pro-inflammatoire TNF en réponse au LPS de 54%.

Conclusion : Ainsi, un agoniste du récepteur S1P1 interfère avec l’activité des lymphocytes B induite par le LPS en réduisant l’expression de molécules de co-stimulation et en inhibant les propriétés pro-inflammatoires de ces cellules.

14h15Chometton, Sandrine - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva - Retour à l'horaire

 

 

Les projections du noyau accumbens shell sur le pallidum ventral jouent un rôle dans la consommation de nourriture palatable chez le rat femelle

Chometton S1,2, Guèvremont G1, Seigneur S3, Timofeeva E1,2, Timofeev I2,3

1 Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec (CRIUCPQ). 2 Département de psychiatrie et de neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval. 3 CERVO.

Introduction : La nourriture palatable est tellement attirante que sa consommation survient en absence de besoin métabolique, ce qui peut conduire à des troubles alimentaires tels que la compulsion, et touche plus particulièrement les femmes. Dans le cerveau, la partie shell du noyau accumbens (NacSh), structure du circuit de la récompense, contient en majorité des neurones GABAergiques inhibiteurs. Chez le rongeur mâle, l’activation de cette région directement ou via ses projections dans l’hypothalamus latéral (LHA) stoppe la consommation de nourriture. Or, la cible principale des projections du NacSh est le pallidum ventral (VP), structure sensible à l’aspect hédonique des aliments. 

Objectif : Les objectifs principaux de notre projet sont donc de diminuer la consommation de nourriture palatable chez le rat femelle en stimulant le NacSh, et d’étudier l’implication du circuit NacSh–VP dans ce comportement.

Méthodes : La consommation de sucrose 10% chez les rats femelles est analysée suite à (1) la stimulation directe du NacSh grâce à la technique d’optogénétique, (2) l’inhibition pharmacologique du VP, (3) la stimulation du NacSh via ses projections dans le VP. 

Résultats : (1) La stimulation du NacSh induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%, et l’expression de l’ARNm c-fos est significativement plus élevée dans le NacSh et diminuée dans le LHA et le VP. (2) L’inhibition du VP induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%. (3) La stimulation du NacSh via ses projections dans le VP induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%, une expression de l’ARNm c-fos significativement plus élevée dans le NacSh et diminuée dans le VP, mais pas de variation dans le LHA comparée aux femelles contrôles.

Conclusion : Ces résultats montrent que les projections du NacSh sur le VP ont un rôle à jouer dans la régulation de la consommation de nourriture palatable, indépendamment du rôle des projections du NacSh sur le LHA.

14h30Chartrand, Dominic - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jean-Pierre Després - Retour à l'horaire

 

 

Adiposité viscérale, contenu en lipides du foie et tolérance au glucose : contribution de la condition cardiorespiratoire

Chartrand D1,2, Larose E1,2, Poirier P1,3, Mathieu P1,2, Dagenais GR1,2, Pibarot P1,2, Lamarche B4, Rhéaume C1,2 et Després JP1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval; 2Faculté de médecine, 3Faculté de pharmacie, 4Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Université Laval.

Introduction : Les effets néfastes sur la santé cardiométabolique du tissu adipeux viscéral et des dépôts de graisse ectopique sont bien documentés. Un changement d'habitudes de vie incluant une alimentation de meilleure qualité et une pratique d'activité physique régulière est recommandé afin de réduire le risque cardiométabolique en lien avec l'obésité. En effet, une bonne condition cardiorespiratoire, marqueur d'une pratique régulière d'activité physique d'intensité moyenne ou élevée, est associée à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. Cependant, la contribution de la condition cardiorespiratoire dans la relation entre l'adiposité viscérale, le contenu en lipides du foie et la tolérance au glucose demeure méconnue.

Objectif : Déterminer le rôle de la condition cardiorespiratoire (CCR) dans la relation entre le tissu adipeux viscéral (TAV), le contenu en lipides du foie (CLF) et la tolérance au glucose chez la femme et chez l’homme.

Méthodes : Les contributions respectives de la CCR, du TAV et du CLF sur les indicateurs de l’homéostasie du glucose/insuline plasmatiques ont été examinées chez 141 femmes et 181 hommes sans évidence de maladie cardiovasculaire auprès desquels diverses mesures ont été effectuées (bilan sanguin à jeun, hyperglycémie orale provoquée, épreuve d’effort maximale sur tapis roulant ainsi que mesures du TAV et du CLF obtenues par IRM). Des analyses de sous-groupes ont également été effectuées en fonction de la CCR (faible vs élevée) en appariant les sujets selon le TAV et le CLF afin d’évaluer leur influence sur les indicateurs de l’homéostasie du glucose/insuline plasmatiques, et ce, selon le sexe.

Résultats : Chez la femme, une CCR élevée était associée à une insulinémie plus faible lors d’une hyperglycémie orale provoquée (aire sous la courbe (ASC) 41,5 vs 69,8 (pmol/l×180 min) × 10-3, p<0,0001), ainsi que respectivement à des niveaux de TAV et de CLF plus faibles (54,6 vs 107,0 ml/5 mm, p<0,0001; 1,8 vs 4,5 %, p<0,001). Des résultats similaires ont été obtenus pour ces trois variables chez l’homme (ASC insuline : 41,7 vs 74,8 (pmol/l×180 min) × 10-3, p<0,01; TAV : 74,3 vs 133,6 ml/5 mm, p<0,0001; CLF : 3,4 vs 7,2 %, p<0,0001). En appariant pour le TAV et le CLF, les différences attribuables à la CCR sur l’insulinémie étaient atténuées, mais toutefois significatives chez l’homme (ASC 45,8 vs 62,6 (pmol/l×180 min) × 10-3, p<0,01). Enfin, les analyses de régressions multiples ont révélé la contribution prédominante sur l’insulinémie du CLF chez la femme (R2=0,35, p<0,0001) et du TAV chez l’homme (R2=0,25, p<0,0001).

Conclusion : Ces résultats soulignent l'importance de la condition cardiorespiratoire en tant que variable associée au profil de risque cardiométabolique, au-delà de l’adiposité viscérale et de l’accumulation ectopique de lipides.

14h45Vitry, Géraldine - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Roxane Paulin - Retour à l'horaire

 

 

Voies de signalisation potentielles activées par la mitokine PHB dans l’hypertension artérielle pulmonaire : implication du récepteur ErbB2

Vitry G1, 2,  Lampron MC1, 2, Paradis R1, Tremblay E1, Lambert C1, Provencher S1, Bonnet S1,et  Paulin R1

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec,  2 Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : Prohibitine (PHB) est une protéine mitochondriale qui intervient dans la régulation du métabolisme énergétique et la survie cellulaire, augmentée dans le sérum de patients atteints de certains cancers. L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie multiorganes dont les dysfonctions ont pour dénominateur commun un déséquilibre métabolique (résistance à l’insuline du muscle squelettique, hyperproliferation et résistance à l’apoptose des cellules musculaires lisses d’artères pulmonaires et des cellules inflammatoires, hypertrophie des cardiomyocytes) comme dans le cancer. Nous avons mesuré les taux de PHB dans le sérum des patients HTAP et ces taux sont augmentés comparativement aux patients contrôles. Nous émettons l’hypothèse que PHB est une mytokine, un facteur relargué dans la circulation par la mitochondrie, permettant d’affecter à distance les différents organes cibles caractéristiques de l’HTAP. La liaison de PHB au recepteur ErbB2 pourrait permettre d’expliquer l’activation de certaines voies de signalisation en jeu dans l’HTAP et l’inhibition de ErbB2 constituerait alors une nouvelle stratégie thérapeutique de l’HTAP.

Objectif : L’objectif de cette étude est 1) d’évaluer le rôle de PHB sur le phénotype HTAP in vitro et in vivo 2) de mettre en évidence l’activation de ErbB2 par PHB dans les cellules musculaires lisses d'artères pulmonaires (CMLAP) et 3) d’évaluer le potentiel thérapeutique de l’inhibition de ErbB2. 

Méthodes : Les mesures de PHB et de ErbB2 ont été effectuées dans les tissus (poumons, plasma) et les CMLAP provenant de 10 patients contrôles et 10 patients HTAP, de 2 modèles animaux d’HTAP : Monocrotaline et Sugen hypoxie, et chez des rats traités à un recombinant PHB, par les techniques d’ELISA, Western Blot et qRT-PCR. 3 lignées cellulaires de patients contrôles ont été traitées avec un recombinant de PHB et de 3 lignées cellulaires de patients HTAP ont été traitées aux inhibiteurs de ErbB2 (TAK165 et trastuzumab) et à un siErbB2. Nous avons mesuré par immunofluorescence la prolifération de ces cellules (marquage Ki67) et leur potentiel membranaire mitochondrial (TMRN, Mitosox).

Résultats : PHB est augmentée dans le sérum des patients HTAP et des modèles monocrotaline et sugen. Cette augmentation est retrouvée dans les artères pulmonaires des patients HTAP. L’administration chronique de PHB recombinant aux rats induit un remodelage des artères pulmonaires et l’augmentation des niveaux de la protéine dans ces artères. In vitro, PHB recombinant induit une hyperpolarisation de la membrane mitochondriale des CMLAP associée à une augmentation de la forme phosphorylée de ErbB2. pErbB2 est augmenté dans les lignées de CMLAP HTAP comparativement aux lignées contrôles. Cependant l’inhibition du recépteur ne diminue pas la prolifération des CMLAP HTAP.

Conclusion : PHB semble impliquée dans la pathogénèse de l’hypertension artérielle pulmonaire. Son augmentation perturbe la fonction mitochondriale et augmente la prolifération des CMLAP de patients contrôles in vitro et dans les artères des rats in vivo . PHB induit la phosphorylation de ErbB2. Cependant l’inhibition de ce récepteur ne suffit pas à améliorer le phénotype HTAP in vitro. Ces résultats suggèrent qu'il existe des voies compensatrices de ErbB2 et que les effets de PHB in vitro et in vivo passent donc par l'activation d'un autre recepteur.

15h15Bourgeois, Alice - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Olivier Boucherat - Retour à l'horaire

 

 

Implication de la protéine CHK1 dans l'hypertension artérielle pulmonaire 

Bourgeois A, Breuils-Bonnet S, Paradis R, Tremblay E, Peterlini T, Vitry G, Lampron MC, Bertero T, Chan SY, Norris KA, Paulin R, Provencher S, Bonnet S, Boucherat O

Introduction : L’Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une pathologie caractérisée par un remodelage des artères pulmonaires (AP) distales aboutissant à une insuffisance cardiaque droite et au décès du patient. Bien qu’étant exposées à de multiples stress, les cellules musculaires lisses des artères pulmonaires (CMLAP)-HTAP, à l’instar des cellules cancéreuses, présentent un phénotype hyper-prolifératif responsable du remodelage vasculaire pulmonaire. Ceci suggère que les CMLAP-HTAP ont développé des mécanismes d’adaptation au stress permettant leur survie. Il a été démontré que ces cellules ont une capacité accrue à faire face aux dommages à l’ADN. Cependant, les acteurs moléculaires impliqués restent méconnus. Dans les cellules cancéreuses, la surexpression de Checkpoint Kinase 1 (CHK1) permet de limiter le stress réplicatif (SR) et l’accumulation de dommages à L’ADN. Une meilleure compréhension de ces mécanismes pourrait ainsi contribuer à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques en HTAP.

Objectif : Nous avons émis l'hypothèse que les CMLAPs-HTAP ont développé un mécanisme de défense reposant sur l’augmentation de CHK1 afin de faire face au SR/dommage à l’ADN, permettant ainsi leur survie et prolifération.

Résultats : Nous avons montré que comparativement aux cellules contrôles, les CMLAPs-HTAP présentent un niveau élevé de SR/dommage à l’ADN (WB, pRPA32 and gH2AX, p<0.05). Ceci est associé à une augmentation d’expression et d’activité de CHK1 (WB, p<0.01). Au niveau tissulaire, une augmentation d’expression de CHK1 (IF, p<0.01) est également retrouvée dans les artères pulmonaires de patients HTAP ainsi que dans divers modèles expérimentaux mimant la pathologie : le rat monocrotaline (MCT) et le macaque infecté par le virus du sida. Par une approche bidirectionnelle, nous avons démontré in vitro qu’une diminution de miR-424 (qPCR, p<0.05) est responsable de l’augmentation d’expression de CHK1 dans les CMLAP-HTAP (WB, p<0.05). In vitro, l’inhibition pharmacologique (MK-8776) et moléculaire (siCHK1) de CHK1 diminue la prolifération des CMLAPs-HTAP (Ki67, p<0.01) et cause une accumulation de dommages à l’ADN (p<0.05). In vivo, nos résultats préliminaires montrent que l’administration de MK-8776 améliore une HTAP établie dans le modèle MCT en diminuant la pression de l’artère pulmonaire (cathétérisme cardiaque droit) et le remodelage vasculaire (coloration Van-Gieson).

Conclusion : CHK1 est impliquée dans l’HTAP et représente une nouvelle cible thérapeutique prometteuse.

15h30Argaud, Déborah - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu - Retour à l'horaire

 

 

JMJD3 et DDX21 stimulent l’élongation de la transcription au locus ENPP2 par une boucle chromatinienne entre un enhancer distal et le promoteur

Argaud D1,  Boulanger MC1, Mkannez G1, Mathieu P1

1 Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : L’autotaxine (ATX), codée par le gène ENPP2, joue un rôle important dans l’inflammation et les maladies cardiovasculaires. 

Objectif : Le but de cette étude est de comprendre les mécanismes moléculaires qui régulent la transcription d’ENPP2.

Méthodes : Des cellules HEK293T ont été traitées avec 100ng/ml de LPS et des expériences d’immunoprécipitation de la chromatine couplées à une PCR quantitative (ChIP-qPCR) ont permis d’étudier le recrutement de p65 (un membre de la famille NF-κB), et de JMJD3 au promoteur d’ENPP2, ainsi que les marques épigénétiques associées.

Résultats : Le LPS induit l’expression d’ENPP2 via un enrichissement de p65 au niveau de deux séquences consensus κB, localisées dans le promoteur du gène. Simultanément, le niveau de H3K27me3, une modification des histones associée à la répression transcriptionnelle, est diminué.Un knockdown de JMJD3, une histone déméthylase H3K27me3, inhibe l’expression d’ENPP2 induite par le LPS. De manière intéressante, JMJD3 est recrutée au niveau du TSS, le long du corps du gène et régule l’expression d’ENPP2 indépendamment de son activité enzymatique d’histone déméthylase. Une analyse de l’intéractome de JMJD3 a permis d’identifier par spectrométrie de masse un nouveau partenaire protéique : DDX21, une ARN hélicase capable de prévenir la formation de structures hybrides ADN-ARN appelées R loops. En effet, JMJD3 recruterait DDX21 au TSS d’ENPP2, permettant ainsi la suppression des R loops, et la progression de l'ARN Polymérase II.
La délétion d’un enhancer distal, localisé à 82kb du TSS, par la technique de CRISPR/Cas9 entraine une diminution de l’expression d’ENPP2 en condition basale de 30% et de 50% en présence de LPS. Dans ces mêmes expériences, le recrutement du complexe JMJD3-DDX21 au niveau du TSS d’ENPP2 et le long du corps du gène est fortement diminué. Ces données suggèrent qu’une interaction chromatinienne entre cet enhancer distal et le promoteur d’ENPP2 favorise l’enrichissement d’un complexe JMJD3-DDX21 au TSS, lequel permet l’élongation de la transcription en diminuant la formation de duplex ADN-ARN (R loops).

Conclusion : Le LPS induit l’expression d’ENPP2 dans les cellules HEK293T via la formation d’une boucle chromatinienne nécessaire au recrutement du complexe JMJD3-DDX21 au TSS et la suppression des R loops.

>15h45Jacob, Raphaëlle - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec la Dr Vicky Drapeau - Retour à l'horaire

 

 

Associations among late distribution of food intake, anthropometric measures, energy intake and eating behaviour traits in overweight and obese Individuals

 Jacob R1,2,3, Tremblay A2,3,4, Provencher V1,2, Panahi S2,3,4,5, Drapeau V2,3,5

1École de nutrition, Université Laval; 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF); 3 Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; Département de kinésiologie, Université Laval; 5 Département d'éducation physique, Université Laval

Introduction : Late distribution of food intake has recently been recognized as a determinant of obesity and few studies have observed that late eating is associated with a higher energy intake (EI). However, no study has investigated the associations between late eating and eating behaviour traits.

Objectif : The aim of this study was to assess the associations among late distribution of food intake, anthropometric measures, EI and eating behaviour traits.

Méthodes : Individuals presenting obesity or being overweight (n=304; age 38.7±8.4 years; BMI 33.2±3.4 kg/m2,55.3% women) who participated in four weight loss studies were included in this cross-sectional study. EI was assessed using a three-day food record. The distribution of EI was assessed by calculating the percent of total EI from period 5 (5:00 pm to 7:59 pm) and period 6 (8:00 pm until bedtime). Anthropometric measurements were performed using standardized procedures.  Eating behaviour traits were assessed with the Three-Factor Eating Questionnaire. Pearson's correlations and linear regressions were used to assess the associations among distribution of EI, anthropometric measures, EI and eating behaviour traits. Analyses related to BMI and EI were also performed among true reporters of EI (i.e., ratio EI/RMR>1.35; n=177).  

Résultats : Percent EI from periods 5 and 6 or period 6 were not associated with BMI among the entire cohort, but a positive association was observed between percent EI from periods 5 and 6 and BMI among true reporters of EI (r=0.15, p=0.046). No interaction between percent EI from periods 5 and 6 or period 6 and sex was observed for these associations. Percent EI from periods 5 and 6 combined and from period 6 were positively associated with total EI (r=0.15, p=0.009 and r=0.15, p=0.008, respectively) among the entire cohort (percent EI from periods 5 and 6 or period 6 by sex interaction p=NS). This latter association remained significant among women that were true reporters of EI (r=0.43, p<0.0001; percent EI from period 6 by sex interaction p=0.02). Among women, percent EI from combined values of periods 5 and 6 was positively associated with disinhibition (r=0.26, p=0.001; percent EI from periods 5 and 6 by sex interaction p=0.03). In men, percent EI from periods 5 and 6 was negatively associated with susceptibility to hunger (r=-0.19, p=0.03; percent EI from periods from 5 and 6 by sex interaction p=0.01) whereas percent EI from period 6 was positively correlated with susceptibility to hunger in the entire cohort (r=0.16, p=0.008; percent EI from period 6 by sex interaction p=0.80).

Conclusion : The results of this study suggest that a higher proportion of EI consumed later in the day is associated with suboptimal eating behaviour traits and could contribute to explain the association between a delayed distribution of food intake and obesity. Although cross-sectional, this study supports previous findings showing that a delayed distribution of food intake may be a risk factor for obesity.

16h00Brassard, Julyanne - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Marie-Renée Blanchet - Retour à l'horaire

 

 

L’effet du microenvironnement tumoral sur les populations de cellules dendritiques au poumon.

Brassard J1, Bernatchez E1, Langlois A1, Blanchet M-R1

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : Malgré l’utilisation de plusieurs thérapies, le cancer du poumon demeure l’une des plus importantes causes de mortalité dans le monde. L’immunothérapie anti-tumorale, qui vise  à améliorer l’efficacité du système immunitaire dans le but d’éliminer le cancer, est une nouvelle avenue thérapeutique qui donne des résultats très prometteurs. Cependant, les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans la réponse immune anti-tumorale ne sont pas entièrement élucidés. Les cellules dendritiques (DCs) ont pour rôle de présenter les antigènes tumoraux aux lymphocytes T CD8 (Ly T CD8) et de les activer en lymphocyte T cytotoxiques (CTL), qui sont responsable de l’élimination des cellules tumorales. Les DCs peuvent être divisées en deux populations au poumon : les DC1, caractérisées par l’expression du XCR1 et du CD103 ainsi que les DC2 identifiées via le Sirpα et le CD11b. Plusieurs études ont récemment démontrées que les DC1 CD103+ sont responsable d’engendrer la réponse immune anti-tumorale via leur efficacité plus importante à transporter les antigènes tumoraux aux ganglions lymphatiques et leur capacité à effectuer la présentation croisée d’antigènes aux Ly T CD8. Cependant, l’influence du microenvironnement tumoral, comprenant des cytokines inflammatoires comme le TNF et des cellules immunitaires, sur les populations de DCs pulmonaires et plus spécifiquement sur l’expression du CD103 sur les DC1 n’a jamais été étudié.

Objectif : Vérifier, ex vivo et in vivo, l’effet du microenvironnement tumoral sur les populations de DCs au poumon et sur l’expression du CD103 sur les DC1.

Méthodes : Tout d’abord, des DCs isolées de poumons et de rates de souris WT ont été stimulées avec du TNF en présence de GM-CSF, une cytokine connue pour induire l’expression du CD103 sur les DCs. Ensuite, pour évaluer l’effet d’un cancer du poumon sur les populations de DCs, des souris WT ont été euthanasiées à 2 et 3 semaines suivant l’injection de cellules du carcinome pulmonaire de Lewis (LLC). Dans ces deux modèles, l’expression des marqueurs de populations de DCs et plus spécifiquement du CD103 a été mesurée par cytométrie en flux.

Résultats : L’ajout de TNF lors des stimulations ex vivo de DCs empêche l’augmentation du CD103 qui est normalement induite par le GM-CSF. De plus, le microenvironnement tumoral diminue le pourcentage de DC1 CD103+ et augmente le pourcentage de DC2 CD11b+ au poumon, et ce, de façon plus importante 3 semaines versus 2 semaines post-injection de LLC.

Conclusion : Ces résultats suggèrent un nouveau mécanisme par lequel le microenvironnement tumoral affecte négativement la population de DC1 afin de promouvoir le développement des tumeurs. Ce mécanisme pourrait être ciblé dans le but de développer de nouvelles avenues thérapeutiques dans l’immunothérapie anti-tumorale.

16h15Charles Nadeau-Routhier - Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Christian Steinberg - Retour à l'horaire

 

 

Arythmies ventriculaires dans la cardiomyopathie hypertrophique apicale et septale: l’expérience canadienne française

Charles Nadeau-Routhier, Philippe André, Jean Champagne, François Philippon,

Jean-François Sarrazin, Isabelle Nault, Gilles O’Hara, Louis Blier, Franck Molin,

Benoit Plourde, Karine Roy, Eric Larose, Marie Arsenault et Christian Steinberg.

 

 

Institut Universitaire de Cardiologie et Pneumologie de Québec

(affilié à l’Université Laval), Québec, QC, Canada

Introduction : La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) est une cause importante de mort subite chez les jeunes adultes. La variante apicale de la CMH (CMHa) est perçue comme ayant un meilleur pronostic que la forme septale (CMHs) selon des données dérivées de cohortes d’Asie de l’Est. Il apparait nécessaire d’étudier les prédicteurs d’arythmies ventriculaires chez les patients caucasiens avec CMHa.

Méthodes : Une étude de cohorte rétrospective a été menée à l’IUCPQ. La classification CMHa ou CMHs reposait sur une imagerie cardiaque (échocardiographie, résonance magnétique cardiaque) selon les lignes directrices actuelles. L’issue primaire était le composé de tachycardie ventriculaire (TV) soutenue ou fibrillation ventriculaire, tempête arythmique, délivrance de thérapie ou choc approprié par un défibrillateur, mort cardiaque subite menant à l’implantation de défibrillateur et mortalité toute cause.

Résultats : 302 patients (âge moyen 58±23 années) ont été recrutés, dont 27% CMHa et 73% CMHs. L’issue primaire est survenue chez 26% CMHa et 10% CMHs (p=0.01), principalement influencée par l’incidence de TV monomorphe soutenue (9.9% vs 2.3%; p<0.05). L’âge moyen des patients avec mort cardiaque subite menant à l’implantation d’un défibrillateur était similaire entre les deux groupes (56±4 vs 56±7 années; p=0.93). La présence d’anévrisme apical était significativement plus fréquente chez les CMHa (11.1% vs 0.5%; p<0.05). Le phénotype CMHa représentait un prédicteur indépendant de l’issue primaire (HR 2.45, IC 95% 1.37-4.38; p=0.002), ainsi que de la survenue de TV monomorphe soutenue (HR 4.19, IC 95% 1.65-10.6; p=0.003).

Conclusion : Dans notre cohorte de patients caucasiens issus de la population canadienne française, le phénotype CMHa est un prédicteur indépendant d’arythmie ventriculaire soutenue et semble avoir une évolution clinique plus agressive en comparaison à la forme septale classique (CMHs).

16h30Elliot, Élizabeth - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Jorge Soliz - Retour à l'horaire

 

 

Brain-derived erythropoietin protects from intermittent hypoxia-induced cardiorespiratory dysfunction and oxidative stress in mice

Elliot-Portal E1., Laouafa S1., Arias-Reyes C1., Janes T1., Joseph V.1  and  Soliz J1.

1 Centre de Recherche de l’Institut Universitaire, de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval.

Introduction : Sleep apnea is characterized by brief and repeated arterial oxygen desaturations (CIH—chronic intermittent hypoxia) leading to oxidative stress, cardiometabolic disorders, but also to cognitive and behavioral deficits. Interestingly, studies performed in rodents showed that erythropoietin (Epo—a cytokine mainly known for its role in the regulation of erythropoiesis) which is produced by neurons and astrocytes protects against CIH-induced cognitive deficits. Accordingly, here we used transgenic mice overexpressing Epo only in the brain (Tg21) to test the hypothesis that Epo protects against cardiorespiratory dysfunction and oxidative stress induced by CIH. Our results show that cerebral Epo prevents CIH-mediated cardiorespiratory dysfunctions by regulating the production of neural oxidative stress. 

Objectif : Based on the fact that erythropoietin (Epo) administration in rodents protects against spatial learning and cognitive deficits induced by chronic intermittent hypoxia (CIH)–mediated oxidative damage, our objective was to evaluate wether Epo in the brain protects against cardiorespiratory disorders and oxidative stress induced by CIH in adult mice.

Méthodes : Adult control and transgenic mice overexpressing Epo in the brain only (Tg21) were exposed to CIH (21%–10% O2—10 cycles/ hour—8 hours/day—7 days) or room air. After CIH exposure, we used the tail cuff method to measure arterial pressure, and whole-body plethysmography to assess the frequency of apneic episodes at rest, minute ventilation, and ventilatory responses to hypoxia and hypercapnia. Finally, the activity of pro-oxidant (XO—xanthine oxidase, and NOX—NADPH oxidase) and antioxidant (SOD—super oxide dismutase) enzymes was evaluated in the cerebral cortex and brainstem.

Résultats : Exposure of control mice to CIH significantly increased the heart rate and arterial pressure, the number of apneic events, and the ventilatory response to hypoxia and hypercapnia. Furthermore, CIH increased the ratio of pro-oxidant to antioxidant enzymes in cortex and brainstem tissues. Both physiological and molecular changes induced by CIH were prevented in transgenic Tg21 mice.

Conclusion : We conclude that the neuroprotective effect of Epo prevents oxidative damage in the brain and cardiorespiratory disorders induced by CIH. Considering that Epo is used in clinics to treat chronic kidney disease and stroke, our data show convincing evidence suggesting that Epo might be a promising alternative drug to treat sleep-disorder breathing.

16h45Clémenceau, Alisson - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Yohan Bossé - Retour à l'horaire

 

 

Transcriptome-wide association study reveals candidate causal genes for lung cancer

Clemenceau A1, Lamontagne M1, Carreras Torres R2, Obeidat M3, Timens W4, Joubert P1, Amos CI5, McKay JD2, Bossé Y1,6

1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Quebec, Canada; 2International Agency for Research on Cancer, World Health Organization, Lyon, France; 3The University of British Columbia Centre for Heart Lung Innovation, St Paul’s Hospital, Vancouver, BC, Canada; 4University of Groningen, University Medical Center Groningen, Department of Pathology and Medical Biology, GRIAC Research Institute, Groningen, the Netherlands; 5Department of Medicine, Baylor College of Medicine, Houston, Texas, USA; 6Department of Molecular Medicine, Laval University, Quebec, Canada

Introduction : Genome-wide association studies have identified robust susceptibility loci associated with lung cancer. As part of the OncoArray-TRICL consortium, we have recently completed the largest GWAS on lung cancer including 29,266 cases and 56,450 controls of European descent. 

Objectif : The goal of this study is to integrate the complete GWAS results with a large-scale expression quantitative trait loci (eQTL) mapping study in human lung tissues (n=1,038) to identify candidate causal genes for lung cancer. 

Méthodes : Transcriptome-wide association study (TWAS) was used to integrate GWAS and lung eQTL signals and identify genes whose levels of expression in lung tissue are causally related to lung cancer. TWAS was performed on six histological and smoking subgroups, namely overall lung cancer, adenocarcinoma, squamous cell carcinoma, small cell carcinoma, never-smokers, and ever-smokers.

Résultats : As expected, the main TWAS signal for all histological subtypes and ever-smokers was on chromosome 15q25. The genes most strongly associated with lung cancer at this locus were IREB2(PTWAS=4.97E-104), and to a lower extent, CHRNA5(PTWAS=5.26E‑20) and HYKK(PTWAS=2.04E-17). TWAS identified causal genes were different from those reported in GWAS including JAMLon 11q23.3 in overall lung cancer (PTWAS=1.39E-6) and adenocarcinoma (PTWAS=2.09E-8), NOTCH4on 6p21.32 in squamous cell carcinoma (PTWAS=1.24E-12),ZNRD1on 6p22.1 in overall lung cancer (PTWAS=3.41E-14) and ever-smokers (PTWAS=1.29E-9),HIST1H2BDon 6p22.2 for small cell carcinoma (PTWAS=1.54E-6), and NEXNon 1p31.1 in never-smokers (PTWAS=2.64E-5). In addition, a new small cell carcinoma susceptibility locus was identified on 4q32.2 and associated with the expression levels of TMA16(PTWAS=4.2E-6). 

Conclusion : In conclusion, lung tissue TWAS on lung cancer, histological subtypes and smoking subgroups revealed novel causal genes in GWAS-nominated loci. A new locus for small cell carcinoma (4q32.2-TMA16) was also identified and will require further validation.

17h00Lechasseur, Ariane - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette - Retour à l'horaire

 

 

Double exposition à la cigarette électronique et à la cigarette de tabac : impacts sur les populations de leucocytes pulmonaires

Ariane Lechasseur1,2, C-A Huppé1,2, J Routhier1,2, M-J Beaulieu1, S Aubin1, M-È Paré1, D Marsolais1,2, C Duchaine1,3et MC Morissette1,2.

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Faculté de médecine, Université Laval, 3Faculté des sciences et de génie, Université Laval

Introduction : Au Canada, 75% des utilisateurs de cigarette électronique sont également des fumeurs de cigarettes de tabac. La majorité des études se concentrant sur l’impact de la cigarette électronique seule, les effets de sa double utilisation avec le tabac demeurent à ce jour inconnus. 

Objectif : Investiguer l’impact de la double utilisation de cigarette électronique et de cigarette de tabac sur les leucocytes pulmonaires.

Méthodes : Les souris ont été exposés à la fumée de cigarette (Promech Lab AB SIU24 ; cigarettes 3R4F) et aux vapeurs de cigarette électronique (70% propylène glycol, 30% glycérol) grâce à deux systèmes d’exposition de type « whole body ». Dans les deux cas, les souris ont été exposées successivement 2h/jour, 5 jours/semaine pendant 2 ou 8 semaines. Les changements de populations leucocytaires ont été évalués par cytologie dans le lavage bronchoalvéolaire (LBA) et par cytométrie de flux dans le tissu pulmonaire. 

Résultats : Les souris double exposées 2 semaines à la cigarette électronique et à la fumée de cigarette ont montré davantage de macrophages et de neutrophiles dans LBA comparativement aux souris exposées au tabac seul. Ces changements dans le LBA ne sont plus observés après 8 semaines d’exposition, suggérant un phénomène d’adaptation. Cependant, une exposition de 8 semaines à la cigarette électronique a significativement modulé les niveaux tissulaires de lymphocytes T (CD4+et CD8+) et de lymphocytes B. Finalement, comparativement au tabac seul, la double exposition a induit des changements dans les niveaux de cellules dendritiques, macrophages, de lymphocytes T (CD4+et CD8+).

Conclusion : Ces résultats suggèrent que la cigarette électronique, seule ou couplée à la fumée de cigarette, a la capacité d’affecter les cellules de l’immunité innée et adaptative pulmonaire, et ce, indépendamment de la présence de nicotine ou de saveurs. De plus amples investigations sont requises pour évaluer l’impact fonctionnel de ces changements immunitaires.

A1Imhoff, Sarah - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard - Retour à l'horaire

 

 

Cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand in individuals with post-concussive syndrome

Imhoff S1,2, Labrecque L1,2, Rahimaly K1,2, Paquette M1,2, LeBlanc O1,2, Malenfant S1,2, Drapeau A1,2, Fait P3, Brassard P1,2

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Département de Kinésiology, Faculté de médecine, Université Laval; 3 Département des Sciences de l'Activité Physique, Université du Québec à Trois-Rivières

Introduction : An impairment in the capabilityof the brain vessels to counter rapid and large surges in mean arterial pressure (MAP)could induce a vulnerability to excessive changes in cerebral blood flow and contribute to the chronicity of symptoms following a concussion. 

Objectif : We examined the cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand maneuver (StS; 5 min of sitting followed by 5 min of standing) in active individuals with a post-concussive syndrome [n=8 (4M/4F); 25 ±6 y; body mass index (BMI): 23 ±3] when compared to match active healthy controls (n=8 (4M/4F); 26 ±5 y; BMI: 23 ±2).

Méthodes : The cerebral pressure-flow relationship was characterized using: 1) the percent reduction in the middle cerebral artery mean blood velocity (MCAvmean) per percent reduction in MAP(% MCAvmean/% MAP) during initial orthostatic stress (0-15 s after StS); 2) the onset of regulatory change (i.e. time delay before an increase in MCA conductance (CVCi) (MCAvmean/MAP)); and, 3) the rate of regulation (RoR), following StS. The prevalence of initial orthostatic hypotension defined as a decrease in systolic blood pressure ≥40 mmHg and/or a decrease in diastolic blood pressure ≥20 mmHg during the first 15 s of standing was also determined. 

Résultats : The reduction in % MCAvmean/% MAP (0.70 ± 0.16 vs 0.82 ± 0.12 %/%; p=0.43), the onset of regulatory change (5.4 ± 0.9 vs 3.8 ± 0.6 s; p=0.30)and the RoR (0.22 ± 0.06 vs0.36 ± 0.10s-1; p=0.21) were comparable between individuals with post-concussion syndrome and healthy controls. All participants with post-concussion syndrome and 6 healthy controls experienced initial orthostatic hypotension (p=0.47).

Conclusion : These preliminary results demonstrate that the cerebrovascular response to a sudden reduction in systemic blood pressure induced by a sit-to-stand maneuver seems intact in subjects with a post-concussion syndrome. 

A2Bourgeois, Raphaëlle - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault - Retour à l'horaire

 

 

Étude globale du protéome des LDL et de la lipoprotéine(a) chez des adultes en bonne santé

Raphaëlle Bourgeois1, Audrey-Anne Després1, Nicolas Perrot1, Marie-Annick Clavel1, Sébastien Thériault1, Patricia Mitchell1, Clarisse Gotti2, Sylvie Bourassa2, Corey A. Scipione3, Yohan Bossé1, Patrick Couture4, Marlys L. Koschinsky3, Philippe Pibarot1, Arnaud Droit2, Patrick Mathieu1 et Benoit Arsenault1

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, QC. 2Robarts Research Institute, London, ON. 3Plateforme de protéomique du CHUL, Québec, QC. 4Centre de recherche du CHU de Québec, QC.

Introduction : La lipoprotéine(a) (Lp[a]) est une lipoprotéine plasmatique composée d’une particule de type LDL liée à une partie protéique, l’apolipoprotéine (apo) (a), reliées entre elles par un pont disulfure. Des études génétiques ont démontré que le gène codant la Lp(a), LPA, était l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et de la sténose aortique. En plus de transporter l’apoB et l’apo(a) (dans le cas de la Lp[a]), les LDL et la Lp(a) pourraient transporter plusieurs protéines en circulation sanguine, mais peu d’études ont documenté les différences potentielles dans le protéome de ces deux lipoprotéines athérogènes. 

Objectif : L’objectif de cette étude était de comparer le protéome des LDL et de Lp(a) chez des adultes en bonne santé.

Méthodes : Nous avons isolé des LDL et de la Lp(a) du sang de 6 adultes en bonne santé avec des concentrations de Lp(a) ≥125 nmol/L. Le sérum a été séparé par centrifugation, puis a été soumis à ultracentrifugation pendant 9 heures pour séparer les différentes lipoprotéines. Les fractions récupérées ont été soumises à une série de chromatographies d’exclusion stérique suivie de chromatographies d’affinité ionique. La pureté des fractions de LDL et Lp(a) obtenues a été confirmée par Sebia Hydragel Lp(a). Ces fractions ont ensuite été analysées par nano-LC-MS/MS en label-free (XIC). Au total, 2ug de chaque échantillon ont été injectés pour analyse. Différentes protéines ont ainsi été identifiés. Le test statistique de Limma a été effectué pour mettre en évidence des différences entre les deux protéomes des sous-fractions.

Résultats : Au total, 154 protéines ont pu être quantifiées avec au moins quatre valeurs d’intensité pour les six réplicats dans au moins une condition expérimentale. Les protéines respectivement sur ou sous-représentées dans les LDL par rapport au Lp(a) étaient caractérisés par une valeur p<0.0001 et un changement supérieur à 10 ou inférieur à 0.04. Les protéines suivantes étaient surreprésentées dans la fraction Lp(a) : SERPING1, PI16, PON1, CD44, PTPRG, HYOU1, VTN, PCSK9, PROC, ADIPOQ, VCAM1, APCS, LCAT et TTR. À l’inverse, AHSG, GC, HPX, AZGP1 et TF étaient surreprésentées dans la fraction LDL. Une analyse des sentiers métaboliques réalisée par Metascape a révélé que les protéines surreprésentées dans la Lp(a) étaient impliquées dans plusieurs voies métaboliques telles que la cascade de coagulation, l’activation du complément, la réponse inflammatoire aigue, la régulation de l’adhésion et de la migration des cellules.  

Conclusion : Nos résultats révèlent plusieurs différences notables dans le protéome des LDL et de la Lp(a). Ces différences pourraient permettre d’améliorer notre compréhension de certains mécanismes liés au développement des maladies cardiovasculaires comme la sténose aortique.

A3Mbareche, Hamza - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine - Retour à l'horaire

 

 

Corrélation entre la diversité bactérienne des bioaérosols de bâtiments de porcheries et des nasopharynx des travailleurs exposés

Mbareche H1,2, Veillette M1, Létourneau V1, Pilote J1,2 et Duchaine1,2

1Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec (Qc), Canada, 2Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Faculté des sciences et de génie, Université Laval, Québec (Qc), Canada

Introduction : Les bioaérosols représentent un grand intérêt de santé publique et évaluer de façon précise l’exposition est un grand défi. Des environnements énormément contaminés tels que des porcheries contiennent une grande diversité de bactéries aérosolisées pouvant avoir un impact important sur la santé humaine. La région nasopharyngée pourrait représenter un réservoir des bioaérosols inhalés à long terme.

Objectif : Ce projet a pour objectif d’étudier la corrélation entre la diversité bactérienne de la flore nasopharyngée des travailleurs de porcheries avec celles des bioaérosols retrouvés dans les porcheries.

Méthodes : Des échantillons d’air de huit porcheries, ainsi que des échantillons nasopharyngés des travailleurs de porcheries (n=25) et d’un groupe contrôle non exposé (n=29) ont été séquencés à l’aide de la plateforme MiSeq d'Illumina® ciblant le gène de l’ARNr 16S pour l’étude de la diversité bactérienne.

Résultats : Une analyse multivariée a démontré que les échantillons d’air des porcheries se regroupent ensemble avec les échantillons nasopharyngés des travailleurs. Ce regroupement est distant de la flore nasopharyngée du groupe contrôle non exposé. Afin d’évaluer la significativité statistique du regroupement, le test PERMANOVA a été utilisé pour comparer les deux groupes (air/travailleurs vs contrôles). La significativité a été confirmée avec un p-value de 0.0001. Ces résultats sont les premiers à lier la composition microbienne de la flore nasopharyngée de personnes exposées avec celles de la source d’exposition (air).

Conclusion : La différence dans la communauté bactérienne du nasopharynx des travailleurs et des contrôles ainsi que la forte corrélation entre le nasopharynx des travailleurs et les bioaérosols des porcheries suggère que les travailleurs sont des porteurs de microbes retrouvés dans les bioaérosols et que l’échantillonnage du nasopharynx pourrait être utilisé comme moyen d’évaluation de l’exposition ou pour déterminer des marqueurs d’exposition.

A4Gephine, Sarah - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr François Maltais - Retour à l'horaire

 

 

Demande cardiorespiratoire, fatigue du quadriceps et réponses symptomatiques induites par le test de lever de chaise d’une minute chez des patients atteints de MPOC : résultats préliminaires.

Sarah Géphine1,2, Sabrina Bergeron1, Didier Saey1, Patrick Mucci2, François Maltais1

1Centre de Recherche, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval – Ville de Québec (Canada), 2Université de Lille, EA 7369, Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport Santé Société – Lille (France).

Introduction : Ajoutées à l’altération des fonctions pulmonaires, les patients atteints de MPOC présentent le plus souvent une grande fatigabilité musculaire ainsi qu’une faible tolérance à l’effort, toutes deux impactant négativement le statut fonctionnel des patients. Le test de lever de chaise d’une minute (LDC1) est envisagé dans la MPOC comme un outil évaluant les capacités fonctionnelles. Cependant, les connaissances quant aux facteurs limitant sa réalisation sont restreintes.

Objectif : Évaluer le stress cardiorespiratoire ainsi que la fatigue musculaire des membres inférieurs induits par le LDC1.

Méthodes : Dix patients atteints de MPOC sévère (âge : 65 ± 8 années, VEMS :  38 ± 8 % des prédites) ont réalisé le LDC1 au cours duquel les réponses cardiorespiratoires, la capacité inspiratoire et la perception de l’effort étaient évaluées. Afin d’exprimer ces variables en fonction de la capacité d’exercice maximale des patients, une épreuve d’effort maximal (EEM) sur ergocycle était réalisée. La quantité de travail réalisée au cours du LDC1 (LDC1T) était estimée par le nombre maximal de lever de chaise multiplié par la masse corporelle des patients. La fatigue du quadriceps était définie par une diminution de plus de 15% de la tension de secousse potentialisée, induite par stimulation magnétique du nerf fémoral, mesurée pré et post LDC1. Des analyses test-t appariées ainsi que des corrélations univariées ont été réalisées.

Résultats : Tableau 1. Demande cardiorespiratoire et perception d'effort au cours du test de lever de chaise d'une minute et de l'épreuve maximale sur ergocycle.

 

 

LDC1pic

EEMpic

(LDC1pic *100)/ EEMpic , %

O2 (mL/min)

p

741 ± 188

797 ± 204

94 ± 11

,084

CO2 (mL/min)

p

649 ± 186

791 ± 250

84 ± 13

,003

Fc (1/min)

p

109 ± 14

118 ± 17

93 ± 6

,009

FR (1/min)

p

26 ± 7

29 ± 9

93 ± 25

,144

ΔCI (L)

p

0,6 ± 0,5

0,5 ± 0,5

93 ± 44

,562

ΔDyspnée

p

4 ± 2

6 ± 2

66 ± 33

,008

O2  = consommation en oxygène ; CO2 = production de dioxyde de carbone ; Fc = fréquence cardiaque ;  FR = fréquence respiratoire ; ΔCI = capacité inspiratoire post test-pré test ; ΔDyspnée = dyspnée post test-pré test

 

Huit patients présentaient une fatigue contractile du quadriceps suite au LDC1, reflétée par une diminution de 20 ± 7 % de la tension de secousse potentialisée. Une corrélation était retrouvée entre LDC1T et la performance maximale atteinte sur ergocycle (r = 0,78 p < 0,01).

 

Conclusion : Le test de lever de chaise d’une minute exige une réponse cardiorespiratoire quasi maximale, associée à l’apparition de fatigue contractile du quadriceps. Nos résultats questionnent sur l’utilisation du LDC1 comme test fonctionnel dans la MPOC et l’envisagent même comme un outil clinique d’évaluation fonctionnelle des capacités d’exercices des patients.

A5Quansah Amissah, Richard - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva - Retour à l'horaire

 

 

Neuronal activity is increased in reward processing brain structures of binge-eating prone rats

Quansah Amissah R1, Calvez J1, Guèvremont G1, Timofeeva E1, and Timofeev I2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Centre de recherche CERVO

Introduction : Binge eating disorder is the most prevalent eating disorder yet little is known about its pathophysiology. It is characterised by bingeing episodes and compulsivity, and it is prevalent in females.

Objectif : We aimed to determine brain areas involved in binge-like eating behavioral control, targeting primarily reward, stress and taste processing areas. We also aimed to identify possible differences in neuronal activation and subtypes of ΔFosB-expressing neurons in these areas.

Méthodes : Rats were classified, based on their consistently high or low sucrose intake after stress, as either binge eating prone (BEP) or binge eating resistant (BER), respectively. Two cohorts of BEP and BER rats were euthanized and deltaFosB (ΔFosB) immunohistochemistry was done on their brains to assess neuronal activation. To study subtypes of ΔFosB-expressing neurons, additionally, in-situ hybridization for glutamate decarboxylase 65 (GAD65) mRNA was done on brains from the second cohort. We then quantified ΔFosB- and ΔFosB/GAD65-expressing neurons using manual and automatic methods.

Résultats : The density of ΔFosB-expressing neurons was higher in reward processing areas: medial prefrontal cortex (mPFC), nucleus accumbens (NA), and ventral tegmental area (VTA) of BEPs than BERs. It was similar in taste processing areas:  insular cortex and parabrachial nucleus. In stress processing areas, there were more ΔFosB-expressing neurons in the paraventricular nucleus of BEP than BER rats, but not in the locus coeruleus. In reward processing areas, double-labeling for ΔFosB/GAD65 showed that majority of the ΔFosB-expressing neurons in the mPFC and VTA were non-GABAergic, while that in the NA were GABAergic.

Conclusion : Neuronal activation was higher in reward processing areas in BEP than BER rats, suggesting that an increase in neuronal activity in these areas may be associated with binge-like eating.

A6Gagné, Myriam - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Louis-Philippe Boulet - Retour à l'horaire

 

 

Training respiratory educators to deliver patient education improves health-related quality of life of individuals with chronic obstructive pulmonary disease: Results from a pre- and post-intervention study

Gagné M1, 2, Moisan J3, 4, Lauzier S3, 4, Hamel C5, Côté P6, Penney, SE6, Bourbeau J6, 7, 8, Boulet LP1, 2, 6, 9

1Knowledge Translation, Education and Prevention Chair in Respiratory and Cardiovascular Health, Laval University, 2Quebec Heart and Lung Institute–Laval University, 3Population Health and Optimal Health Practices Research Unit, CHU de Quebec–Laval University Research Centre, 4Faculty of Pharmacy, 5Faculty of Education, Laval University,6Quebec Respiratory Health Education Network, Quebec City, QC, Canada, 7Respiratory Epidemiology and Clinical Research Unit, Research Institute of the McGill University Health Centre, 8Faculty of Medicine, McGill University, Montreal, QC, Canada, 9Faculty of Medicine, Laval University, Quebec City, QC, Canada.

Introduction : Therapeutic patient education (TPE) aims to improve patients’ quality of life and help patients to develop self-management skills. Benefits from TPE might depend on the performance of respiratory educators and training is therefore needed to ensure the delivery of effective TPE.

Objectif : Based on the framework by Moore et al. (2009), our aim was to evaluate the impact of a passive-learning continuing education (CE) activity on TPE in respiratory educators in regard to health outcomes of patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD).

Méthodes : We conducted a pre- and post-intervention study. Respiratory educators first attended a 7-hour lecture on TPE and then delivered TPE in COPD patients. In COPD patients, interviewers administered questionnaires before and after TPE to measure: (1) quality of life (St. George’s Respiratory Questionnaire for COPD patients; score 0–100, 0=the highest level of quality of life); (2) health-directed behaviours (Health Education Impact Questionnaire; score 1–4, 4=the highest level of health-directed behaviour). Statistical analyses evaluated changes before and after TPE using linear mixed models.

Résultats : Out of 59 eligible COPD patients, 42 individuals were enrolled (age, mean±SD: 69±8; women: n=20). The mean quality of life score was 69.8/100 (95% CI: 61.7─77.9) before TPE and improved to 60.0/100 (95% CI: 50.2─69.9) after (P=0.02). The mean health-directed behaviour score increased from 2.8/4 (95% CI: 2.5─3.0) before TPE to 3.1/4 (95% CI: 2.9─3.4) after (P=0.01).

Conclusion : Our results suggested that a lecture-based CE activity on TPE in respiratory educators might benefit COPD patient health outcomes. Active learning strategies could nonetheless further enhance professional practice and, in turn, patient health outcomes.

A7Archambault, Anne-Sophie - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Nicolas Flamand - Retour à l'horaire

 

 

L’inhibition de la 15-lipoxygénase-1 provoque une réduction de son expression chez les cellules épithéliales bronchiques et les macrophages alvéolaires, mais pas chez les éosinophiles. 

Archambault AS, Larose MC, Turcotte C, Martin C, Provost V, Bissonnette É, Chakir J, Laviolette M, Flamand N.

Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval, Département de médecine, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, QC G1V 4G5.

Introduction : L’asthme est une maladie chronique des voies respiratoires caractérisée par une hyperréactivité bronchique et une inflammation pulmonaire. L’interleukine (IL)-13 joue un rôle clé dans l’asthme en augmentant l’expression de plusieurs effecteurs pro-inflammatoires associés à la pathologie de l’asthme, notamment la 15-lipoxygenase-1 (15-LO-1). Cette enzyme synthétise plusieurs lipides bioactifs et son expression dans les bronches corrèle avec la sévérité de l’asthme. Il est de plus en plus évident que la 15-LO-1 participe fortement à l’expression d’effecteurs inflammatoires induits par l’IL-13, comme la CCL26, la mucine5 et la TSLP. De plus, les souris déficientes en 15-LO-1 sont protégées de l’asthme expérimental, indiquant qu’elle joue un rôle fondamental dans le développement et la persistance de l’asthme.

Objectif : Définir si les inhibiteurs de la 15-LO-1 affectent l’expression de cette dernière, lorsque potentialisée par l’IL-13 chez les cellules épithéliales bronchiques (CÉB), les macrophages alvéolaires (MA) et les éosinophiles.

Méthodes : Les CÉB ont été isolées de biopsies bronchiques, les MA ont été isolés de lavages bronchoalvéolaires et les éosinophiles ont été isolés du sang périphérique de sujets asthmatiques. Les métabolites de la 15-LO-1 ont été quantifiés par LC-MS/MS et l’expression des protéines a été mesurée en ARNm (qPCR) et/ou en protéines (ELISA ou immunoblot).

Résultats : Nos résultats démontrent que les métabolites de la 15-LO-1 sont augmentés dans l’asthme en comparaison avec les sujets sains. De plus, chez les CÉB, l’expression de la 15-LO-1 est induite par l’IL-13, et l’induction corrèle avec la sévérité de la maladie. L’inhibition de la 15-LO-1 chez les CÉB réduit fortement l’expression de protéines induites par l’IL-13 (TSLP, CCL26). Étonnamment, les inhibiteurs de 15-LO-1 ont également inhibé l’expression (ARNm et protéine) de la 15-LO-1. Pour confirmer ces résultats, nous avons répété ces expériences avec des MA. Comme pour les CÉB, l’IL-13 a induit l’expression de la 15-LO-1 chez les AM et les inhibiteurs de 15-LO-1 ont inhibé l’expression de cette enzyme. Cette inhibition de l’expression de la 15-LO-1 n’a pas été observée chez l’éosinophile traité ou non avec de l’IL-13. En effet, chez l’éosinophile, pour qui l’expression de la 15-LO-1 n’est pas modulée par l’IL-13, les inhibiteurs de 15-LO-1 ont inhibé la production de métabolites de la 15-LO-1, mais n’ont pas diminué l’expression de la 15-LO-1. 

Conclusion : Nos résultats suggèrent que l’inhibition de la 15-LO-1 permettrait de non seulement réduire la production de ses métabolites, mais aussi de diminuer l’expression de cette enzyme. Ce nouveau mécanisme de rétroaction positive pourrait éventuellement permettre de traiter la maladie à sa racine.

B1Jolicoeur, Maude - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Maria-Cecilia Gallani - Retour à l'horaire

 

 

L'évaluation de l'adhésion au traitement pharmacologique dans le suivi infirmier de l'insuffisance cardiaque.

Jolicoeur, M1, 2., Gallani, MC1, 2., Dallaire, C2., Houle, J3.

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval, 3Département des sciences infirmières de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Introduction : La non-adhésion à la thérapie pharmacologique est une problématique fréquente chez les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque (IC) et un facteur important associé à la décompensation de cette maladie chronique. En plus d'être très coûteuse pour l'État, la non-adhésion pharmacologique conduit à une augmentation des taux de mortalité et d'hospitalisations chez cette population. L'évaluation et la promotion de l’adhésion au traitement pharmacologique sont donc essentielles dans la prise en charge de l'IC. Pourtant, peu est documenté relativement au suivi qu'effectue l'infirmière travaillant en clinique externe concernant l'évaluation de l'adhésion pharmacologique chez les personnes ayant une IC.

Objectif : L'objectif de l'étude réalisée était donc d'explorer quand et comment les infirmières de la ville de Québec procèdent à l'évaluation de l'adhésion au traitement pharmacologique lors de leur suivi en clinique externe des personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, ainsi que les facteurs liés à cette évaluation.

Méthodes : Cette étude qualitative descriptive a été réalisée auprès d'un échantillon de 16 participants, soit 11 infirmières et 5 infirmières praticiennes spécialisées travaillant dans les cliniques externes des différents hôpitaux de la ville de Québec. Les données ont été obtenues par le biais d'entrevues individuelles semi-dirigées. Le guide d'entrevue a été élaboré selon les prémisses de la théorie du comportement planifié (TCP). Le verbatim entier a été codé indépendamment par deux investigateurs à l'aide du logiciel d'analyse NVivo et la codification a été validée par deux autres chercheurs indépendants. La méthode d'analyse de contenu dirigé a été choisie pour l'analyse des données qualitatives.

Résultats : Les infirmières et IPS en cardiologie de la ville de Québec n'utilisent aucun outil validé ou méthode standardisée afin d'évaluer l'adhésion pharmacologique chez les personnes ayant une insuffisance cardiaque. Elles procèdent par questionnaire verbal et de façon non-structurée. La fréquence à laquelle l'adhésion pharmacologique est évaluée varie grandement au sein de l'échantillon, allant de systématiquement à quelques fois par année. Les déterminants influençant l'intention de procéder ou non à l'évaluation de l'adhésion pharmacologique se retrouvent encadrés dans les construits de la Théorie du comportement planifié, soit l'attitude, la norme subjective et le contrôle comportemental perçu. La majorité des participantes ont une attitude favorable envers l'évaluation de l'adhésion médicamenteuse et idenfient des avantages pour le patient, comme la détection précoce d'un facteur de risque d'exacerbation cardiaque. Cependant, certaines ne reconnaissaient pas la nécessité du comportement, car elles affirment que l'adhésion pharmacologique est rarement problématique pour cette clientèle selon elles.  En ce qui concerne la norme subjective, les infirmières et IPS perçoivent majoritairement que les patients, les médecins et les pharmaciens approuvent qu'elles évaluent l'adhésion pharmacologique. Les barrières principales à l'adoption du comportement sont le manque de temps, l'absence d'un profil pharmacologique à jour apporté par le patient et les troubles cognitifs de la clientèle. 

Conclusion : L'évaluation de l'adhésion au traitement pharmacologique n'est pas effetuée de manière optimale dans les cliniques externes des hôpitaux de la ville de Québec et diffère grandement d'un participant à l'autre. Des recommandations pour la recherche, pour la pratique infirmière et pour la formation des infirmières seront formulées.

B2Labrecque, Lawrence - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard - Retour à l'horaire

 

 

Does sex influence the cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand in healthy

Labrecque L1,2, Rahimlay K1,2, Imhoff S1,2, Paquette M1,2, Le Blanc O1,2, Malenfant S1,2, Drapeau A1,2, Brassard P1,2

1Research Center of the Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Québec, Canada, 2Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada.

Introduction : We have previously reported a lessened capability of the cerebral vasculature to counter rapid and large surges in mean arterial pressure (MAP) in men with elevated cardiorespiratory fitness. However, the influence of sex on the cerebral pressure-flow relationship in response to a large change in MAP remains equivocal. 

Objectif : Characterise sex influence on the cerebral pressure-flow relationship in response to a sit-to-stand in young healthy individuals.

Méthodes : We examined the cerebral pressure-flow relationship in 9 healthy active men (24 ±1 y; VO2 max: 59.6 ±2.3 mL×kg×min-1) and 9 age-matched active women (25 ±2 y; VO2 max: 50.1 ±1.6 mL×kg×min-1) in response to a sit-to-stand (StS; 5 min of sitting followed by 5 min of standing). The cerebral pressure-flow relationship was characterized using three metrics: 1) the percent reduction in middle cerebral artery mean blood velocity (MCAvmean) per percent reduction in MAP (% MCAvmean/% MAP) during initial orthostatic stress (0-15 s after StS); 2) the onset of regulatory change (i.e. time delay before an increase in MCA conductance (MCAvmean/MAP); and 3) the rate of regulation (RoR), following StS. The prevalence of initial orthostastic hypotension, defined as a decrease in systolic blood pressure ≥40 mmHg and/or a decrease in diastolic blood pressure ≥20 mmHg during the first 15 s of standing, was also determined. 

Résultats : The reduction in %MCAvmean/%MAP was greater in women (1.00 ±0.44 vs. 0.61 ±0.30 %/%; p=0.049). While the onset of regulatory change was delayed in women vs. men (5.2 ±1.4 vs. 2.9 ±1.9 s; p=0.02), RoR was comparable between groups (0.4 ±0.5 vs. 0.1 ±0.4 s-1; p=0.47). These changes were not correlated with VO2 max. Four participants from each group experienced orthostatic hypotension (p>0.99).

Conclusion : These results indicate an attenuated ability of the cerebral vasculature to react to a rapid reduction in MAP induced by a StS in healthy women compared to age-matched healthy men.

B3Lemieux, Joanie - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine - Retour à l'horaire

 

 

Échantillonneurs d'air liquides et biais sur la quantification bactérienne

Lemieux J1, 2, Veillette M2, Turgeon N2 et Duchaine C1, 2

1 Université Laval, 2 CRIUCPQ – Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Introduction : Les échantillonneurs d’air sont indispensables en aérobiologie afin de concentrer et analyser le contenu microbien de l’air. L'air chargé en particules biologiques que sont les bioaérosols peut contenir des microorganismes pathogènes comme des bactéries, des moisissures et des virus.

Les échantillonneurs de type liquide sont couramment utilisés et impliquent une perte du liquide d’échantillonnage (évaporation) qui a lieu pendant la capture des bioaérosols. La perte de microorganismes pendant ce phénomène par une possible ré-aérosolisation est mal comprise. L'implication de l’évaporation et de la ré-aérosolisation dans la variation des résultats et du biais possible induit n'a jamais été étudiée. Ce projet vise à caractériser la perte en quantité et en diversité lors de l’utilisation de deux échantillonneurs d’air de type liquide, le Coriolisµ (Bertin Technologies) et le Biosampler SKC (SKC Inc).

Objectif : Le premier objectif est de vérifier quantitativement, in vitro, les phénomènes d’évaporation et de ré-aérosolisation des échantillonneurs d’air liquides haut et faible débits.

Méthodes : Les récipients de collection du Coriolisµ (15 mL) et du Biosampler SKC (20 mL) ont été inoculés avec un consortium bactérien, Lactobacillus paracasei, Moraxella catarrhalis, Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus, en concentration connue (n=5). Des combinaisons de deux bactéries (duos) ont été testées, ainsi que le mélange des quatre espèces.

Les modifications des populations bactériennes résiduelles sont suivies pendant le fonctionnement du Coriolisµ (100 L/min, 10 min) et du Biosampler SKC (12,5 L/min, 15 min) en prenant des échantillons du liquide avant et après l’échantillonnage. Les bactéries contenues dans le liquide qui s’évapore du Biosampler SKC ont été récoltées en y branchant une cassette contenant un filtre (SKC 37 mm, filtre de porosité 0,4 µm en polycarbonate) entre sa sortie d’air et la pompe.

L’ADN a ensuite été extrait des échantillons liquides et filtres et des qPCR ont été effectués. Des ratios relatifs (R) des copies de génomes totaux (bactéries totales) et spécifiques « après » échantillonnage et « avant » échantillonnage ont été calculés et comparés entre les bactéries et les échantillonneurs d’air.

R = copies génomes(après) / copies génomes(avant)

Un ratio supérieur à 1 signifie qu’il y a eu seulement évaporation du liquide sans ré-aérosolisation de bactéries, ce qui a comme effet de concentrer les bactéries dans le liquide de collection. Par contre, un ratio inférieur à 1 indique qu’il y a eu évaporation du liquide de collection et perte de bactéries par ré-aérosolisation, en proportion plus élevée que la perte du liquide et cela a comme effet d’abaisser la concentration finale. Finalement, un ratio égal à 1 indique que les concentrations des bactéries demeurent les mêmes « avant » et « après » puisque la perte de liquide par évaporation est proportionnelle à la perte de bactéries.

Résultats : Les génomes totaux permettent d’obtenir un portrait plus global de ce qui se produit dans les échantillonneurs liquides. Leurs ratios relatifs montrent qu’en situation de population mixte (mélange bactérien), il n’y a pas de ré-aérosolisation significative. Le contenu microbien a plutôt tendance à se concentrer dans le Coriolisµ (R =1,6) et à ne pas être affecté par l’échantillonnage de l’air dans le Biosampler SKC (R = 0,9). De plus, en comparant les ratios relatifs des génomes totaux de tous les duos et du mélange des deux échantillonneurs liquides, il n’y pas de différence significative entre eux (p value = 0,06).

Toutefois, les ratios relatifs des génomes spécifiques montrent qu’il y a un impact de la nature des populations bactériennes et de leur nombre sur la ré-aérosolisation de certaines bactéries dans le Coriolisµ et le Biosampler SKC. Ainsi, P. aeruginosa a tendance à se concentrer dans le liquide de collection. Cette tendance est différente pour M. catarrhalis qui se retrouve très peu dans le liquide de collection résiduel, donc a tendance à être ré-aérosolisé du récipient de collection des deux échantillonneurs. L. paracasei est généralement peu affecté par l’échantillonnage dans les deux échantillonneurs. Enfin, S. aureus a légèrement tendance à se concentrer dans le Coriolisµ et à faiblement se ré-aérosoliser dans le Biosampler SKC.

Un taux d’évaporation normal d’environ 10% du liquide d’échantillonnage est observé, mais n’influence en aucun cas le taux de ré-aérosolisation des deux échantillonneurs.

Conclusion : Il n’y aurait donc pas de biais au niveau de la quantification en bactéries totales en condition de population mixte (mélange bactérien) pour le Coriolisµ et le Biosampler SKC, même s’il y a évaporation d’environ 10% du liquide d’échantillonnage. Cependant, il y a des comportements différentiels des bactéries lorsqu’analysées individuellement qui peuvent biaiser leurs proportions réelles dans les échantillons environnementaux.

B4Poirier, Audrey - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante - Retour à l'horaire

 

 

Caractérisation in vivo d’un un nouveau lien unissant le stress oncogénique au suppresseur de tumeur p53

Poirier A.1, Villot R.1, Gélinas Y.1, Laplante M.1

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ), Faculté de Médicine, Université Laval

Introduction : Le cancer est actuellement la principale cause de décès au Canada. En moyenne, un Canadien sur deux développera un cancer dans sa vie et de ce nombre, un sur quatre en décèdera. La protéine p53 est un important suppresseur de tumeur et des dérèglements dans cette voie ont un rôle causal dans l’initiation et la progression de la majorité des tumeurs. Le stress oncogénique est connu pour activer p53 et induire la sénescence des cellules pré néoplasiques, mais les mécanismes impliquées restent mal caractérisés. Récemment, nous avons identifié Zinc-finger protein 768 (ZNF768) comme une nouvelle cible des voies oncogéniques Ras/PI3K. Nos études montrent que ZNF768 interagi avec p53 pour moduler négativement son activité.

Objectif : L’objectif de ce projet consiste à définir les fonctions de ZNF768 in vivo et de confirmer son implication dans la régulation de P53 dans les tissus.

Méthodes : La technique CRISPR a été utilisée pour inactiver ZNF768 chez la souris. La croissance, la caractérisation des tissus ainsi que la radiosensibilité ont été étudiées dans ce modèle. De plus, des mouse embryonic fibroblasts (MEFs) ont été isolés à partir d’embryons et ces cellules ont été immortalisées par la méthode 3T3.

Résultats : Les souris ZNF768 KO sont plus petites que les souris contrôles ce qui indique un défaut de croissance. Les MEFs KO ont des niveaux élevés de p53 et entrent en sénescence réplicative plus rapidement lors du processus d’immortalisation. Ces phénomènes concordent avec notre hypothèse et sont observés dans d’autres modèles de souris KO de régulateurs négatifs de p53. Les études concernant la radiosensibilité de nos souris sont,  quant à elles, en cours. 

Conclusion : Les données préliminaires de ce projet sont en accord avec le modèle proposé dans lequel ZNF768 est un nouveau régulateur potentiel de l’activité de p53. 

B5Roy, Emma - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr François Maltais - Retour à l'horaire

 

 

Le cancer pulmonaire de stade précoce non opéré et la maladie pulmonaire obstructive chronique

Roy E1,2, Rheault J2, Pigeon MA2, Lacasse Y1,2, Ugalde PA1,2, Maltais F1,2.

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : Les patients atteints d’un cancer pulmonaire de stade 1 et 2 sont généralement considérés candidats pour une résection chirurgicale du cancer. Malgré un stade favorable, certains patients ne sont pas opérés. Une proportion importante des patients atteints de cancer pulmonaire sont également porteurs de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Dans certains cas, la présence d’une MPOC peut être prohibitive à la chirurgie.

Objectif : Comparer les caractéristiques des patients atteints de cancer pulmonaire opéré à celles des patients ayant un cancer de stade précoce et non opéré.

Méthodes : Nous avons réalisé une analyse rétrospective de tous les patients opérés pour un cancer pulmonaire à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec entre 2009 et 2012 et de tous les patients ayant un cancer pulmonaire de stade 1 et 2 non opérés durant la même période. Nous avons également procédé à une analyse par score de propension. Finalement, nous avons effectué une estimation de la survie par régression de Cox ajustée pour le score de propension.

Résultats : 639 patients opérés et 98 patients non opérés ont pu être comparés. 91,8% des patients non opérés étaient porteurs d’une MPOC contre 60,6% des patients opérés (P < 0,0001). Les patients non opérés étaient également plus âgés et la proportion d’individus souffrant de maladie coronarienne, de maladie vasculaire périphérique, d'hypertension artérielle, de dyslipidémie, de diabète et d’insuffisance rénale était plus élevée que dans le groupe opéré. La survie à 5 ans était meilleure chez les patients opérés que chez les patients non opérés (61,5 vs 21,4%; P < 0,0001) et la survie à long terme ajustée pour le score de propension demeurait meilleure chez les patients opérés (HR = 0,51; CI à 95% = 0,34-0,78). 

Conclusion : Une proportion importante des patients qui ne subissent pas la chirurgie sont porteurs d’une MPOC. Ils ont davantage de comorbidités et sont plus âgés que ceux subissant la résection du cancer. Nous pensons qu'une comparaison des causes de décès de ces patients permettrait une meilleure interprétation de l'impact de la non opération sur la survie à long terme.

B6Turcotte, Anne-Frédérique - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Claudia Gagnon - Retour à l'horaire

 

 

Effects of Biliopancreatic Diversion on Bone Turnover Markers and Association with Hormonal Factors in Patients with Severe Obesity 

Anne-Frédérique Turcotte1, Thomas Grenier-Larouche2,3, Roth-Visal Ung1, David Simonyan5, Anne-Marie Carreau2,3, André C. Carpentier2,3, Fabrice Mac-Way1,4, Claudia Gagnon1,4,6

1Endocrinology and Nephrology Unit, CHU de Québec Research Centre, Québec City, Canada; 2CHU de Sherbrooke Research Centre, Sherbrooke, Canada; 3Department of Medicine, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Canada; 4Department of Medicine, Laval University, Québec City, Canada; 5Clinical and Evaluative Research Platform, CHU de Québec-Université Laval Research Centre, Québec, Qc, Canada; 6Québec Heart and Lung Institute Research Centre, Québec City, Canada.

Introduction : Assessment of bone remodeling through measurement of serum bone formation and resorption markers may help understand the pathophysiology of bone loss following bariatric surgery. No study assessed whether bone remodeling after biliopancreatic diversion with duodenal switch (BPD-DS) is influenced by hormonal factors.

Objectif : This study aimed at evaluating the early, mid- and longer-term changes in serum bone turnover markers and its regulators as well as their associations with hormonal factors after BPD-DS in patients with severe obesity. 

Méthodes : Ancillary study using fasting frozen plasma from 16 individuals with severe obesity (11F/5M, 69% with type 2 diabetes, mean BMI 49.4 kg/m2) assessed before, 3 days, 3 months and 12 months after BPD-DS. Serum bone turnover markers (C-terminal telopeptide (CTX), intact osteocalcin (OC)), regulators of bone turnover (sclerostin, osteoprotegerin (OPG)) and hormonal factors (GLP-1, GIP, insulin, glucagon, leptin, high molecular weight adiponectin, PTH and 25-hydroxyvitamin D) were analyzed at each visit. Changes between baseline and each timepoint in bone turnover markers and its regulators were correlated with changes in hormonal factors using Pearson partial correlations adjusted for weight loss.

Résultats : Weight did not change at 3 days but decreased by 33±27 kg at 3 months and 59±12 kg at 12 months. CTX increased significantly at 3 days (+66%), 3 months (+219%) and 12 months (+295%). OC decreased significantly at 3 days (-19%) then increased at 3 months (+69%) and 12 months (+164%). Change in sclerostin was modest overall and only significant between 3 days and 3 months (+13%) while change in OPG was only significant between baseline and 3 days (+48%) and baseline and 12 months (+45%). All changes were similar between participants with or without diabetes. The increase in CTX correlated with weight loss at 3 months (r=-0.63, p=0.009) and 12 months (r=-0.58, p=0.039). Changes in sclerostin correlated with changes in insulin at 12 months (r=-0.60, p=0.040) and adiponectin at 3 months (r=-0.62, p=0.013). Changes in adiponectin also correlated with changes in OC at 3 days (r=0.54, p=0.039) and OPG at 3 days (r=-0.61, p=0.017). No other hormonal factor correlated significantly with bone turnover markers or its regulators.

Conclusion : BPD-DS causes an earlier and greater increase in bone resorption over bone formation, potentially favouring bone loss. Sclerostin did not increase as expected following massive weight loss, suggesting an altered osteocyte response to mechanical unloading. Changes in adiponectin and insulin seem to play a role independent of weight loss in bone remodeling after BPD-DS.

C1Blais-Lecours, Pascale - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr David Marsolais - Retour à l'horaire

 

 

Un analogue de la sphingosine interfère avec la respiration mitochondriale des cellules musculaires lisses bronchiques

Blais Lecours P1, Laouafa S1, Joseph V1,2, Soliz J1,2 et Marsolais D1,2

1 Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2 Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : L’épaississement du muscle lisse est central à l’hyperréactivité bronchique dans l’asthme, mais aucun traitement pharmacologique n’est spécifiquement dédié à le renverser. Nous avons démontré que AAL-R, un analogue phosphorylable de la sphingosine, pouvait renverser l’épaississement du muscle lisse et l’hyperréactivité bronchique dans un modèle murin.

Objectif : L’objectif de ce projet est de déterminer quelles sont les fonctions des cellules musculaires lisses modulées par AAL-R.

Méthodes : Des cellules musculaires lisses bronchiques humaines (BSMC) ont été cultivées et incubées avec des doses croissantes d’AAL-R, et ses effets sur la prolifération cellulaire, la respiration mitochondriale, le cycle cellulaire et le stress du réticulum endoplasmique ont été étudiés. Puisque la sphingosine kinase 2 (SPHK2) est responsable de la phosphorylation de AAL-R en un autre métabolite actif (AFD-R), son implication dans les effets associés à AAL-R in vitro a été évaluée à l’aide d’un ARN d’interférence et d’un inhibiteur chimique spécifique à cette protéine. L’impact d’AAL-R sur des cellules épithéliales (BNE) et endothéliales (HPAEC) a aussi été évalué.

Résultats : Nos résultats suggèrent que AAL-R induit une diminution de la respiration mitochondriale observée à l’aide de l’appareil de respirométrie à haute résolution Oroboros Oxygraph, et cet effet ne passe pas par l’activation des récepteurs spécifiques et n’implique pas une augmentation du stress du réticulum endoplasmique ni d’un arrêt du cycle cellulaire. AAL-R provoque chez les BSMC une diminution de la réduction par des enzymes NADH oxydoréductases du colorant tetrazolium (MTT) en formazan, et nos résultats suggèrent que cet effet n’est pas observé chez les autres types cellulaires testés. Le blocage de la SPHK2 rétabli l’activité des enzymes NADH oxydoréductases mitochondriales lorsque les cellules sont stimulées avec AAL-R, supportant l’implication de la forme phosphorylée AFD-R.

Conclusion : Nos résultats démontrent que les analogues phosphorylables de la sphingosine interfèrent avec l’activité mitochondriale et la génération d’ATP, qui à leur tour, supportent la dysfonction du muscle lisse dans l’asthme.

C2Tudorache Bosoi, Cristina Rodica - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr André Marette - Retour à l'horaire

 

 

Effet de l'invalidation de la p90 ribosomal S6 kinase sur la résistance à l'insuline et la stéatose hépatique

Bosoi CR1,2, Bellmann K1, Houde V1, Schwab M1, Kumar A1,2, Daniel N1,2, Roux PP3,4, Laplante M1,2, Marette A1,2

1 Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2 Université Laval; 3 lnstitut de recherche en immunologie et cancérologie de Montréal; 4 Université de MontréaI

Introduction : L’obésité représente une des plus importantes causes de morbidité et mortalité au monde. Parmi les comorbidités associées on retrouve la résistance à l'insuline, le diabète de type 2 et la stéatose hépatique. Malgré les avancements de la science, les traitements disponibles sont toujours peu efficaces, ce qui nécessite une meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents. La p90 ribosomal S6 kinase (RSK) est un effecteur de la voie Ras-Raf-MEK-ERK, connue pour son implication dans le développement des différents cancers. Notre groupe a démontré que l'isoforme RSK1 est un modulateur clé de la gluconéogenèse hépatique in vitro; par contre sa contribution dans la pathogenèse des complications de l'obésité reste inconnue.

Objectif : Ce projet vise à établir le rôle de RSK1 sur le métabolisme hépatique afin de déterminer son implication dans le développement de la résistance à l'insuline et de la stéatose hépatique associées à l'obésité.

Méthodes : L’obésité a été induite chez des souris suite à une diète riche en gras pendant une période de 12 semaines; des souris contrôles ont reçu une diète chow. Lors des sacrifices, les foies ont été prélevés afin d’évaluer l'expression des quatre isoformes RSK (RSK1, 2, 3 et 4) par qPCR et immunobuvardage. Le système CRISPR-Cas9 a été utilisé pour induire une perte de RSK1 dans la lignée cellulaire d’hépatocyte AML12. Après avoir validé la répression de RSK1 par séquençage et immunobuvardage, des tests de production du glucose ont été effectuées. En plus, l'effet de la perte de RSK sur l'accumulation des lipides lors d'un traitement à l’oléate-palmitate a été investigué.

Résultats : Résultats: Les souris obèses présentent une augmentation de l‘expression de RSK1 au niveau hépatique par rapport aux souris contrôles, tandis que les autres isoformes ne changent pas. Comme RSK1 est la seule modulée lors de l’obésité, pour le reste de l’étude nous avons investigué seulement cette isoforme. La perte de RSK1 entraîne une diminution de la production du glucose ainsi qu'une augmentation du stockage des lipides suite au traitement à l’oléate-palmitate par rapport aux cellules contrôle.

Conclusion : Nos résultats in vitro montrent que la répression de l’expression de RSK1 joue un rôle dans la régulation du métabolisme glucidique et lipidique hépatique. Ces résultats seront confirmés in vivo dans un modèle de souris KO pour RSK1 dans le foie créé avec la technologie CRISPR-Cas9. Cela révélera l'importance de RSK1 en tant que nouvelle cible thérapeutique pour la résistance à l'insuline ainsi que pour les perturbations du métabolisme lipidique hépatique associées à l'obésité.

C3Gerard Ngueta - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr Paul Poirier - Retour à l'horaire

 

 

Serum cotinine And Markers of Lipid metabolism Among U.S Adults Smokers: The modifying role of Age, Sex and Ethnicity - Results from the National Health and Nutrition Examination Survey data (2001–2014)

Gerard Nguetaa,b,c; Paul Poiriera,c

aFaculté de Pharmacie, Université Laval, Québec (Qc), Canada; bInstitut National de Santé Publique du Québec, Québec (Québec), Canada; cInstitut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec (Qc), Canada;

Objectif : To examine associations of serum cotinine levels (SCOT) with three markers of lipids profiles in U.S. adults: Total cholesterol/HDL-C ratio, non-HDL cholesterol/HDL-C ratio, and Triglycerides/HDL-C ratio, and to test the effect modification by age, sex and ethnicity, with HDL-C indicating high-density lipoprotein cholesterol.

Méthodes : We combined data using seven successive waves of National Health and Nutrition Examination Survey data (2001–2014). SCOT was measured by an isotope-dilution high-performance liquid chromatography/atmospheric pressure chemical ionization tandem mass spectrometric. Serum total cholesterol and triglycerides were measured using enzymatic methods. HDL-C was measured using heparin manganese precipitation method (NHANES 2001-2002) and direct immunoassay method (NHANES 2003-2014). Multiple linear regressions were used to estimate the association between SCOT and lipid markers.

Résultats : A total of 91,682 adults included. Overall, there was a significant and inverted U-shape association between SCOT and lipid markers. The impact of SCOT was stronger on TG/HDL-C than in other markers. SCOT were positively associated with all lipid markers in those aged below 65 years, and the impact in 40-65 years of age was stronger than in those aged 18-39 years.  There was an inverse association in those aged ≥65 years. The impact of SCOT was stronger in females than in males. After further adjustment for bw, there was a positive association in non-Hispanic White. In non-Hispanic Black and Mexican Americans, we observed a negative association, with a monotonic trends of decrease in Mexican Americans.

Conclusion : Lipids markers increase in the 2nd quintile of SCOT and then decrease, and the association was stronger in females. SCOT appears to impact serum triglycerides more than serum cholesterol. When SCOT increases, lipids markers increases in middle-aged individuals and decrease in elderly. The association was borderline in young adults. 

C4Oueslati, Ferid - Stagiaire niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr François Maltais - Retour à l'horaire

 

 

Cardiorespiratory and muscle oxygenation responses to normocapnic hyperpnoea exercise in COPD

Oueslati F1, Saey D1, Nadreau E1, Martin M1, Maltais F1

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval

Introduction : During whole body exercise, respiratory muscle work may affect locomotor muscle oxygenation and consequently reduce exercise capacity. Respiratory muscle training using normocapnic hyperpnoea exercise (NHE) is a promising strategy to improve exercise capacity in COPD.

Objectif : To investigate the acute effects of NHE on intercostal and locomotor muscle oxygenation in COPD.

Méthodes : Eight patients with COPD (FEV1 = 55 ± 8% of pred) performed a NHE at 50-60% of peak ventilation (VEpeak) assessed during maximal cycling test. The NHE was conducted to exhaustion, using a respiratory device (SpiroTiger®) connected to a gas analyzer to monitor VE, VO2 and PETCO2. Cardiac output (CO) and intercostal and vastus lateralis muscle oxygenation were continuously measured during NHE by means of finger photoplethysmography and NIRS, respectively. Arterial blood gases (PaCO2) and inspiratory capacities (IC) were obtained at rest and at end-exercise.

Résultats : The NHE was maintained for 653 ± 397s, at a VE averaging 25 ± 10 l/min or 52 ± 5% of VEpeak and with a VO2 corresponded to 52 ± 6% of VO2peak. Intercostal muscle deoxyhemoglobin and total hemoglobin increased by 14 ± 6% and 13 ± 8% respectively (p<0.05) while they remained unchanged in the vastus lateralis (p=NS). Compared to resting values, there was no change in PETCO2, PaCO2, IC and CO during NHE (p=NS).

Conclusion : NHE promotes muscle deoxygenation in the intercostals but not in the vastus lateralis but it was not accompanied by changes in CO or dynamic hyperinflation in COPD. Our results suggest that NHE stimulates the intercostal muscles, which could potentially improve exercise tolerance following a NHE training.

C5Lalancette, Jean-Simon - Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Jean-Michel Paradis - Retour à l'horaire

 

 

Dual Antiplatelet Therapy Versus Triple Antithrombotic Therapy in Patients With STEMI and Residual Anterior Wall Motion Abnormalities: the MAGIC Multicenter Registry

Marquis-Gravel G, Ieroncig F, Demers SP, Ghersi I, Boivin-Proulx LA, Simard P, Massie C, Massicotte G, Lalancette JS, Lorena L, Verreault-Julien L, Alansari Y, Bastiany A, Soltani M, Lamontagne V, Drouin A, Couture E, Diodati J, Daneault B, Paradis JM,  Chen-Tournoux A, Pranno N, Jolicoeur M et Potter B.

Introduction : In the contemporary era of early reperfusion and potent dual antiplatelet therapy (DAPT), the trade-off between expected ischemic benefits and bleeding complications of adding oral anticoagulation (OAC) to DAPT in patients with new antero-apical wall motion abnormalities (WMA) following STEMI is unknown.

Objectif : The objective is to assess the net benefits of the addition of OAC to DAPT in these patients.

Méthodes : The MAnaGement of STEMI with anterIor wall motion abnormalities using triple versus double anti-thrombotIC therapy (MAGIC) initiative is a multicenter retrospective registry involving 8 Canadian academic primary PCI centers. All survivors of an anterior STEMI and new anterior or apical WMA between 2010-2015 were eligible. Patients were divided in two groups according to the antithrombotic therapy prescribed at discharge: DAPT alone (DAPT group) vs. DAPT+OAC (Triple Therapy (TT) group). The primary endpoint was Net Adverse Clinical Events (NACE: all-cause death, myocardial infarction, cerebral or systemic thromboembolism, or major bleeding events) at 12 months.

Résultats : 532 patients (DAPT: 325; TT: 207) were included. The risk of NACE was similar between both groups following multivariable analysis (RR=1.2 (95% CI: 0.7-2.0; p=0.42)). There was no interaction between left ventricular fraction (LVEF) and anti-thrombotic strategy (p for interaction=0.82). Results of the multivariate analysis were consistent in the following subgroups: LVEF 30% or less, WMA with at least akinesis (hypokinesis only excluded), and after exclusion of patients requiring OAC for another indication (n=19) (p >0.05 for all subgroups).

Conclusion : Despite the limitations inherent to its retrospective design, this study, the largest addressing the need for OAC following anterior STEMI with antero-apical WMA, does not support the current recommendation of OAC in these patients. The rationale underlying this practice must urgently be addressed in a properly powered randomized controlled trial to optimize patient care.

C6M.-Labbé, Benoit - Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Jean-Michel Paradis - Retour à l'horaire

 

 

La revascularisation coronarienne chez les patients subissant un remplacement valvulaire aortique percutané : une approche systématique à l’IUCPQ

M-Labbé B1,2, Paradis JM1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) ; 2Faculté de médecine – Université Laval

Introduction : Le traitement traditionnel de la sténose aortique sévère est le remplacement valvulaire chirurgical. Certains patients ayant un risque chirurgical élevé ou prohibitif peuvent maintenant bénéficier d’un remplacement valvulaire aortique percutané (TAVI). La maladie coronarienne athérosclérotique (MCAS) est retrouvée chez plus de la moitié des patients avec un diagnostic de sténose aortique sévère et constitue une comorbidité pouvant influencer l’issu clinique du TAVI. La prise en charge de la MCAS dans cette population demeure incertaine et les sociétés savantes internationales ne proposent pas de guide de pratique à l'heure actuelle.

Objectif : Établir un algorithme de prise en charge de la MCAS chez les patients subissant un TAVI basé sur l'évidence scientifique actuelle.

Méthodes : Nous avons réalisé une revue de la littérature scientifique concernant la prise en charge de la MCAS chez les patients subissant un TAVI. Nous avons distingué les articles en fonction du moment où une éventuelle revascularisation était effectuée (avant, pendant ou après le TAVI) ainsi qu'en fonction de l'issue clinique des patients. Nous avons également révisé notre cohorte locale de patients et établi leur pronostic en fonction du score SYNTAX pour en évaluer la valeur pronostic globale.

Résultats : Nous avons rédigé une revue narrative de la littérature dressant un portrait actuel des stratégies de prise en charge de la MCAS et l'issue clinique dans cette population. Nous avons produit à partir de cette revue un algorithme décisionnel qui est actuellement le standard de pratique à l'IUCPQ. Nous avons également réalisé une étude rétrospective à partir de notre cohorte locale qui suggère que le score SYNTAX n'est pas un prédicteur de l'issue clinique chez les patients subissant un TAVI.

Conclusion : La prise en charge idéale de la MCAS chez les patients subissant un TAVI demeure incertaine. Un algorithme décisionnel permet une prise en charge compatible avec les connaissances scientifiques actuelles à l'IUCPQ. Le score SYNTAX ne permet pas de prédire l'issue clinique des patients avec une MCAS qui subissent un TAVI.

C7Bouffard-Côté, Marianne - Résident(e) / Externe en Cardiologie avec Dr Marie-Annick Clavel - Retour à l'horaire

 

 

Effet du sexe sur la progression du remodelage ventriculaire gauche chez les patients atteints de sténose aortique

Marianne B Côté, Lionel Tastet, Mylène Shen, Marie-Annick Clavel

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : De précédentes études ont rapporté des différences liées au sexe dans le remodelage du ventricule gauche (VG) en réponse à un phénomène de surcharge de pression tel que la sténose aortique (SA). Cependant, les traitements pharmacologiques et l’évolution de la maladie peuvent aussi être différents entre les hommes et les femmes. À ce jour, aucune étude n’a démontré l’effet du sexe sur la progression du remodelage ventriculaire gauche dans une large population de patients avec SA et en tenant compte de ces confondants.

Objectif : L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la différence entre les deux sexes dans la progression du remodelage du VG en SA. 

Méthodes : Les données cliniques et échographiques de 520 patients (âge moyen 68±14 ans, 37% de femmes) porteurs d’une SA ont rétrospectivement été analysées. Les paramètres de remodelage du VG incluaient le ratio de l’épaisseur des parois relatif au diamètre interne du VG (REP-VG) et la masse du VG mesurée selon les recommandations de la Société américaine d’échocardiographie. Le point d’aboutissement primaire de l’étude était la progression annualisée des paramètres de remodelage du VG. De plus, le point d’aboutissement primaire fut également comparé entre les hommes et les femmes appariés selon un ratio 1 :1 (méthode du «frequency matching») pour l’âge, les comorbidités et pour la sévérité de base de la SA (i.e. gradient de pression moyen [GM] et l’aire valvulaire aortique [AVA]).

Résultats : Le suivi moyen de l’étude était de 3,75 ± 2,13 ans. Au début du suivi, il n’y avait pas de différence entre les sexes pour l’âge moyen (Femme : 69±15 ans vs hommes 68±12 ans, p=0,44), toutefois comme attendu, les hommes présentaient plus de comorbidités incluant la dyslipidémie, la maladie coronarienne athérosclérotique (MCAS) et le diabète (tous, p<0,05). De plus, comparativement aux hommes, les femmes avaient une SA moins sévère à la base (GM F vs H : 19±9 mmHg vs 21±10mmHg, p=0,01). En analyse multivariée ajustée pour l’âge, l’hypertension, la MCAS, le diabète, la prise de bêta-bloqueur, d’IECA ou ARA, la sévérité de la SA (GM et AVA), la bicuspidie et la masse du VG mesurée au départ, le sexe féminin demeurait associé à la progression annualisée de la masse du VG (p<0,05) mais pas au RWT (p=0,35). De plus, après appariement des hommes (n=198) et des femmes (n=167) pour l’âge, les comorbidités et la sévérité de la SA, nous avons observés des résultats similaires c’est-à-dire que le sexe féminin restait significativement associé à la progression annualisée de la masse VG (p=<0,05).

Conclusion : Cette étude démontre qu’il existe une différence dans le remodelage du ventricule gauche entre les femmes et les hommes atteints de SA. Nos résultats suggèrent que l’évolution du remodelage du ventricule gauche devrait être spécifiquement interprétée en fonction du sexe chez les patients avec SA. Les facteurs influençant cette différence entre les deux sexes devront toutefois être déterminés dans de futures études. 

D1Rossi Perazza, Lais - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr André Marette - Retour à l'horaire

 

 

Impact of dietary ω-3 PUFA and the DHA-derived resolution mediators 17-HDHA and PDX on kidney disease in obese diabetic mice

Perazza LR1, Mitchell P1, St-Pierre P1, Lizotte F2, Geraldes Pand Marette A1

1Heart and Lung Institute, Faculty of Medicine; Laval University; Québec, Canada.; 2Faculty of Medicine and Health Sciences, University of Sherbrook, Sherbrooke, Canada.

Introduction : Acute kidney injury and chronic kidney disease remain the major causes of renal failure and morbidity worldwide. Inflammation contributes to both the onset and progression of kidney disease independently of initial insult, resulting in glomerular and tubular damage.

Objectif : The aim of this study was to test whether long chain omega-3 polyunsaturated fatty acids (LCω-3PUFA) and DHA-derived anti-inflammatory lipids such as 17-hydroxy-DHA (17-HDHA) and protectin DX (PDX), could reverse kidney disease in high-fat-fed LDLr KO mice with transgenic expression of IGFII in b-cells (LRKOB100/IGFII).

Méthodes : Mice were fed either a low-fat (LF) or a high-fat/high-sucrose (HFHS) diet, and the HFHS-fed animals were subdivided into the following groups: Supplemented with fish oil (LCω-3PUFA -DHA and EPA rich) diet for 28 weeks, or treated with 17-HDHA, PDX or vehicle for the final 4-6 weeks. Echocardiography was performed at weeks 17 and 26. Blood collection and analysis of body composition using a Bruker Minispec 17 Droplet Size Analyser (BRUKER) were performed at week 18. Gavage treatment started at week 22 and oral glucose tolerance test (oGTT) was performed at week 25. Mice were euthanized from week 26 to 28. n=7-16. Data are expressed as mean±SEM. Statistical analysis was performed using one-way analysis of variance (ANOVA) with a post hoc Dunnet multiple comparison test (GraphPad, USA). Body weight gain, oGTT and insulinaemia during oGTT statistically compared using two-way repeated measures ANOVA with a Dunnet post hoc test (Sigmaplot, USA). BW gain comparison was performed on LF, HFHS-FO and all HFHS-fed groups (HFHS). Mice were monitored daily up to 30th week and survival curve was analyzed by the method of Kaplan and Meier, while differences among groups were analyzed by log-rank test. All results were considered statistically significant at p<0.05.

Résultats : HFHS feeding lead to impaired glucose homeostasis and blunted insulin secretion as shown by a glucose tolerance test. LCω-3PUFA supplementation, despite not lowering glucose intolerance showed an improved insulin response. LRKOB100/IGFII mice also showed reduced survival rate and significant weight loss. HFHS-feeding without LCω-3PUFA supplementation, led to the development of kidney dysfunction, characterized by enhanced kidney size, albuminuria and increased expression of kidney fibrosis markers vs. the LF group. Further analyses revealed advanced tubular and glomerular fibrosis with high levels of colIV expression in kidney cortex. LCω-3PUFA feeding reduced kidney damage and prevented mesangial expansion in HFHS-fed mice. Although both 17-HDHA and PDX treatment decreased kidney fibrosis and mesangial expansion vs. vehicle, the effect on the survival rate was stronger with PDX.

Conclusion : In conclusion, we have shown that LCω-3PUFA feeding can prevent kidney damage in obese diabetic LRKOB100/IGFII mice. We further show that PDX can reverse some of these kidney complications, suggesting that this DHA-derived resolution mediator represents a novel therapeutic strategy to alleviate kidney disease in type 2 diabetes.

D2Boyer, Marjorie - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault - Retour à l'horaire

 

 

Associations entre les niveaux plasmatiques de PCSK9 et les marqueurs de lipémie postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale en réponse à un programme de modification des habitudes de vie

Boyer M1,2, Mitchell PL1, Poirier P1,3, Alméras N1, Tremblay A1,4, Bergeron J5, Després JP1,4 et Arsenault B1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Département de Médecine, Faculté de Médecine, 3Faculté de Pharmacie, 4Département de Kinésiologie, Faculté de Médecine, Université Laval, 5Unité d'endocrinologie et de néphrologie, CHU de Québec 

Introduction : Les études d’association génétique ont démontré le rôle central de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9 (PCSK9) dans la régulation des niveaux de cholestérol. Il a récemment été démontré que les individus porteurs d’un variant perte de fonction dans PCSK9 avaient des niveaux de triglycérides (TG) réduits en période postprandiale. 

Objectif : Nos objectifs étaient de déterminer si les niveaux de PCSK9 étaient associés aux marqueurs de lipémie postprandiale et d’évaluer si les niveaux de PCSK9 pouvaient être influencés par un test oral de tolérance aux lipides (OLTT) chez des individus avec obésité abdominale qui ont suivi un programme modification des habitudes de vie. 

Méthodes : 175 hommes sédentaires (âgés de 48 ans en moyenne) ont été sélectionnés sur la base d’un tour de taille élevé (≥90 cm) associé à une dyslipidémie (TG≥1.7 et/ou cholestérol HDL<1.0 mmol/l). Parmi eux, 113 hommes ont complété une intervention d’un an qui consistait à améliorer la qualité nutritionnelle et à augmenter leurs niveaux d’exercice (160 min/semaine). Un OLTT a été effectué (60 g gras/m2 de surface corporelle) au cours duquel des échantillons de plasma ont été obtenus toutes les 2 heures pendant 8 heures, avant et après l’intervention. Les niveaux de PCSK9 ont été mesurés par ELISA dans toute la cohorte et à chaque temps de l’OLTT chez 14 hommes qui ont le plus amélioré leurs TG en postprandial et chez les 14 qui n’ont pas bénéficié de réductions de leurs TG après l’intervention. 

Résultats : Les participants avec les niveaux de PCSK9 les plus élevés étaient caractérisés par de plus importantes aires sous la courbe (AUC) de TG (2621±798 vs. 2243±1128 mmol/L/8h, p<0.05), de TG contenu dans les lipoprotéines riches en TG (2174±816 vs. 1793±882 mmol/L/8h, p<0.05), et de TG contenu dans les chylomicrons (994±599 vs. 743±468 mmol/L/8h, p<0.05) en comparaison avec les participants qui avaient les plus faibles niveaux de PCSK9. Les niveaux de PCSK9 ont diminué pendant l’OLTT avant et après l’année d’intervention, et ce chez les hommes ayant ou non amélioré leurs niveaux de TG en postprandiale (p≤0.008).

Conclusion : Les niveaux de PCSK9 sont associés avec les niveaux de différentes fractions lipoprotéiques en période postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale. Les niveaux de PCSK9 peuvent être diminués rapidement après l’ingestion d’un repas riche en gras.

D3Marsit, Ons - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Jonathan Beaudoin - Retour à l'horaire

 

 

Étude des facteurs influençant l’adaptation du tissu valvulaire mitral et leurs rôles dans la genèse de l’insuffisance mitrale fonctionnelle

Ons Marsit1, Claudia côté-Laroche1, Marc-André Bouchard1, Marie-Annick Clavel1, Marine Clisson1, Jacques Couet1, Patrick Mathieu1, Jonathan Beaudoin1

1Groupe de Recherche en Valvulopathies, Centre de Recherche, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval, Canada

Introduction : L’insuffisance mitrale fonctionnelle (IMF) est une complication fréquente et morbide des cardiomyopathies ischémiques et non ischémiques. Les mécanismes de cette pathologie sont reliés au remodelage et à la dilatation du ventricule gauche (VG) empêchant la valve de se fermer. Cependant, ces concepts ne tiennent pas compte de l’adaptation du tissu valvulaire : les progrès récents en imagerie tridimensionnelle ont contribué à démontrer que les valves cardiaques ne sont pas des structures passives de taille fixe, mais elles ont la capacité de s’agrandir et de s’adapter à un ventricule dilaté en augmentant activement leur surface. Certaines conditions cliniques comme l’insuffisance aortique (IA) chronique compensée sont associées à de grandes valves et sont typiquement dépourvue d’IM malgré un VG très dilaté. Cependant, cet élargissement est inadéquat chez les patients souffrant d’IMF après un infarctus du myocarde (IDM) : dans ce cas la valve est plus épaisse, plus rigide et présente des changements fibrotique. Le rôle spécifique de ces changements dans la limitation de l’adaptation valvulaire n’a pas encore été amplement étudié.

Objectif : Étudier l'effet d'un infarctus sur l'adaptation valvulaire observée en insuffisance aortique.

Méthodes : Deux groupes de gros animaux (mouton) ont aussi été utilisés : un groupe IA et un groupe : combinaison IA+IDM (pour voir si les changements fibrotique vont limiter la bonne adaptation qu’on observe en IA). Des techniques avancées d’imagerie ont été utilisées pour évaluer la croissance des valves, le remodelage ventriculaire gauche et les valves ont été prélevées pour des analyses microscopiques et moléculaires.

Résultats : L’imagerie montre que la valve mitrale réagit différemment selon les conditions auxquelles elle est exposée. Elle grandit beaucoup en IA, mais cette croissance est moindre lorsqu’on ajoute l’infarctus (alors que le VG est tout aussi dilaté) [ 15,08±1,70 vs 12,83±1,55 p=0,05]. L’infarctus semble donc atténuer la croissance valvulaire, indépendamment des volumes ventriculaires [197,2±45,8 vs 183±53,5 p=0,51]. Malgré une déformation mécanique similaire dans les deux modèles, nos résultats de RT-PCR sur les valves mitrale et tricuspide démontrent une expression génique plus élevée de : TGF-b1, 2,3, collagène de type 1, fibronectine, MMP2 dans le groupe IA+IDM ce qui suggère la présence de facteurs systémiques post-IDM capable de remodeler différemment les feuillets et diminuer leur croissance.

Conclusion :  Une meilleure compréhension de l'adaptation de la valve mitrale en IA vs la maladaptation en IDM pourrait aider à développer de nouvelles thérapies pour les patients souffrant d'IM fonctionnelle.

D4Villot, Romain - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Mathieu Laplante - Retour à l'horaire

 

 

Découverte de ZNF768, une nouvelle connexion entre TP53 et la signalisation des facteurs de croissance médiée par la voie PI3K/mTORC2/Akt. 

Villot R.1, Poirier A.1, Bakan I.1, Bérubé JC.1, Coulombe Y.1 , Gélinas Y.1, Caron D.2, Gobeil S.2, Elowe S.2, Bossé Y.1,  Masson J.Y.2, Bilodeau S.2, Laplante M.1*

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ), Faculty of Medicine, Laval University, 2725 Chemin Ste-Foy, Québec, Qc, Canada, G1V 4G5, 2 Laval University Medical Research Center, CHUQ, Faculty of Medicine, Laval University, 2705 Boulevard Laurier, Québec, Qc, Canada, G1V 4G2.

Introduction : L’axe PI3Kinase/mTOR/Akt est un sentier au coeur de la signalisation des facteurs de croissance connu pour son influence sur la prolifération, la croissance et la survie cellulaire. Bien qu’intensivement étudié, le rôle de ce sentier dans le contrôle du cycle cellulaire ou encore dans la transcription génique reste peu détaillé. 

Objectif : En nous basant sur le phosphoprotéome de mTOR, notre équipe a identifié ZNF768, un potentiel facteur de transcription à doigts de zinc jamais caractérisé.

Méthodes : En utilisant des méthodes basées sur la biologie cellulaire/moléculaire et la biochimie, nous avons entrepris la caractérisation de ZNF768 afin de détailler sa place dans la signalisation des facteurs de croissance ainsi que son rôle dans la cellule. 

Résultats : Nous avons démontré que l’axe PI3K/mTORC2/Akt converge vers une régulation négative de ZNF768, au niveau post-traductionnel. Par ailleurs, les niveaux de ZNF768 sont massivement régulés au cours du cycle cellulaire, et chutent drastiquement en mitose, suggérant une implication potentielle dans la prolifération cellulaire. Une déplétion aiguë de ZNF768 entraine une chute massive de l’index mitotique, suivit d’une entrée en sénescence ou d'une mort cellulaire par apoptose. Récemment, des expériences d’immunoprécipitation suivies d’analyses par spectrométrie de masse et Western Blot indiquent que ZNF768 co-immunoprécipite avec le suppresseur de tumeur TP53 ainsi que certains de ces co-facteurs associés. De manière intéressante, les niveaux de ZNF768 sont rapidement réduits suite à l’induction de dommages à l’ADN par la doxorubicine. Un phénomène qui peut être empêché par le blocage de la voie PI3K/AKT à l’aide d’inhibiteurs. 

Conclusion : L’ensemble de ces données suggère que cette nouvelle protéine à doigts de zinc pourrait être un nouveau partenaire de TP53 connecté à la signalisation des facteurs de croissance via l’axe PI3K-mTORC2-Akt. 

D5Devillers, Romain - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Patrick Mathieu - Retour à l'horaire

 

 

Autotaxine transportée par Lp(a): un biomarqueur du rétrécissement valvulaire aortique calcifié

Romain Devillers, Raphaëlle Bourgeois, Nicolas Perrot, Audrey-Anne Després, Michael Rosa, Marie-Chloé Boulanger, Sébastien Thériault, Yohan Bossé, Benoit Arsenault, Patrick Mathieu.

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : Des études de randomisation Mendélienne ont montré que la lipoprotéine(a) [Lp(a)], codée par le gène LPA, est associée causalement au rétrécissement valvulaire aortique calcifié (RAC). Précédemment, notre équipe a démontré que l’autotaxine (ATX), une lysophospholipase D sécrétée par le tissu adipeux, est transportée par la Lp(a) et est impliquée dans le développement du RAC.

Objectif : Déterminer si l’autotaxine circulante liée à Lp(a) [ATX-Lp(a)] est associée au RAC.

Méthodes : Nous avons développé un test ELISA spécifique pour mesurer ATX-Lp(a) chez 232 individus, incluant 144 contrôles (ne présentant pas de RAC à l’échocardiographie) et 88 patients atteints du RAC.

Résultats : En comparaison aux contrôles, les patients avec un RAC ont une concentration d’ATX-Lp(a) plus élevée (p=0.049) et une Lp(a) plus élevée (p=0.049). Dans un modèle multivarié, ajusté pour les facteurs de risque du RAC (sexe masculin, âge, indice de masse corporelle, diabètes et hypertension), les lipides (LDL-corrigé pour Lp(a) et HDL) ainsi que la médication (statines et inhibiteur de canaux calciques), ATX-Lp(a) est indépendamment associée avec le RAC (OR:1.65, 95%CI: 1.16-2.37 par unité logarithmique, p=0.006). Quand Lp(a) est entrée dans le modèle, ATX-Lp(a) demeure associée avec le RAC (OR:1.65, 95%CI: 1.16-2.37 par unité logarithmique, p=0.006) et non Lp(a). ATX-Lp(a) interagit de façon significative avec l’indice de masse corporelle (IMC) dans la prédiction du risque de RAC (p=0.017). Après ajustement, comparés aux individus non obèses (IMC <30 kg/m2) avec un niveau d’ATX-Lp(a) faible (absorbance <0.105, médiane) (référent), les individus obèses (IMC ≥30 kg/m2) et ayant un niveau d’ATX-Lp(a) élevé (absorbance ≥0.105, médiane) ont un risque élevé de RAC (OR:6.12, 95%CI:2.31-16.22, p=0.0003).

Conclusion : Un nouveau test de capture ELISA démontre que ATX-Lp(a) est indépendamment associée avec le RAC. Le transport de ATX par la Lp(a) pourrait donc contribuer à la pathophysiologie du RAC. 

D6Li, Zhi Fei - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Igor Timofeeva - Retour à l'horaire

 

 

Differential effects of fear conditioning on sucrose consumption in binge eating prone and binge eating resistant rats

Zhi Fei  L1, Geneviève G1, Arojit M1, Sandrine C1, Elena T1,2, Igor T2,3

1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, 2Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval, 3 Centre de Recherche CERVO

Introduction : Our lab developed a rat model of binge eating disorder (BED). During the phenotyping process, binge eating prone (BEP) rats took more sucrose than binge eating resistant (BER) rats, and BEP rats further increased sucrose intake after stress.

Objectif : In this study we aimed: 1) to verify compulsive eating in BEP rats, 2) to explore the impacts of palatable food on the response to fear conditioning. 

Méthodes : 1) In the modified light/dark box, a sucrose solution was available in the illuminated open area, but not in the dark closed box. 2) In the behavioral cage, we first measured the sucrose intake without stress (Appetitive Sessions). After that, we paired tones with mild foot shocks (Training Sessions).  Finally, we measured the fear response (freezing) and sucrose intake under the conditioned fear without foot shock (Test Session). 

Résultats : 1) In the light/dark box, BEP rats took more sucrose than BER rats. 2) The latency to start feeding was shorter and the sucrose consumption was larger in BEP rats as opposed to BER rats during appetitive sessions. BEP and BER rats showed comparable fear response during training sessions. In the test session, with access to sucrose BEP rats had significantly less freezing time than BER rats, but not without sucrose. We found that BEP rats took more licks than BER during the tones. 

Conclusion : BEP rats demonstrated robust compulsivity for sucrose consumption under both naturally stressful situation and conditioned fear.  Since the BEP and BER rats are equally stressed by the foot shock or aversively conditioned cues, the results indicate that sucrose may has more relieving effects on the negative emotion in BEP rats. Based on the behavioral phenomena, we can expect some abnormal neural activities in BEP rats, which is a subject of our ongoing study.

08h15Rosa, Mickael - Stagiaire niveau Postdoctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu - Retour à l'horaire

 

 

Locus PALMD : Caractérisation d’un variant génétique causal du rétrécissement aortique calcifié

Rosa M, Boulanger MC, Chignon A, Lamontagne M, Devillers R, Mkannez G, Argaud D, Rhéaume G, Gaudreault N, Thériault S, Bossé Y, Mathieu P

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est la valvulopathie la plus fréquente dans les pays développés. Récemment, des études d’association pangénomique et de randomisation Mendélienne ont montré qu’un faible niveau de PALMD est associé de façon causale au RAC.

Méthodes : Dans ce travail, nous avons étudié la régulation du locus à risque de PALMD et nous avons caractérisé son impact sur la biologie des cellules interstitielles de valve (VICs). Le variant à risque rs6702619 est localisé à 65 kb de PALMD dans une région non codante très conservée de l’ADN. Cette région présente des marques épigénétiques H3K27ac et H3K4me1 fortes révélant un signal enhancer. Néanmoins, la marque H3K4me1 est diminuée avec l’allèle de risque G. Le variant est localisé dans un site potentiel de fixation pour NFATc2, qui est perdu avec l’allèle de risque. L’activation génique au niveau du rs6702619 par Clustered regularly interspersed short palindromic repeats (CRISPRa) augmente l’expression de PALMD de 30%.

Résultats : Des essais de fixation et de gène rapporteur montrent que le recrutement et la réponse à NFATc2 est diminuée pour l’allèle de risque. Dans des VICs isolées, les porteurs de l’allèle de risque ont une expression diminuée de PALMD et une plus forte expression d’ACTA2. L’interactome de PALMD étudié par spectrométrie de masse, a révélé une interaction avec l’actine.Dans les VICs, une diminution d’expression de PALMD augmente la polymérisation du cytosquelette d’actine et  la localisation de la vinculine aux adhésions focales. Ces modifications entrainent la transition phénotypique des cellules vers un profil myofibroblastique et l’expression d’un programme génétique fibrotique.

Conclusion : Le variant à risque rs6702619 diminue l’expression de PALMD régulée par NFATc2 dans cette région enhancer, induisant un phénotype myofibroblastique dans les VICs et menant à la fibrogenèse, un processus majeur du développement du RAC.

08h30Gazzola, Morgan - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Ynuk Bossé - Retour à l'horaire

 

 

Le gain de force du muscle lisse : Optimisation du moteur ou de la transmission ?

Gazzola M1,2, Henry C1, Lortie K1, Bossé Y1,2.

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : Notre équipe de recherche a démontré que le tonus (i.e. contraction soutenue) augmente les capacités contractiles du muscle lisse bronchique in vitro sur des trachées de souris isolées, et in vivo chez la souris et l’humain. De plus, différentes équipes de recherche ont montré que le tonus est plus élevé chez les personnes asthmatiques. C’est pourquoi nous pensons que ce phénomène, nommé le « gain de force du muscle lisse bronchique » est impliqué dans l’hyperréactivité bronchique. Comprendre les mécanismes moléculaires qui entrent en jeu dans ce phénomène est désormais une nécessité.

Objectif : Déterminer si le tonus augmente la force du muscle lisse en optimisant son « moteur » (i.e., les filaments de myosine) et/ou son « système de transmission » (i.e., le cytosquelette d’actine).

Méthodes : Les expériences sont réalisées sur des cellules musculaires lisses humaines bronchiques en culture. Les cellules sont stimulées dans 4 différentes conditions : 1 - une condition contrôle de 35 minutes sans stimulation ; 2 - une période de 30 minutes sans stimulation suivie d’une période de 5 minutes avec une concentration de 10-4 M de métacholine afin de mesurer l’effet d’une stimulation maximale en absence de tonus ; 3 - une période de tonus de 30 minutes induit par une concentration de 10-7 M de métacholine afin de mesurer l’effet d’un tonus seul ; 4 – une période de 30 minutes de tonus induit par une concentration de 10-7 M de métacholine, suivie d’une période de 5 minutes avec une concentration de 10-4 M de métacholine afin de mesurer l’effet d’une stimulation maximale en présence d’un tonus. L’état d’activation du « moteur » est évalué en mesurant le niveau de phosphorylation de la chaine légère de myosine par des expériences d’immunobuvardage de type western. L’état du système de transmission est évalué en mesurant le niveau de polymérisation d’actine par des expériences d’inhibition de la DNase I et de microscopie confocale. L’état d’activation de la cofiline, une protéine qui clive les filaments d’actine, est également évalué en immunobuvardage.

Résultats : Le niveau de phosphorylation de la chaine légère de myosine en réponse à 10-4 M de métacholine n’est pas affecté par la présence d’un tonus. En revanche, la polymérisation d’actine atteint un niveau maximal après 30 minutes de tonus, avec ou sans une stimulation terminale de 5 minutes avec 10-4 M de métacholine. Enfin, nos récents résultats montrent que la cofiline s’active dès les premières minutes après une stimulation par une concentration de 10-4 M de métacholine. De plus, nous n’observons plus cette activation suite à une exposition de 30 minutes de tonus.

Conclusion : Nos résultats suggèrent que le tonus n’affecte pas l’état d’activation de la chaine légère de myosine, mais augmente la polymérisation d’actine. Le gain de force provoqué par le tonus pourrait possiblement être dû à un cytosquelette d’actine plus « optimisé » (avec plus de filaments d’actine), non seulement lié à la polymérisation d’actine mais également à l’inhibition de la cofiline, diminuant le clivage des filaments d’actine. Il semblerait donc que le ‘système de transmission’ du muscle lisse, plutôt que son ‘moteur’, s’optimise durant une exposition à un tonus.

08h45LeBlanc, Stéphanie - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Eric Larose - Retour à l'horaire

 

 

Progression naturelle de l’athérosclérose subclinique chez de jeunes hommes et femmes : étude longitudinale de 3 ans

Stéphanie LeBlanc1, 2, François Coulombe1, 2, Karine Bibeau1, Élianne De Larochellière1, Olivier F. Bertrand1, 2, Philippe Pibarot1, 2, Jean-Pierre Després1, 2, Eric Larose1, 2

Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, Québec (Québec), Canada ; Faculté de médecine, Université Laval, Québec (Québec), Canada.

Introduction : À ce jour, l’évolution naturelle de l’athérosclérose n’a pas été étudiée auprès d’une population apparemment en santé.

Objectif : L’objectif de cette étude était d’identifier les médiateurs de la progression de l’athérosclérose subclinique dans une population de jeunes hommes et femmes, et ce, en l’absence de facteurs de risque traditionnels majeurs de la maladie cardiovasculaire.

Méthodes : Nous avons recruté 59 hommes et 56 femmes (26,9 ± 4,5 ans; p=0,07), ne présentant pas de maladie cardiovasculaire ni de facteurs de risque traditionnels majeurs (tabagisme, hypertension, diabète et dyslipidémie). Des mesures anthropométriques et un bilan sanguin à jeun ont été réalisés lors de l’entrée dans l’étude et après un suivi de 3 ans. Un examen d’imagerie par résonance magnétique a également été réalisé lors de l’entrée dans l’étude et après un suivi de 3 ans, afin d’évaluer la progression de l’adiposité abdominale (coupe de 5 mm) et de l’athérosclérose dans les artères carotides (couverture totale de 48 mm). Au début de l’étude, la pratique d’activité physique a été documentée pour catégoriser les participants comme actifs s’ils pratiquaient de l’activité physique aérobie et inactifs dans le cas contraire.

Résultats : Durant le suivi de 3 ans, les volumes de la paroi des artères carotides, du noyau nécrotique riche en lipides (un composant de l’athérosclérose vulnérable), du calcium et de la matrice fibreuse lâche ont augmenté (tous à p<0,05). L’inactivité physique, telle qu’évaluée au début de l’étude, était associée avec la progression du volume du noyau nécrotique riche en lipides (r=0,20; p=0,036), et ce, au-delà de la progression de l’âge, de la glycémie à jeun, de la pression artérielle systolique, du cholestérol-lipoprotéines à faible densité et de l’indice de masse corporelle (p=0,025). La progression du gras abdominal viscéral était associée à une progression du noyau nécrotique riche en lipides (OR=1,02; p=0,045). Une progression du gras abdominal viscéral ≥6,25 mm3/5 mm identifiait les participants avec une progression du noyau nécrotique riche en lipides avec une sensibilité de 71,4 % et une spécificité de 57,7 %. Les participants inactifs ayant une progression du gras abdominal viscéral ≥6,25 mm3/5 mm présentaient une augmentation 4 fois plus importante du volume du noyau nécrotique riche en lipides en comparaison aux sujets actifs ayant une progression du gras abdominal viscéral <6,25 mm3/5 mm (p=0,029).

Conclusion : Cette étude documente pour la première fois l’évolution naturelle de l’athérosclérose subclinique chez de jeunes hommes et femmes apparemment en santé. Nos résultats soulignent le rôle important de l’activité physique et de l’adiposité viscérale dans la progression de l’athérosclérose vulnérable.

09h00Clément, Andrée-Anne - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Obésité-Métabolisme avec Dr Pascale Mauriège - Retour à l'horaire

 

 

Relation entre l'expression de gènes de la fibrose dans différents dépôts adipeux intra-abdominaux et la résistance à l’insuline et l’inflammation de femmes atteintes d’obésité sévère. 

Clément A-A1,2, Lacaille M1, Biron S1,2, Richard D1,2, Lemieux I1, Bergeron J2,3, Mounier C4,5, Joanisse DR1,2 et Mauriège P1,2

1Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Faculté de Médecine, 3Centre de Recherche du CHUQ, Université Laval, Québec; 4Faculté des Sciences Biologiques et 5Centre de Recherche BIOMED, UQAM, Montréal.

Introduction : Dans l’obésité, l’expansion du tissu adipeux (TA) s’accompagne d’un état pro-inflammatoire associé à l’apparition de complications cardiométaboliques comme une dyslipidémie et une résistance à l'insuline (RI). Accompagnant son expansion, la fibrose du TA pourrait être impliquée dans la RI. Ce processus est contrôlé par le facteur HIF1-a (Hypoxia Inducible Factor 1 alpha), qui régule la transcription de gènes dont celui de LOX (Lysyl Oxidase), ce dernier étant associé à la formation et la stabilisation du réseau des collagènes de la matrice extracellulaire dont COL6A3 (Collagen type 6 Alpha 3 chain) est un constituant principal dans le TA humain. Bien que certaines études montrent la présence ou l'absence d'associations entre la fibrose du TA sous-cutané et la RI, aucune ne s'est à ce jour intéressée à cette relation au sein de différents dépôts adipeux intra-abdominaux.

Objectif : 1) Comparer l’expression des gène HIF1-a, LOX et COL6A3, dans les TAs mésentérique (ME), du ligament rond (LR) et de l’omental (OM) de femmes atteintes d'obésité sévère. 2) Examiner la relation entre l'expression de ces gènes et certains marqueurs de la RI et de l'inflammation.

Méthodes : Les échantillons des TAs ME, du LR et de l’OM ont été prélevés chez 46 femmes présentant une obésité sévère (âge: 38 ± 9 ans; IMC: 54 ± 11 kg/m2) candidates à la chirurgie bariatrique. La RI (glycémie et insulinémie à jeun, HOMA-RI calculé) et le profil inflammatoire (adiponectine, IL-6, TNF-a et PAI-1) ont été évalués par Elisa. L'expression des gènes d'intérêt a été mesurée par qPCR avec la GAPDH comme gène rapporteur.

Résultats : L’expression de HIF1-a est plus faible dans l'OM et le LR que dans le ME (p < 0,0001). Bien que les niveaux d'ARNm de LOX soient plus élevés dans l'OM (p = 0,02) et tendent à l'être dans le LR par rapport au ME (p = 0,052), ceux de COL6A3 sont plus faibles dans l'OM que dans les autres dépôts (p < 0,0001). Concernant la relation de la fibrose des TAs avec certains marqueurs de la RI, l’expression de LOX dans le LR est négativement associée à la glycémie (r=-0,40; p= 0,0044), une tendance similaire étant observée dans l’OM (r=-0,26; p=0,067), alors qu'une une relation positive est rapportée dans le ME (r=+0,46; p=0,0017). Une relation négative est aussi observée entre les niveaux d’ARNm de LOX dans le LR et l’indice HOMA-RI (r=-0,35; p=0,016). L’expression de COL6A3 dans le LR et l'OM est corrélée négativement à la glycémie et à l’indice HOMA-RI (-0,33<r<-0,45; 0,005<p<0,05). Celle du LR est également corrélée négativement avec l’insulinémie (r=-0,35; p=0,017), et une tendance similaire est observée dans le ME (r=-0,28; p=0,075). L'expression de HIF1-a dans l’OM est négativement associée à la glycémie (r=-0,48; p=0,0005) et celle dans le ME à l’insulinémie (r=-0,41; p=0,007). Bien qu'il n'y ait aucune corrélation entre l'expression des gènes d'intérêt et les niveaux plasmatiques d’adiponectine et d’IL-6, une relation négative est observée entre les niveaux plasmatiques de TNF-a et de PAI-1 et l’expression de HIF1-a, LOX et COL6A3 dans le LR et l’OM (-0,30<r<-0,71; 0,001<p<0,05). Toutefois, les niveaux d'ARNm des deux facteurs fibrotiques dans le ME sont positivement associés à la concentration plasmatique de PAI-1 (+0,39<r<+0,50; 0,001<p<0,05). Enfin, l'expression de HIF1-a dans le dépôt ME n'est associée à aucun marqueur inflammatoire.

Conclusion : Ces données suggèrent que malgré une plus forte hypoxie, le TA ME ne semble pas le siège d'une fibrose exacerbée, comparativement aux 2 autres dépôts. L'OM et à un degré moindre, le LR présentent un état fibrotique plus important qui ne serait pas associé au développement d'une RI et/ou d'une inflammation.

09h30Tastet, Lionel - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot - Retour à l'horaire

 

 

Effet du Sexe sur l’Expansion de la Fibrose Myocardique chez les Patients atteints de Sténose Aortique

Tastet L1, Kwiecinski J2, Pibarot P1, Capoulade R1, Everett R2, Newby DE2, Shen M1, Guzzetti E1, Arsenault M1, Bédard É1, Larose É1, Beaudoin J1, Dweck M2, Clavel MA1

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2British Heart Foundation Centre for Cardiovascular Science, University of Edinburgh, Edinburgh, United Kingdom

Introduction : Des études antérieures ont rapporté des différences liées au sexe dans le remodelage ventriculaire gauche (VG), en réponse au phénomène de surcharge de pression provoqué par la sténose aortique (SA). Cependant, il y a relativement peu d’évidences démontrant l’effet du sexe sur la présence de fibrose myocardique, un marqueur clé de la décompensation cardiaque et de la survenue d’évènements indésirables chez les patients atteints de SA.

Objectif : L’objectif de cette étude était d’évaluer la contribution du sexe sur la fibrose myocardique mesurée par résonance magnétique cardiaque (RMC) dans la population de patients avec SA.

Méthodes : Deux cents quarante-neuf patients avec SA (âge moyen de 66±13 ans, 30% de femmes) ont été recrutés dans deux études prospectives observationnelles. Les patients ont eu à la fois une échocardiographie Doppler et une RMC. À l’aide de la RMC deux patrons de fibrose myocardique ont été évalués: i) la fraction du volume extracellulaire (VE), un marqueur de fibrose myocardique diffuse, qui a été mesurée selon la technique de cartographie temps T1 (ou «T1 mapping»); ii) et la fibrose myocardique focale qui a été mesurée selon la technique du rehaussement tardif (RT).

Résultats : Il n’y avait aucune différence d’âge entre les femmes et les hommes (66±15 ans vs. 66±12 ans, p=0,78). Néanmoins, les femmes présentaient un meilleur profil de risque cardiovasculaire comparativement aux hommes, avec notamment moins d’hypertension artérielle, de dyslipidémie, de diabète de type II ou encore de maladie coronarienne (toutes p≤0,10). Comme attendu, la masse VG indexée mesurée par RMC était plus petite chez les femmes comparativement aux hommes (médiane [25-75ième percentiles]: 63 [56-80] g/m² vs. 82 [65-96] g/m², p<0,0001). Malgré moins de comorbidités, les femmes présentaient une plus large fraction du VE (29,0 [27,4-30,6] vs. 26,8 [25,1-28,7] %, p<0,0001] et une quantité similaire de RT (4,5 [2,3-7,0] vs. 2,8 [0,6-6,8] %, p=0,20] comparativement aux hommes. En analyse multivariée ajustée pour l’âge, l’hypertension, le diabète de type II, la maladie coronarienne, la sévérité hémodynamique de la SA (i.e. vélocité maximale du jet aortique) et la masse VG indexée, le sexe féminin restait significativement associé à une fraction du VE et un RT plus élevés (toutes p≤0,001).

Conclusion : Cette étude démontre que pour un même degré de sévérité de la SA, les femmes ont plus de fibrose myocardique diffuse et focale comparativement aux hommes. Ces résultats soulignent davantage les différences liées au sexe dans le remodelage du ventricule gauche en réponse à une surcharge de pression.

09h45Turcotte, Caroline - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Nicolas Flamand - Retour à l'horaire

 

 

Les acides gras stimulent une production massive d'endocannabinoïdes par les leucocytes humains

Turcotte C1, Archambault AS1, Dumais É1, Martin C1, Blanchet MR1, Di Marzo V1, Laviolette M1 et Flamand N1

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec, Département de médecine, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada.

Introduction : Les endocannabinoïdes sont des lipides bioactifs exerçant des effets analgésiques et anti-inflammatoires par l’activation des récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2). Ils peuvent également moduler l’inflammation par le biais de leurs nombreux métabolites. À cet égard, notre équipe a démontré que l’endocannabinoïde 2-AG active les neutrophiles et les éosinophiles humains par son hydrolyse en acide arachidonique (AA) et le métabolisme de ce dernier en éicosanoïdes. Par conséquent, l’inhibition pharmacologique de l’hydrolyse du 2-AG représente une stratégie intéressante pour traiter l’inflammation. Toutefois, la façon dont les leucocytes humains produisent des endocannabinoïdes est mal définie, et les synthèses d’endocannabinoïdes documentées dans la littérature sont sous-optimales puisque les niveaux mesurés sont insuffisants pour activer les récepteurs cannabinoïdes.

Objectif : Déterminer si les leucocytes humains sont une source significative d’endocannabinoïdes et élucider la façon dont ils les synthétisent.

Méthodes : Les leucocytes humains ont été isolés à partir du sang de volontaires sains. Les endocannabinoïdes produits par les leucocytes ont été mesurés par LC-MS/MS.

Résultats : En présence d’inhibiteurs de l’hydrolyse du 2-AG, nous avons découvert que l’AA induit une biosynthèse massive de 2-AG par les neutrophiles. L’efficacité de l’AA à induire la synthèse de 2-AG est ~1000 fois supérieure à ce que l’on observe en présence d’agonistes activant les phospholipases C, une voie classique de biosynthèse du 2-AG dans le cerveau. Cette biosynthèse de 2-AG est également présente chez les éosinophiles et les monocytes humains, mais pas chez les lymphocytes ou les plaquettes. De plus, ces leucocytes ont converti d’autres acides gras en endocannabinoïdes-glycérol, avec une préférence pour les acides gras polyinsaturés. Des expériences avec la triascin C et le thimérosal, des composés qui inhibent la réacylation des acides gras, suggèrent que la biosynthèse d’endocannabinoïdes induite par les acides gras est dépendante de leur remodelage dans les membranes cellulaires. Finalement, des agonistes pro-inflammatoires comme le PAF, le fMLP et le LTB4 ont significativement réduit la synthèse du 2-AG induite par l’AA chez les neutrophiles, indiquant que la synthèse d’endocannabinoïdes est potentiellement réduite dans un contexte inflammatoire.

Conclusion : Nos résultats supportent un concept selon lequel les leucocytes humains peuvent utiliser les acides gras afin de synthétiser des quantités significatives d’endocannabinoïdes. Par conséquent, l’utilisation d’inhibiteurs de l’hydrolyse des endocannabinoïdes pourrait mener à une augmentation significative des niveaux d’endocannabinoïdes in vivo et ainsi réduire l’inflammation.

10h00Shen, Mylène - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot - Retour à l'horaire

 

 

Impact de la Morphologie de la Valve Aortique sur la Progression de la Sténose Aortique

Shen M1, Tastet L1, Capoulade R2, Arsenault M1, Bédard É1, Clavel MA1 et Pibarot P1

1Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec – Université Laval, Québec, QC, Canada;  2Institut du Thorax, Inserm, CNRS, Université de Nantes, CHU Nantes, Nantes, France

Introduction : Les patients ayant une valve aortique bicuspide (BAV) sont plus à risque de développer une sténose aortique (SA) au cours de leur vie, et ce, plus précocement comparativement à des patients ayant une valve aortique tricuspide (TAV). Cependant, il n’est pas clair si les patients porteurs d’une BAV ont une progression plus rapide de leur SA comparativement à des patients ayant une TAV. 

Objectif : Comparer la progression de la SA entre les patients porteurs d’une TAV et les patients ayant une BAV.  

Méthodes : Deux cent cinquante-huit patients issus de l’étude PROGRESSA et ayant eu au moins un an de suivi échocardiographique ont été inclus dans cette étude. La progression de la SA a été évaluée à l’aide de la progression annualisée du gradient transvalvulaire moyen (MG), un paramètre hémodynamique mesuré à l’échocardiographie Doppler. Cette progression annualisée du MG a été calculée selon l’équation suivante : (MGvisite initiale – MGdernière visite)/temps de suivi en années. 

Résultats : Parmi les 258 patients avec une SA, 194 (n=75%) présentaient une TAV et 64 (25%) une BAV. Les patients avec une TAV étaient plus âgés (71±8 vs. 50±14, p<0.0001) et présentaient plus de comorbidités (hypertension, dyslipidémie, diabète, maladie coronarienne) que les patients avec une BAV (tous les p<0.0001). Les patients avaient une durée médiane de suivi (TAV : 3.0 [2.0-5.0] vs. BAV : 3.0 [2.0-5.3] années, p=0.45), un MG à l’inclusion (TAV : 15.0 [12.8-20.0] vs. BAV : 16.6 [12.7-21.2] mmHg, p=0.40) et une progression annualisée du MG similaires (TAV : 1.9 [0.7-3.6] vs. BAV : 1.7 [0.3-4.8] mmHg/an, p=0.67). Après ajustement pour l’âge, le sexe, l’hypertension, la dyslipidémie, le diabète, la maladie coronarienne, l’insuffisance rénale, le syndrome métabolique, le MG à l’inclusion et la fraction d’éjection du ventricule gauche, la BAV n’était pas associée à une progression plus rapide de la SA (p=0.16). Seuls le MG de base (p<0.0001) et l’insuffisance rénale (p=0.02) étaient prédicteurs de progression plus rapide de la SA.

Conclusion : Bien que les patients porteurs de BAV soient plus à risque de développer une SA précoce, celle-ci ne progresse pas plus rapidement que celle survenant chez des patients ayant une TAV. La présence d’une BAV n’est donc pas déterminante d’une progression plus rapide de la SA.

10h15Arias Reyes, Christian Luis Carlos - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Jorge Soliz - Retour à l'horaire

 

 

Implication of metabolic strategies in the ability to colonize high altitude hypoxic environments

Christian Arias-Reyes1,3, Karen Losantos1, 2, Jorge Soliz1, 3 and Vincent Joseph1, 3

1 Centre de recherche de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, Canada, 2 Carrera de Biología, Universidad Mayor de San Andrés, La Paz, Bolivia, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada, 3 Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada

Introduction : The aptitude of mammals to colonize altitudes is limited by its ability to tolerate decreased oxygen availability. While rats are not found under natural conditions above 2500 meters of altitude, mice developed acclimatization strategies which allowed them to colonize such habitats. Previous research in our lab showed that rats and mice display divergent physiological and molecular responses after acute (short-term) exposure to hypoxia. Mice have a higher ventilatory response, a more important metabolic decline and a higher induction of HIF-1α (a transcription factor that regulates more than one hundred genes related to the response to hypoxia) while rats have a higher increase in the expression of GLUT-1 (the transporter of glucose through the plasma membrane in mammals). This suggests that the ability to tolerate hypoxia ultimately relies on the strategy to produce/consume energy during the process of acclimatization.

Objectif : The objective of this work is to identify the metabolic strategies underlying the response of rats and mice to short- and long-term exposure to hypoxia.

Méthodes : Adult Sprague – Dawley rats and FVB mice were exposed to hypoxic conditions (12% O2) for short (6 hours and 24 hours n=6 per treatment and 6 controls) and long (7 days and 21 days n=6 per treatment and 6 controls) periods of time. During the last hour of the exposure, the respiratory (breath frequency, tidal volume and minute ventilation) and metabolic (O2 consumption and CO2 production) outcome were measured by whole-body plethysmography and indirect calorimetry methods. Subsequently, the animals were sacrificed and hematological (hematocrit and hemoglobin concentration) response was evaluated. Given the fact that brain is particularly vulnerable to hypoxic conditions due to its high energy requirements compared to its low energy reserves, we assessed the mitochondrial response (electron transport chain function and reactive oxygen species production) in the brain cortex (one of the most vulnerable areas of the brain to hypoxia) using the high resolution respirometer Oxygraph-2k (Oroboros Inc.).

Résultats : Our preliminary results suggest a higher increase of ventilatory frequency  and minute ventilation in mice compared to rats after 6 hours of exposure to hypoxia. Simultaneously, a decrease in the oxygen consumption and CO2 production occur in mice but not in rats. Furthermore, we observed a sequential decrease of up to 50% in mitochondrial respiratory activity (complex I, complex II, complex I+II and uncoupled state) in mice during the first 24 hours of exposure to hypoxia, while this did not happen in rats.

Conclusion : Altogether, our results suggest that the “preadaptation” that allow mice to cope with hypoxic conditions at a physiological level is linked with changes in the mitochondrial activity which do not occur in rats. We suggest that these changes occur along a process with several stages at physiological and molecular level.

E1Bernard, Jérémy - Stagiaire en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot - Retour à l'horaire

 

 

Déterminants et Impact du Remodelage Asymétrique du Ventricule Gauche sur la Fonction Ventriculaire Gauche chez les patients atteints d’une Sténose Aortique - Résultats de l’étude PROGRESSA

Bernard J.1,2, Tastet L.1,2, Capoulade R.3 Shen M.1,2 , Bédard R.1, Guzzetti E.1,2, Clisson M.1,2, Côté N.1,2, Arsenault M.1,2, Bédard E.1,2, Pibarot P.1,2 et Clavel MA.1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de médecine, Université Laval; 3 Institut du Thorax - INSERM UMR 1087, Université de Nantes

Introduction : Le remodelage asymétrique du ventricule gauche (VG) est une caractéristique communément retrouvée chez les patients atteints de sténose aortique (SA) et qui serait en partie liée à la sévérité de la SA. Toutefois, il existe une controverse sur les déterminants du remodelage asymétrique du VG et sur son impact sur la fonction VG des patients avec SA.

Objectif : L’objectif de cette étude était de déterminer la pertinence clinique et l’impact fonctionnel du remodelage asymétrique du VG dans la SA.

Méthodes : Un total de 155 patients avec SA et fraction d’éjection ≥50% ont été recrutés dans l’étude prospective PROGRESSA (Metabolic Determinants of the Progression of Aortic Stenosis). Les patients ont eu une échocardiographie Doppler pour évaluer le remodelage et la fonction VG. Le remodelage asymétrique du VG a été défini par une épaisseur de la paroi septale ≥13mm et un ratio d’épaisseur des parois du VG septale/postérieure >1.5. La fonction VG a été mesurée par la déformation longitudinale globale (DLG). Chez tous les patients, le taux plasmatique des peptides natriurétiques de type B (NTproBNP), marqueurs de stress myocardique, a été mesuré.

Résultats : L’âge moyen était de 70±10 ans (76% d’hommes). Le remodelage asymétrique du VG était présent chez 21% (n=33) des patients. Ceux-ci présentaient plus de comorbidités : hypertension (85 vs. 67%, p=0.04), maladie coronarienne (48 vs. 25%, p=0.01) et diabète (27 vs. 16%, p=0.12). Malgré une même sévérité hémodynamique de la SA (gradient moyen (GM): 19±7 vs. 19±9mmHg, p=0.82), les patients avec remodelage asymétrique du VG avaient des taux de NTproBNP significativement plus élevés (médiane [25-75ième percentiles]: 134 [86-348] vs. 69 [39-132]pg/mL, p=0.0001) et une DLG significativement réduite (17.9 [16.6-19.5] vs. 19.3 [17.4-20.7] |%|, p=0.04). En analyse multivariée ajustée pour l’âge, le sexe, les comorbidités, la masse VG indexée et la sévérité de la SA, seuls le diabète et le NTproBNP étaient associés au remodelage asymétrique du VG (tous les p≤0.03). De plus, après ajustement pour l’âge, le sexe, la masse VG indexée, le taux plasmatique de NTproBNP, les comorbidités et la sévérité de la SA, le remodelage asymétrique du VG demeurait un prédicteur indépendant d’une DLG altérée (p=0.02).

Conclusion : Cette étude valide que le remodelage asymétrique du VG est une caractéristique fréquente des patients avec SA. Le remodelage asymétrique du VG ne serait pas directement liée au degré de sévérité de la SA, mais plutôt au milieu métabolique. De plus, ce remodelage asymétrique serait un marqueur de dysfonction systolique infraclinique du VG.

E2Harvey, William - Stagiaire en Pneumologie avec Dr Steve Charette - Retour à l'horaire

 

 

Étude des effets de la cinnamaldéhyde sur la formation de biofilm de Pseudomonas aeruginosa dans un système de microfluidique.

Harvey W.Y.1,2,3, Gagné-Thivierge C. 1,2,3, Barbeau J.4, Greener J.5 et Charette S.J. 1,2,3

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec City, QC, Canada, 2Institut de Biologie Intégrative et des Systèmes, Université Laval, Québec City, QC, Canada, 3Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Faculté des sciences et de génie, Université Laval, Québec City, QC, Canada, 4Faculté de médecine dentaire, Université de Montréal, Montréal, QC, Canada, 5Département de Chimie, Faculté des sciences et de génie, Université Laval, Québec City, QC, Canada.

Introduction : La bactérie Pseudomonas aeruginosa est un agent pathogène respiratoire opportuniste qui est très souvent isolé des voies aériennes des personnes souffrant de la fibrose kystique. Dans le poumon, la bactérie a une grande capacité d’adaptation et provoque des infections chroniques difficiles, voire impossibles à éliminer. Cela s’explique en partie par sa capacité à former un biofilm qui lui confère une grande résistance aux agents antimicrobiens conventionnels. Des études ont proposé l’efficacité de composés contenus dans les huiles essentielles pour tuer ou ralentir la croissance de la bactérie ou pour inhiber la formation de biofilm.

Objectif : La microfluidique, qui permet l’étude de l’écoulement de liquide dans des canaux de l’ordre du micromètre, permet de mimer ce qui se passe dans des bronchioles. La présente étude avait pour but d’étudier la formation de biofilm de P. aeruginosa dans des canaux microfluidiques en présence ou non de cinnamaldéhyde pour mesurer l’effet de cette molécule sur le biofilm dans un contexte plus proche de la réalité physiologique.

Méthodes : La formation du biofilm de différentes souches de P. aeruginosa a été suivie par une observation en continue par microscopie optique à l’intérieur d’un système de microfluidique dont les dimensions des canaux sont de 30 µm de haut par 400 µm de large. Les souches bactériennes étaient exposées à des concentrations de 250 µg/ml de cinnamaldéhyde, ou à 0,5% de Tween 80 qui sert de véhicule à la cinnamaldéhyde ou bien à aucun traitement. Chaque expérience durait entre 70 et 100 heures.

Résultats : L’analyse des vidéos de la formation des biofilms a permis de déterminer que le temps d’attachement du biofilm dans les canaux est retardé  de 3 à 5 heures en présence de Tween 80  avec ou sans cinnamaldéhyde. De plus, l’allure générale du biofilm des souches PAO1 et PPF1 de P. aeruginosa est modifiée par la présence des produits à l’étude. En effet, le biofilm semble moins consistant et plus diffus. Il est également plus sujet à se décrocher des parois du canal.

Conclusion : Cette première étude démontre le côté prometteur de l’analyse de la formation de biofilms dans un système microfluidique. La prochaine étape du projet consistera à réaliser d'autres expérimentations avec des concentrations différentes d'huile essentielle.

E3Lebeuf, Maria - Stagiaire en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine - Retour à l'horaire

 

 

Validation of the microbiological quality assurance procedures used with axenic mice.

Lebeuf M1, Turgeon N1,2, Faubert C2, Pleau A2, Robillard J2, Paradis E2, Duchaine C1,2

1Université Laval, département de biochimie, microbiologie et bio-informatique, 2Centre de recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec.

Introduction : Axenic mice, ie free from microorganisms or germ-free, are now frequently required in various research protocols. For instance, germ-free animals are used for the study of microbiota or various diseases and they can be colonized with a specific flora without interference from animal’s original flora. Maintaining mice axenic status requires the use of sterile equipment (cage, diet, etc.), extremely strict confinement measures, and rigorous quality controls. The research centre of the Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec (CRIUCPQ) recently acquired  facilities required for hosting axenic mice. Facility managers choose the iso-cage technology (Tecniplast) containing litter, nestlet and food for 5 mice over a period of 2 weeks that are steam-sterilized. Every mouse manipulation is performed in a specialized class II bio-confinement hood (IBS), equipped with an immersion tank used to chemically sterilize the outside of each piece of equipment entering the IBS.

Objectif : This communication aims to describe the microbiological quality assurance procedures used with axenic mice.

Méthodes : Samples were collected at new arrival and at every cage changes (feces, nestlet, litter, food, water, mice swab, cage swab, and IBS swabs). Samples were collected in BHI broth in triplicate using cotton swabs, forceps (litter, food and nestlet), and pipets (water). Samples were incubated at 25°C and 37°C in aerobic conditions as well as at 30°C in anaerobic atmosphere. Growth was monitored using optical density. When growth was observed, samples were plated on BHI agar for purification and identification using standard microscopic and biochemical observation as well as 16S sequencing.

Résultats : Experimental procedures were validated by hosting specific pathogen-free mice (non axenic) over 12 weeks. 90-100% from feces, nestlet, mice swabs and cage swabs samples were positive. 70%-90% of litter and IBS swabs were positive. Less than 70% of food and water samples showed contamination.   Axenic mice were hosted for a period exceeding 9 months in 6 cages, 2-3 animals per cage. IBS swabs were positive during the first 6 weeks. Contaminants found were Staphylococcus heamoliticus S. capitis, S. hominis, and S. epidermidis. Working procedures were adapted to prevent accidental contamination from worker’s natural flora. Contaminants were found in 2 cages hosting germ-free mice (after 12 and 32 weeks). All samples of contaminated cages were positive, the remaining cages were negative. Contaminants found were pure culture of S. hominis and S. epidermidis.

Conclusion : Maintaining axenic status require strict confinement measure as well as rigorous quality controls. Microbiological tests were sensitive in detecting contaminants from human commensal flora. However, viruses and fastidious bacteria cannot be detected using this approach. The development of molecular biology approach could be complementary to microbiological method.

E4Maranda-Robitaille, Michaël - Stagiaire niveau Stagiaire en Cardiologie avec Dr Philippe Pibarot - Retour à l'horaire

 

 

Impact du Traitement de l’Hypertension sur l’Évaluation Hémodynamique de la Sténose Aortique

Maranda-Robitaille M 1,2, Clisson M 1,2, Poirier P 1,3, Beaudoin J1,2 et Clavel MA1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec ; 2Faculté de médecine, Université Laval, 3Faculté de Pharmacie, Université Laval

Introduction : La présence d’hypertension artérielle systémique entraîne une sous-estimation de la sévérité hémodynamique de la sténose aortique (SA). Ainsi, les guides de pratique clinique actuels recommandent de normaliser la tension artérielle avant l’évaluation de la SA. Cependant, l’impact de cette normalisation sur l’évaluation de la SA n’a pas été étudié. 

Objectif : Investiguer les impacts de la normalisation de la tension artérielle systémique sur l’évaluation hémodynamique de la SA. 

Méthodes : Dix patients hypertendus avec SA modérée ont été traités par un antihypertenseur (Losartan®) pendant un mois. Les patients ont eu une échocardiographie Doppler et une mesure de la tension artérielle systémique à l’inclusion et après un mois de traitement au Losartan. La compliance artérielle systémique a été calculée en divisant le volume d’éjection du ventricule gauche indexé pour la surface corporelle par la pression pulsée. Une compliance artérielle réduite était définie comme étant inférieure à 0,8 ml•m2•mmHg-1.

Résultats : À l’inclusion, l’âge moyen était de 74 ± 9 ans, 40% des patients était des hommes, la tension artérielle systolique de 147 ± 15 mmHg, le gradient moyen (GM) de 15 ±4 mmHg, la vélocité maximale du jet aortique (Vmax) de 2,5 ± 0,3 m/s, l’aire valvulaire aortique (AVA) de 1,2 ± 0,2 cm2 et le débit cardiaque normal chez tous les patients. La compliance artérielle systémique était de 0,6 ± 0,2 ml•m2•mmHg-1 et réduite chez 80% des patients. Après un mois de traitement, la tension artérielle systolique était significativement réduite (147 ± 15 contre 131 ± 13 mmHg; P=0,015) et normalisée chez cinq patients. Cependant le GM (P=0,960), la Vmax (P=0,887) et l’AVA (P=0,793) n’étaient pas modifiés.

La compliance artérielle systémique n’était pas significativement augmentée (0,6 ± 0,2 contre 0,7 ± 0,2 ml•m2•mmHg-1 ; P=0,136), bien que normalisée chez trois patients. Une tendance pour une interaction entre la normalisation de la compliance artérielle et les changements du GM (P=0,093) et de la Vmax (P=0,190) a été observée.

Conclusion : Dans cette série de patients, c’est la correction de la compliance artérielle systémique qui semble modifier le gradient/vélocité, et non la normalisation de l’hypertension artérielle seule. Ces données suggèrent que les recommandations cliniques devraient inclure l’évaluation et la normalisation de la compliance artérielle systémique lors de l’évaluation de la SA.

E5Pineault, Marie - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette - Retour à l'horaire

 

 

Rôle de l’activation pharmacologique de SHP-1 dans la réponse pulmonaire à la fumée de cigarette

Pineault M1,2, Routhier J1,2, Lechasseur A1,2, Milad N1,2, Beaulieu MJ1, Aubin S1, Paré ME1, Maltais F1,3, Bossé Y1,3, Morissette MC1,4

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Faculté de médecine, Université Laval, 3Département de médecine moléculaire, Université Laval, 4Département de médecine, Université Laval

Introduction : Le tabagisme est la principale cause d’emphysème pulmonaire. La fumée de cigarette engendre une réponse pulmonaire inflammatoire. Malgré la nécessité de cette réponse inflammatoire, elle doit être correctement régulée afin d’éviter les dommages au parenchyme pulmonaire. La protéine SHP-1 régule des voies de signalisation de prolifération, d’apoptose et de sécrétion de médiateurs inflammatoires. L’étude de la phosphatase SHP-1 permettra de mieux comprendre les processus inflammatoires dans l’emphysème. Dans cet optique, l’activation de SHP-1 pourrait limiter la réponse inflammatoire induite par l’exposition à la fumée de cigarette.  

Objectif : Investiguer la réponse inflammatoire pulmonaire à la fumée de cigarette suite à un traitement au SC-60, un agoniste de SHP-1.  

Méthodes : Des souris BALB/c femelles ont été exposées à la fumée de cigarette pendant 4 jours. Les souris ont reçu des injections intrapéritonéales quotidiennes de SC-60 à une dose de 30 mg/kg. Des comptes cellulaires dans les lavages broncho-alvéolaires (LBA) ont permis de déterminer l’impact du SC-60 sur l’inflammation induite par la fumée de cigarette. Les médiateurs inflammatoires ont été dosés par ELISA. Les niveaux d’ARNm du gène codant pour SHP-1 ainsi que des gènes impliqués dans la réponse à la fumée de cigarette ont été mesurés en RT-qPCR sur le tissu pulmonaire.

Résultats : L’administration du SC-60 limite l’augmentation du nombre de cellules totales des LBA induite par l’exposition à la fumée de cigarette et diminue le nombre de cellules mononuclées. L’activation de SHP-1 en contexte tabagique diminue les niveaux de MCP-1 dans les LBA. Les niveaux d’ARNm des gènes MMP-12 et IL-1α ne sont pas modulés dans le tissu pulmonaire total par le SC-60.

Conclusion : L’activation de SHP-1 semble limiter la réponse inflammatoire pulmonaire induite par la fumée de cigarette. L’activation de SHP-1 pourrait également affecter le recrutement de macrophages. De futures analyses seront nécessaires afin de mieux caractériser les effets du SC-60.  

E6Tardif-Pellerin, Éliane - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr David Marsolais - Retour à l'horaire

 

 

Validation d’un essai de complémentation protéique pour la détection de molécules modulatrices du récepteur CD200R1 humain

Tardif E, Patoine D, Bissonnette E, Marsolais D. 

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Département de pneumologie, Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : Selon la récente littérature, la voie de signalisation anti-inflammatoire du CD200-CD200R1 aurait une implication potentielle dans certaines pathologies comme l’asthme, le lupus érythémateux et le Parkinson. D’ailleurs l’expression du CD200 est altérée suite à une exposition à l’allergène chez des asthmatiques, ce qui pourrait amputer le contrôle de l’inflammation. Malheureusement, le manque d’outils pharmacologiques pour l’étude de l’impact du CD200 sur les fonctions anti-inflammatoires ralentit les recherches dans le domaine de l’immunologie. La protéine Dok2 est recrutée à la portion cellulaire de CD200R1 lorsque celui-ci est activé, ce qui offre la possibilité de développer un test cellulaire selon la stratégie de complémentation protéique, afin de cribler le potentiel d’agents pharmacologiques à activer ce récepteur.

Objectif : Obtenir des cellules de mammifère co-exprimant des protéines de fusion impliquant CD200R1, Dok2 et les 2 sous-unités complémentaires β-lactamase. Valider la métabolisation du substrat CCF2 par la β-lactamase dans ces cellules en réponse à la protéine recombinante CD200Fc. 

Méthodes : Deux inserts contenant les séquences codantes de CD200R1 et Dok2, des adaptateurs flexibles et des fragments complémentaires de l’enzyme β-lactamase ont été conceptualisés. Les protéines de fusion résultantes ont été nommées CD200R1-Bla(a) et Dok2-Bla(b). Une lignée de cellules CHO-K1 cotransfectée avec les plasmides codants pour CD200R1-Bla(a) et Dok2-Bla(b) fut établie par sélection aux antibiotiques. Ces cellules ont été stimulées avec le ligand CD200Fc 30 minutes avant l’ajout de 1 µM de CCF2. Une lecture de la fluorescence (450 nm et 520 nm) toutes les 30 minutes a permis de surveiller la progression de la métabolisation du substrat CCF2 par l’enzyme β-lactamase. Des CHO-K1 transfectées avec un plasmide exprimant la forme complète de la β-lactamase ont été utilisées en guise de contrôle positif. 

Résultats : Comparativement auxcellules CHO-K1 non-transfectées, nous avons observé une augmentation temporelle du signal de fluorescence bleue (450 nm forme CCF2 métabolisée) dans les cellules exprimant la β-lactamase complète. Ceci a également été observé, dans les cellules cotransfectées avec CD200R1-Bla(a) et Dok2-Bla(b) en présence de CD200Fc.

Conclusion : Les tests préliminaires démontrent une activité β-lactamase dans la lignée cellulaire co-transfectée, suggérant une activation du CD200R1 en réponse au CD200Fc et donc un recrutement de Dok2 au domaine cytosolique pour la complémentation des deux fragments.

E7Faramia, Justine - Stagiaire en Obésité-Métabolisme avec Dr Frédéric Picard - Retour à l'horaire

 

 

Modulation de la production hépatique d’IGFBP-2 par FGF19

J. Faramia1,2, S. Miard1, F. Picard1,3

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de Pharmacie, Université de Montpellier; 3Faculté de pharmacie, Université Laval 

Introduction : La protéine de liaison aux facteurs de croissance analogues à l’insuline 2 (IGFBP-2) est une protéine circulante majoritairement sécrétée par le foie. Depuis quelques années, elle est étudiée pour ses effets positifs sur le profil cardiométabolique. En effet, plusieurs équipes, dont la nôtre, ont montré qu’IGFBP-2 est retrouvé en faible concentration en cas de désordres métaboliques (obésité, NASH, pré-diabète et diabète). En revanche, la chirurgie bariatrique induit une augmentation forte et soutenue de l’expression hépatique et de la concentration plasmatique d’IGFBP-2 à court et long-terme. Or, les mécanismes induisant cette augmentation sont à ce jour méconnus. L’une des pistes prometteuses est la modulation d’IGFBP-2 par FGF19, une protéine dont les concentrations sont aussi stimulées positivement par la chirurgie bariatrique. Notamment, le remodelage du circuit digestif entraine une hausse de la sécrétion des acides biliaires, activant FXR et l’expression de FGF19 dans l’intestin, qui pourrait ensuite agir au foie.

Objectif : L’objectif de l’étude est de déterminer si FGF19 module positivement IGFBP-2 dans des hépatocytes en culture.

Méthodes : Des hépatocytes humains HepG2 ont été traités avec du FGF19 recombinant humain et un inhibiteur spécifique de son récepteur, FGFR4, selon des courbes classiques de doses et temps d’incubations. On étudie alors l’impact des traitements sur l’expression génique et la concentration protéique d’IGFBP-2. L’analyse quantitative de l’expression du gène Igfbp2 a été déterminée par qPCR (ARNm), immunobuvardage (protéine intracellulaire) et ELISA (protéine sécrétée).

Résultats : Nos résultats préliminaires suggèrent que FGF19, à des doses de 100 ng/mL, augmente la transcription d’IGFBP-2. Des expériences sont en cours afin de confirmer ces effets et de valider le mécanisme d’action via le récepteur FGFR4.

Conclusion : La modulation de l’expression hépatique d’IGFBP-2 par FGF19 est une découverte permettant de mieux comprendre comment la chirurgie bariatrique a un effet positif sur le métabolisme. 

F1Bui, Marie-Noël Kim-Ly - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Didier Saey - Retour à l'horaire

 

 

Test-retest reliability of a handheld dynamometer and relationship between isometric quadriceps muscle strength and functional capacity in Canadian people with COPD

Kim-Ly Bui1, Sunita Mathur2, Pat Camp3, Gail Dechman4, François Maltais1 and Didier Saey1

1Centre de recherche, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval, Québec, Canada. 2 Dept of Physical therapy, University of Toronto, Toronto, Canada. 3 Centre for Heart Lung Innovation, University of British Columbia, Vancouver, Canada. 4 School of Physiotherapy, Dalhousie University, Halifax, Canada.

 

Introduction : Limb muscle dysfunction, including impaired strength, is associated with diminished health-related quality of life and functional capacity in people with chronic obstructive pulmonary disease (COPD). Despite ATS/ERS recommendations, quadriceps strength assessment is not routinely adopted in clinical practice partly because of the wide range of devices and protocols. Moreover the associations between quadriceps strength and functional capacity lacks clarity in COPD.

Objectif : 1)to determine the test-retest reliability of maximal voluntary isometric quadriceps muscle contraction (iMVCquad) force from a MedUp™ dynamometer (only Health-Canada-approved hand-held dynamometer), and 2)to examine the relationship between iMVCquad and functional capacity, measured using the Short Physical Performance Battery (SPPB) test in people with COPD.

Méthodes : 63 patients with COPD (31 males/32 females; age 68.8±7.4 years old, FEV1 47.4±21.2% of predicted [mean±SD]) from 4 Canadian sites were tested on 2 separate days (>48hours, <7 days apart). Five iMVCquad were measured following a standardized procedure using a fixed MedUp™.SPPB was administered on day 2 following standardized instructions and scoring protocol (standing balance, 4-meter gait speed and five-time sit-to-stand [5STS] components). Intraclass correlation coefficient (ICC), standard error of the measurement (SEM), and Bland-Altman plot were used for reliability analysis. Spearman correlations were used to describe the relationship between iMVCquad and functional capacity.

Résultats : Mean iMVCquad were 103.8±52.0 (day 1) and 106.7±59.4Nm (day 2) with an associated ICC of 0.95 [95%CI 0.92-0.97, p<0.001] and SEM of 17.8Nm (16.9% of the grand mean). The Bland-Altman plot showed a mean difference of 2.9Nm between visits, and limits of agreement (95%CI) of 40.6 and -34.8 Nm. There was no significant correlation between iMVCquad and a) the 5STS component (r=-0.065) and b) total SPPB score (r=0.2.18). Low correlations were found between iMVCquad and 1) balance score (0.295, p<0.05) and b) gait speed (0.282, p<0.05).

Conclusion : The MedUp™ is a reliable tool to assess iMVCquad, allowing its implementation in clinical practice in people with COPD. The absence of (with SPPB total score and 5STS time) and low (with balance score and gait speed) correlations between iMVCquad and functional capacity suggests isometric contractions might not be the most representative type of contraction of quadriceps muscle’s demand in functional activities in COPD.

F2Després, Audrey-Anne - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Benoit Arsenault - Retour à l'horaire

 

 

L’impact d’une chirurgie bariatrique sur les concentrations de lipoprotéine(a) chez des patients ayant une obésité sévère

Després AA, Piché ME, Auclair A, Mathieu P, Tchernof A, Poirier P et Arsenault B

Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : Une concentration élevée de lipoprotéine(a) [Lp(a)] est un facteur de risque indépendant de maladie cardiovasculaire (MCV). Des études génétiques ont montré que jusqu' à 90 % de la variance de Lp(a) pourrait être expliqué par des facteurs génétiques. Les études d'intervention ciblant la perte de poids ont révélé peu ou pas d'impact significatif sur les niveaux de Lp(a). L'impact d’une intervention qui induit une perte de poids substantielle, telle que la chirurgie bariatrique, sur les concentrations de Lp(a) n'est actuellement pas clair.

Objectif : Déterminer l'impact de la chirurgie bariatrique sur les concentrations de Lp(a) chez les patients souffrant d'obésité sévère.

Méthodes : Cent patients ayant une obésité sévère (âgés de plus de 18 ans) ont été inclus dans cette étude. De ce nombre, 69 patients ont subi une dérivation biliopancréatique avec permutation duodénale (BPD-DS). Un profil lipoprotéine-lipide à jeun a été obtenu et les concentrations de Lp(a) ont été mesurées avant la chirurgie et à 6 et 12 mois suite à la chirurgie. Les concentrations de Lp(a) ont également été mesurées dans un groupe témoin de patients atteints d'obésité sévère (n=31) au départ et à 6 et 12 mois.

Résultats : Les concentrations de Lp(a) au départ étaient de 38,9 ± 58,7 nmol/L et de 41,2 ± 57,3 nmol/L dans le groupe chirurgical et le groupe témoin, respectivement, sans différence significative entre les groupes. À 6 mois, nous avons observé une diminution des concentrations de Lp(a) dans le groupe chirurgical (de 38,9±58,7 à 28,0±40,3 nmol/L, p<0,0001) mais cette diminution n'a pas été maintenue jusqu' à 12 mois (33,3±47,7 nmol/L, p=0,8). Les concentrations de Lp(a) n'ont pas changé à 6 mois dans le groupe témoin alors qu'une augmentation a été observée à 12 mois (41,2±57,3 à 47,9±65,4 nmol/L, p=0,006). Les concentrations de cholestérol des lipoprotéines de basse densité et d'apolipoprotéines B ont diminué à 6 et 12 mois après la chirurgie bariatrique.

Conclusion : Nos résultats suggèrent que la chirurgie bariatrique pourrait améliorer les concentrations de Lp(a) à court terme (6 mois) chez les patients ayant une obésité sévère, mais pas à long terme (12 mois). Ces résultats renforcent l'idée que les concentrations de Lp(a) sont principalement déterminées génétiquement et que les interventions qui ciblent la perte de poids peuvent ne pas avoir d'effet durable sur les concentrations de Lp(a).

F3Duquette-Lozeau, Karine - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Caroline Duchaine - Retour à l'horaire

 

 

Impact de la méthode de compostage de la phase solide sur les bioaréosols dans les fermes laitières sous litière recyclée

Duquette-Lozeau K1,2, Lemieux J1,2, Létourneau V1, Fournel S2,3, Côté C3, Godbout S3, Duchaine C1,2

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Université Laval, 3Institut de Recherche et Développement en Agroenvironnement

Introduction : Les bâtiments agricoles contiennent beaucoup d’aérosols qui peuvent affecter la santé respiratoire des travailleurs. Ainsi, chaque changement dans la production entraine de nouveaux défis pour limiter leur exposition aux bioaérosols. Traditionnellement, l’industrie laitière utilise de la paille, du sable ou de la sciure de bois comme litière sous les vaches. Toutefois, la litière recyclée est de plus en plus utilisée au Québec, ce qui risque de compromettre la santé et la sécurité des travailleurs agricoles dans les bâtiments d’élevage laitier.

Objectif : L’objectif de cette étude est d’évaluer les concentrations de bioaérosols émis lors de l’utilisation de différents types de litière recyclée, afin de déterminer la méthode de fabrication à privilégier et à éviter dans les productions laitières.

Méthodes : Quatre méthodes de compostage en amas ont été testées à l’intérieur de chambres expérimentales ventilées : T1) statique; T2) retourné quotidiennement; T3) statique après 24 h dans un composteur rotatif; et T4) statique après 72 h dans un composteur rotatif. Des échantillons d’air ont été prélevés au jour 0, pendant le dépôt de la litière dans les chambres, ainsi que 5 et 10 jours après le début de l’expérimentation. Les bactéries mésophiles, les moisissures mésophiles et les moisissures thermophiles ont été dénombrées par culture. Les bactéries totales ont été mesurées par qPCR et les poussières ont été mesurées par compteur optique de particules.

Résultats : Au jour 0, T4 obtient les concentrations maximales pour toutes les variables mesurées. Il est significativement différent de T1 pour les bactéries cultivables (p=0,02) et de tous les autres traitements pour les moisissures mésophiles cultivables, les bactéries totales et les poussières (p<0,05) Au jour 5, les concentrations les plus élevées sont encore obtenues par T4, qui est significativement différent de T1 pour les bactéries cultivables (p=0,02) ainsi que de T1 et T2 pour les moisissures mésophiles cultivables et les bactéries totales (p<0,05). Par contre, T2 est significativement plus élevé pour les poussières que T3 et T4(p<0,05). Finalement, au jour 10, T4 a les plus hautes concentrations pour les bactéries cultivables par rapport à T1 (p=0,02), ainsi que pour les poussières comparativement à T1 et T2 (p<0,05). Pour les bactéries totales, c’est T3 qui atteint les concentrations les plus élevées par rapport à T1 et T2 (p<0,05), mais aucun traitement n’est différent pour les moisissures mésophiles cultivables. Tout au long du test, aucun traitement n’est significativement différent pour les moisissures thermotolérantes cultivables.

Conclusion : Un compostage statique après 72 h en composteur rotatif semble être le plus dommageable pour la santé respiratoire des travailleurs agricoles. La présence d’agents pathogènes humains dans l’air sera quantifiée ultérieurement lors de l’utilisation des différentes litières afin de déterminer quelle méthode est la plus sécuritaire.

F4Durocher, Alicia - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Pneumologie avec Dr Steve Charette - Retour à l'horaire

 

 

Un potentiel vecteur d'infections respiratoires: l'enrobage de quatre bactéries différentes par deux protozoaires de type cilié du genre Tetrahymena

Durocher AD1,2, Denoncourt AM1,2, Paquet VE1,2 et Charette SJ1,2,3

1Institut de biologie intégrative et des systèmes, Université Laval, 2Centre de recherche de l'Institut universtaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 3Département de biochimie, microbiologie et bio-informatique, Université Laval

Introduction : Les protozoaires sont ubiquitaires dans la nature et plusieurs d’entre eux se nourrissent de bactéries. Certaines bactéries sont capables de résister à la phagocytose par les protozoaires, et se retrouvent parfois enrobées dans des corps multilamellaires (CML), qui les protègent de plusieurs conditions nocives. Ce phénomène a souvent été observé chez les bactéries pathogènes, dont des agents pathogènes respiratoires, et est suspecté de contribuer à la propagation de certaines d'entre elles. Cependant, beaucoup d’aspects concernant l’enrobage de bactéries doivent encore être compris.

Objectif : Différentes bactéries résistant à la phagocytose par les protozoaires, et ayant des caractéristiques différentes (formes, paroi) seront  utilisées à titre de modèle pour étudier leur potentiel enrobage par des protozoaires ciliés, entre autres, ceux du genre Tetrahymena, soit T. pyriformis et T. thermophila.

Méthodes : Ces organismes seront mis en co-culture ensemble puis incubés à différentes températures. Des colorants fluorescents comme le DAPI et le LIVE/DEAD permettront de visualiser à l’aide de la microscopie à épifluorescence la morphologie des CML et la viabilité des bactéries enrobées. Des échantillons seront ensuite observés en microscopie électronique afin de mieux caractériser l’enrobage et la viabilité.

Résultats : Les quatre bactéries présentaient des morphologies de CML distinctives et caractéristiques de chaque souche, mais aucun lien direct ne put être établi entre la paroi ou la forme de la bactérie et l'enrobage.

Conclusion : Ces travaux visent à identifier les caractéristiques influençant l’enrobage de bactéries, tant le processus d’enrobage que la morphologie du CML, et à développer un protocole de purification de CML. D'autres expériences seront nécessaires pour identifier les facteurs contrôlant ce phénomène.

F5Walsh-Wilkinson, Elisabeth - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jacques Couët - Retour à l'horaire

 

 

Effet de la perte des estrogènes sur le développement de l’hypertrophie cardiaque induite par une régurgitation valvulaire aortique chez le rat.

Walsh-Wilkinson É, Beaumont C, Drolet M-C, Roussel É, Melançon N, Beaudoin J, Arsenault M, Couët J.

1Groupe de recherche sur les valvulopathies, Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval

Introduction : Les maladies cardiovasculaires affectent tant les hommes que les femmes, mais présentent souvent d’importants dimorphismes sexuels dans leurs manifestations. Les adaptations et l’évolution de la maladie vers l’insuffisance cardiaque sont différents et les mécanismes impliqués dans ce dimorphisme mal compris. Notre équipe étudie un modèle de maladie cardiaque induite par une régurgitation de sang sévère de la valve aortique (RA), causant une forte dilatation du ventricule gauche (VG) pour contrer le surplus de sang à pomper ainsi qu’un important gain de masse du myocarde (hypertrophie). Nous avons montré que la réponse transcriptionnelle adaptative du myocarde à une RA était moindre chez les femelles (Beaumont et al., Sci Rep. 2017) et cette différence pourrait être attribuée aux hormones sexuelles. Les estrogènes ont souvent été invoqués comme bénéfiques contre les maladies cardiovasculaires, mais cela reste controversé.

Objectif : Sachant que les femelles RA montrent une meilleure réponse adaptative à l’hypertrophie cardiaque que les mâles, nous voulons savoir si la perte des estrogènes (ovariectomie) chez celles-ci a un effet négatif. 

Méthodes : Quarante-cinq rates Wistar femelles, dont vingt étaient ovariectomisées (Ovx) ont été étudiées. Les animaux ont subi une opération fantôme (Sham) ou une RA pour former quatre groupes : ShamCtrl, n=11; ShamOvx, n=10; RACtrl, n=14; et RAOvx, n=10. Six mois après l’opération, des mesures ont été prises à l’échocardiographie et le cœur des animaux a été pesé, prélevé et conservé à -80°C pour analyse. L’expression génique de plusieurs marqueurs hypertrophiques, énergétiques et de fibrose a été quantifiée par qRT-PCR et l’activité d’enzymes impliquées dans l’oxydation des acides gras, dans la glycolyse, dans le métabolisme énergétique mitochondrial et dans la réponse au stress oxydatif mesurée. 

Résultats : Tous les animaux Ovx ont survécu aux 26 semaines du protocole, alors qu’on observe un taux de survie de 83% chez le groupe RACtrl. Les femelles Ovx étaient plus petites (poids corporel; Sham -14%, p=0,0047; RA -3%, p=63) et avaient des cœurs plus petits (Sham -21%, p<0,0001; RA -25%, p<0,0001) lorsque comparées aux animaux contrôle (Ctrl). Les animaux RA ont développé une importante dilatation du VG, avec un gain de masse du cœur comparable entre les RACtrl et RAOvx (+81% vs. +70%, p=0,26). À l’échocardiographie, nous observons une dilatation semblable de la chambre ventriculaire gauche (RACtrl +42% vs. RAOvx +36%, p=0,21) et le volume d’éjection systolique est augmenté tant chez les femelles RACtrl que RAOvx (+79% vs. +80%; p=0,92). La RA a également réduit de façon semblable dans les groupes Ctrl et Ovx la fraction d’éjection (p=0,23). Au niveau des paramètres de la fonction diastolique, les ondes E et A du flux mitral et la pente de l’onde E, étaient modulés de façon négative par la RA, mais de façon moindre chez les RAOvx que les RACtrl. L’expression de plusieurs marqueurs hypertrophiques est augmentée de façon semblable dans les groupes RACtrl et RAOvx. Le profil transcriptionnel adaptatif des femelles RA étant peu altéré, les variations dans l’expression de plusieurs gènes impliqués dans le métabolisme énergétique cardiaque sont plutôt faibles. De plus, les animaux RAOvx montrent un profil comparable au groupe RACtrl tant pour le métabolisme énergétique que pour la fonction mitochondriale, le remodelage de la matrice extracellulaire et le stress oxydatif. L’activité d’enzymes impliquées dans le métabolisme énergétique des glucides comme l’hexokinase est semblable entre les animaux RACtrl et RAOvx, alors que l’ovariectomie régule l’activité de la beta-hydroxybutyrate déshydrogénase, une enzyme impliquée dans le métabolisme des acides gras, chez les animaux RA. 

Conclusion : Nos résultats montrent que la perte des estrogènes chez les femelles RA ne semble pas affecter négativement la réponse adaptative du VG à une surcharge de volume sévère. 

G1Choi, Béatrice - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr André Marette - Retour à l'horaire

 

 

Impact d’un extrait de canneberge riche en polyphénols sur la santé métabolique en contexte de perte de poids et d’exposition aux polluants organiques persistants

Choi B1,2, Daoust L1,2, St-Pierre P1,2, Dudonné S2, Varin T2, Pilon G1,2, Desjardins Y2, Tremblay A1,2,3 et  Marette A1,2,4

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ). 2Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF). 3Départment de kinésiologie. 4Département de médecine.

Introduction : L’augmentation dramatique du nombre de personnes touchées par des désordres métaboliques, largement associés à l’obésité, a entrainé le développement de différentes stratégies afin d’induire des pertes de poids. Bien que les effets bénéfiques de celles-ci soient indéniables, un élément parfois oublié est le destin des molécules qui se sont accumulées dans les tissus adipeux, tels que les polluants organiques persistants (POP). Ceux-ci peuvent avoir un impact sur la régulation de certaines hormones et sur plusieurs types de cancers en plus d’avoir des effets négatifs sur le métabolisme, de moduler le microbiote intestinal et de causer des modifications épigénétiques. Par ailleurs, il a été démontré qu’une modulation du microbiote à l’aide de prébiotiques, tel que des polyphénols, préviendrait certains désordres métaboliques associés à l’obésité.

Objectif : Identifier le potentiel protecteur d’un extrait de canneberge riche en polyphénols contre les effets néfastes de la libération des POP lors d’un programme de perte de poids.

Méthodes : Nous avons soumis des souris à une diète riche en gras et en sucres contenant des POP, suivi d’une période de régime sur une diète faible en gras. De plus, une partie des animaux ont reçu un traitement à l’extrait de canneberge pendant les dernières semaines du protocole. Des tests de tolérance au glucose et de prises de sang à jeun ont été réalisées et des fèces ont été récoltées à plusieurs reprises pour étudier le microbiote intestinal. À la fin du protocole, des tissus ont été pesés et conservés pour analyses subséquentes.

Résultats : Nous avons observé une perte de tissu adipeux est moins importante dans les animaux exposés aux POP et une perte de poids significativement plus importante chez les animaux ayant reçu l’extrait de canneberge par rapport à ceux qui ont reçu le véhicule. De plus, l’extrait de canneberge diminue la glycémie à jeun de façon significative.

Conclusion : Cette étude montre que l’utilisation de prébiotiques permettrait de développer des programmes de pertes de poids plus sécuritaires et plus efficaces, ce qui contribuera à rendre l’utilisation de traitement novateur, plus accessible comme avenue thérapeutique.

G2Chignon, Arnaud - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Patrick Mathieu - Retour à l'horaire

 

 

Un ARN long non codant associé à un enhancer contrôle la fibrose dans le rétrécissement aortique calcifié

A Chignon, M Rosa, MC Boulanger, G Mkannez, D Argaud, Y Bossé, P Mathieu

Introduction : Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est une valvulopathie cardiaque associée à la fibrose et à la calcification de la valve aortique. L’expression de gènes pro-fibrotiques par les cellules interstitielles de valve (VICs) est liée à la fibrose. Les ARN longs non codants dérivés des enhancers (eRNA) participent à la régulation de l’expression de gènes. Un dérèglement des eRNA pourrait induire l’expression de gènes pro-fibrotiques et participer au développement du RAC.

Méthodes : Une analyse du transcriptome par RNAseq combinée à l’étude des marques épigénétiques H3K27ac a permis d’identifier un eRNA dysrégulé lors du RAC. 

Résultats : Nous avons identifié que ce eRNA est surexprimé dans le tissu valvulaire des patients atteints de RAC. Le eRNA est exprimé par les VICs et est présent dans le noyau des cellules. Les données d’interactions de la chromatine à longue distance (Hi-C) indiquent que le locus eRNA interagit avec CTGF, un gène pro-fibrotique, lesquels partagent le même domaine topologique. En condition basale et sous stimulation au TGF-β, le eRNA participe à l’expression de CTGF. En retour, la production de CTGF entraîne la fibrose en contrôlant l’expression de COL1A1 et la sécrétion de pro-collagène-1α par les VICs.

Conclusion : La dysrégulation et la surexpression d’un eRNA contrôle la fibrose dans le RAC en modulant le locus CTGF.

G3Stefania Oros - - Retour à l'horaire

 

 

Identification et traitement du phénotype de la lipoprotéine(a) élevée en sténose aortique: résultats préliminaires de l’étude ATLAS

Stefania Oros, Nicolas Perrot, Audrey-Anne Després, Sébastien Thériault, Yohan Bossé, Patrick Mathieu, Marie-Annick Clavel, Philippe Pibarot et Benoit Arsenault

Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : La lipoprotéine(a) (Lp[a]) est un facteur de risque génétique des maladies cardiovasculaires (MCV) et de la sténose aortique (SA). Selon la société européenne d’athérosclérose, jusqu’à 20% de la population pourrait avoir des concentrations élevées (≥75 nmol/L) de Lp(a). 

Objectif : L’objectif principal de ATLAS (Assessment and Treatment of Lipoprotein(a) in Aortic Stenosis) est de déterminer la prévalence du phénotype de la Lp(a) élevée chez les patients atteints de SA vus en échocardiographie à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ). Par ailleurs, des études de familles ont démontré que près de 90% de la variation interindividuelle des concentrations de Lp(a) pourrait être attribuable à des facteurs génétiques.

Méthodes : Un total de 250 patients ayant subi une échocardiographie à l’IUCPQ avec SA ont été inclus. Les antécédents médicaux et familiaux, les données anthropométriques ainsi que des échantillons sanguins ont été récoltés pour chaque participant. Un groupe contrôle de 140 participants sans SA a également été mis en place. Les frères et sœurs ainsi que les enfants biologiques de 40 ans et plus des patients avec SA qui ont une Lp(a) élevée (≥75 nmol/L) sont également inclus dans cette étude. 

Résultats : Jusqu’à présent, les 250 patients avec sténose aortique sont pour 69% des hommes et ont en moyenne 65 ± 14 ans. La valeur moyenne de Lp(a) est de 74.5 ± 106.7 nmol/L. Les participants du groupe contrôle sont pour 52% des hommes et ont en moyenne 63 ± 8 ans (p=0.06). La valeur moyenne de Lp(a) est de 73.5 ± 97.3 nmol/L (p=0,6). La proportion de participants avec un niveau de Lp(a) supérieur ou égal à 75 nmol/L est de 30.8% chez les cas et 22.9% chez les contrôles (p=0.02). Trente membres de familles issues de 13 patients avec une SA et un niveau élevé de Lp(a) ont été recrutés pour l’étude ATLAS 2. Leur niveau moyen de Lp(a) est de 137.1 ± 136.1 nmol/L (p=0.0009 vs contrôles).

Conclusion : Le groupe avec SA semble avoir une proportion de personnes avec un niveau élevé de Lp(a) plus important que dans le groupe contrôle. Cette observation renforce les évidences que la Lp(a) est un facteur de risque de la sténose aortique. L’étude ATLAS 2 permettra d’améliorer l’identification des personnes à risque de développer une SA, et à terme, d’améliorer leur prise en charge.

G4Rousseau, Jean-Philippe - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Richard Kinkead - Retour à l'horaire

 

 

Is regulation of microglial functions by T3 dependent on the micro-environment?: Insights from the brainstem respiratory control network of newborn mice.

Jean-Philippe Rousseau 1, Kota Kitazono2, Yusaku Yoshioka2, Mami Noda 2, Richard Kinkead 1

1IUCPQ, Université Laval, Québec, Qc, Canada. 2Laboratory of Pathophysiology, Graduate School of Pharmaceutical Sciences, Kyushu University, Higashi-ku, Fukuoka, Japan.

Introduction : Thyroid hormones (THs; especially T3 and T4) are critical for the development and functions of the CNS. We have demonstrated that THs facilitate respiratory control development in newborn rodents, but the mechanisms remain unclear. Microglia play a major role in synaptic remodelling during early life, but their role in respiratory control development is yet unknown.  Interestingly, THs receptors (TRs) have been identified in primary cultured rat cortical microglia and T3 has presented effects on microglial functions.

Objectif : With the help of primary microglial cells culture, we want to 1) test the hypothesis that T3 influences microglial functions in the brainstem of newborn mice and 2) determine if this effect depends on the micro-environment (brainstem vs cortex; cultured alone vs co-cultured with neurons).

Méthodes : Measurements were performed on primary cultured mouse microglia isolated from the mixed glial cultures of postnatal day 3 C57BL/6J mice. Primary cultured neurons from cortex and brainstem were obtained from embryonic day 14–16 C57BL/6J mice. Microglia from cortex and brainstem were either cultured alone (DMEM) or co-cultured with respective neurons (DMEM + neurobasal medium) under standard conditions (37°C, 5% CO2 / 90% humidity). Microglial motility (µm traveled) was monitored using a time-lapse video-microscopy system over 3h with or without T3 (1µM). Phagocytosis was quantified and observed in brainstem microglial cells pre-incubated with 54 µg/ml Dextran, Rhodamine B (10 000 MW, neutral) in DMEM for 1h followed by incubation in DMEM with or without T3 (1 µM) for 3h. The cells were then fixed by 4% PFA.

Résultats : In the presence of neurons, but not in single culture, exposure to T3 increased brainstem microglial motility by 350% relative to control over the 3 h period (13.0 ± 4.5 vs 45.2 ± 7.8 µm; P=0.004). Exposing cortex cells to T3 also increased microglial motility; however, the effect was less important (156%; 46.0 ± 4.9 vs 72.1 ± 8.8 µm; P=0.009). The region of origin could also influence microglial functions in co-culture as brainstem microglia showed decreased motility compared to cortex microglia (with and without T3). By comparison with controls, brainstem microglial cells cultured alone responded to T3 exposure by a ~4-fold increase in phagocytosis as indicated by the fluorescence intensity of Dextran Rhodamine B (average arbitrary unit / area; 5.4 ± 1.1 vs 1.3 ± 0.2 AU/µm2; P=0.001).

Conclusion : We conclude that 1) T3 facilitates multiple functional responses of microglia including motility and phagocytosis; both functions are important in regulation of synaptic function during development. 2) Microglial activation is specific to the surrounding environment, such as presence of thyroid hormones and brain regions. Microglia therefore appear as important effectors of TH action in the development of the respiratory network. Understanding the mechanisms by which these cells influence the generation and regulation of respiratory activity offers new approaches to alleviate respiratory disorders in newborn, especially those born pre-term.

G5Rauzier, Chloé - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Frédéric Picard - Retour à l'horaire

 

 

Effet de l’absence de la protéine IGFBP-2 sur le profile lipidique et le développement de la plaque d’athérome chez des souris femelles.

Rauzier C1, 2, Miard S1, Després J.P1,3, Picard F1,2

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de pharmacie, 3Départment de kinésiologie, Université Laval

Introduction : La protéine circulante IGFBP-2 est une protéine principalement produite par le foie et impliquée dans de nombreux processus biologiques en lien avec le vieillissement et les maladies cardiométaboliques. Une récente étude a montré que les niveaux circulants d’apoB-LDL, lipoprotéine hautement athérogène, sont négativement associés de manière forte et indépendante aux niveaux plasmatiques d’IGFBP-2. Des niveaux faibles d’IGFBP-2 pourraient ainsi favoriser le développement de la plaque d’athérome. 

Objectif : Évaluer si l’absence de la protéine IGFBP-2 chez la souris module le développement et la progression de la plaque d’athérome. 

Méthodes : Des souris femelles Igfbp-2+/+(n=24) et Igfbp-2-/-(n=26) sur fond génétique C57BL/6J ont été nourries durant 24 semaines avec une diète pauvre (LFD 10%) ou riche en gras (HFD 60%). 

Résultats : La variation du poids des souris dans le temps n’a pas été différente entre les génotypes ; en revanche l’effet de la diète a été bien marqué. Il en est de même pour la quantité de masse maigre et grasse mesurée par DEXA un mois avant le sacrifice. A cette même période, un test de tolérance au glucose et à l’insuline a été réalisé. Les souris Igfbp-2-/- ont eu une glycémie plus haute que celle des souris Igfbp-2+/+ après injection d’insuline. Les souris Igfbp-2-/- ont également présenté une diminution de l’expression hépatique du gène Srebp-1c.  En dépit de ce résultat, aucune différence significative n’a été constatée entre les génotypes pour ce qui est des niveaux plasmatiques de cholestérol, de triglycérides, d’acides gras non-estérifiés et de glucose ou encore des niveaux hépatiques de triglycérides.  De plus, que ce soit en fonction du génotype ou de la diète, aucune plaque d’athérome au niveau de l’aorte n’a été révélée après coloration à l’huile rouge. Il n’y a pas eu non plus de détection de dépôt calcique (coloration Von Kossa) ou de fibrose (coloration au picrosirius red).

Conclusion : L’absence d’IGFBP-2 induit une diminution de la sensibilité à l’insuline ainsi qu’une baisse de l’expression hépatique du gène Srebp-1c. Ces travaux montrent que l’absence d’IGFBP-2 n’augmente pas la susceptibilité à la formation d’athérosclérose, ni de fibrose, ni de calcification au niveau de l’aorte. Une étude sur des souris Igfbp-2-/-/Ldl-r-/- développant des plaques d’athérome plus spontanément pourrait être effectuée. Cela permettrait d’évaluer l’impact de l’absence d’IGFBP-2 sur la plaque et le métabolisme des lipides dans un modèle génétique susceptible à l’athérosclérose.

Étude financée par la Fondation de l’IUCPQ.

G6Pagé, Mélissa - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Marie-Renée Blanchet - Retour à l'horaire

 

 

Expression du CD34 par les progéniteurs adipeux : possible implication dans le phénomène de brunissement des tissus adipeux.

Pagé M1,3, Marcouiller F1, Debigaré R1,2,3, Joseph V1,3, Morissette MC1,3, Laplante M1,3, Blanchet M-R1,3

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Département de physiothérapie, 3Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : L’obésité est un phénomène de plus en plus présent dans la société. Elle se développe entre autres lorsque la quantité d’énergie ingérée excède la quantité dépensée, ce qui entraîne un gain de poids et une accumulation d’adipocytes dans les tissus adipeux.  Les progéniteurs adipeux sont responsables de la formation d’adipocytes dans le gras. Le CD34, une sialomucine exprimée à la surface de ces cellules, est un marqueur communément utilisé pour leur identification. Toutefois, le rôle de son expression sur ces progéniteurs n’a pas encore été étudié. Lors d’études préliminaires, les résultats ont démontré que le CD34 pourrait avoir un rôle à jouer dans le contrôle du poids chez la souris.

Objectif : Étudier le rôle de l’expression du CD34 par les progéniteurs adipeux dans la gestion du poids chez la souris.

Méthodes : Afin d’évaluer l’effet d’une absence de CD34 sur le tissu adipeux, le poids de souris sauvages (WT) ou déficientes pour le gène du CD34 (Cd34-/-) a été suivi de 8 semaines d’âge jusqu’à 12 semaines. De plus, le métabolisme respiratoire a été mesuré chez ces souris en pléthysmographie. Différents tissus adipeux ont été récoltés et pesés au terme du suivi. L’analyse histologique des tissus a permis de vérifier le brunissement (accumulation d’adipocytes beiges dans un tissu adipeux blanc) dans le tissu adipeux sous-cutané. 

Résultats : Durant les 4 semaines de suivi, les souris Cd34-/- prennent significativement plus de poids comparativement aux souris WT. De plus, les souris Cd34-/- ont un métabolisme respiratoire plus lent et plus de masse adipeuse, représenté par des tissus adipeux sous-cutanés et bruns plus gros. L’analyse histologique de leurs tissus adipeux sous-cutanés démontre des adipocytes plus petits et la présence de brunissement chez ces souris.

Conclusion : Le CD34 semble impliqué dans la gestion du poids et dans l’accumulation de tissus adipeux et pourrait jouer un rôle dans la prévention de l’obésité.

H1Auclair, Audrey - Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Paul Poirier - Retour à l'horaire

 

 

Changements respectifs de la masse maigre et de la masse musculaire à 6 et 12 mois suivant une chirurgie bariatrique.

Auclair A1, Piché ME1,2, Marceau S1,2, Biertho L1,2, Hould FS1,2, Lebel S1,2, Julien F1,2, Lafortune A1,2, Biron S1,2, Lescelleur O1,2 et Poirier P1,3

1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec; Faculté de médecine, Université Laval, Québec; Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec

Introduction : La chirurgie bariatrique est caractérisée par une réduction concomitante de la masse adipeuse et de la masse maigre, mais à une proportion moindre. La balance à impédance est l’outil de mesure le plus couramment utilisé pour évaluer la composition corporelle en chirurgie bariatrique. Or, les algorithmes de calcul pour son évaluation reposent sur l’hydratation des tissus; une composante significativement modifiée en obésité sévère et lors de la chirurgie bariatrique.

Objectif : Mesurer et comparer les changements de la masse maigre évalués par balance à impédance avec les changements de la masse musculaire à la cuisse évalués par tomodensitométrie, à 6 et 12 mois suivant une dérivation biliopancréatique avec commutation duodénale (DBP-CD).

Méthodes : La composition corporelle aété mesurée avec la balance à impédance alors que la masse musculaire aété mesuréeavec une tomodensitométrie de la cuisse, avant ainsi qu’à 6 et 12 mois suivant la DBP-CD.

Résultats : Un total de 40 sujets (indice de masse corporelle: 47±5 kg/m2; âge: 44±11ans, femme: 75%) ont été inclus dans cette analyse. À 6 et 12 mois respectivement, la réduction du poids corporel (6 mois: -26,6±5,7%; 12 mois: -36,8±7,6%), de la masse grasse (6 mois: -43,4±12,8%; 12 mois: -59,6±15,1%), de la masse maigre (6 mois: -9,7±5,6%; 12 mois: -13,5±6,3%) et de la masse hydrique (6 mois: -9,7±5,6%; 12 mois: -13,5±6,3%) étaient toutes significatives (tous p<0,001). Une réduction de la masse musculaire totale à la cuisse (-18,4±7,3%; p<0,001) a été observée à6 mois suivant la chirurgie. Elle était caractérisée par une diminution du muscle à la cuisse à faible densité (infiltré en lipides) (-21,7±10,4%; p<0,001) et à densité normale (-16,5±9,7%; p<0,001).  Entre 6 et 12 mois, la masse musculaire totale à la cuisse (-1,1±4,4%; p=0,18) est demeurée inchangée. Or, une diminution continue du muscle à la cuisse à faible densité (-11,3±8,4%; p<0,001)  a été observée comparativement à une légère augmentation pour le muscle à la cuisse à densité normale (5,3±7,8%; p=0,001). L’association entre la réduction de la masse musculaire à la cuisse à 6 mois et celle du poids corporel était plus forte (r=0,81; p<0,001) comparativement à celle avec la masse maigre (r=0,31; p=0,05).

Conclusion : Ces résultats suggèrent une réduction plus marquée de la masse musculaire au cours des 6 premiers mois suivant une chirurgie bariatrique. En revanche, une diminution significative de la masse maigre évaluée avec la balance àimpédance a été observée à 6 et 12 mois. D’autres études devront s’intéresser aux changements de la masse musculaire suivant une chirurgie bariatrique, au-delà de l’utilisation de la balance à impédance.

H2Faubert, Cynthia - Personnel de soutien DRU en Centre de Recherche avec Mme Michèle Clavet - Retour à l'horaire

 

 

Mise en place et développement d’une plateforme d’animaux axéniques et gnotobiotiques en utilisant un système d’hébergement de cages étanches à pression positive

Faubert C1, Robillard J2, Paradis E3

Introduction : L’utilisation d’animaux axéniques et gnotobiotiques est de plus en plus répandue dans le milieu scientifique pour l’étude du microbiome. Un centre de recherche orienté vers ce type d’études se démarquera s’il parvient à pourvoir ces animaux spécifiques. C’est d’ailleurs grâce à l’obtention d’une Chaire de recherche dans sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome, qu’une plateforme de microbiote a été mise sur pieds au CRIUCPQ. L’étude du microbiome combinée à la recherche métabolique sur l’obésité permet une approche innovatrice pour cet enjeu sociétal majeur.

Objectif : La création d’une plateforme d’animaux axéniques et gnotobiotiques représente un défi substantiel en raison de la complexité des procédures, mais également de la vulnérabilité des animaux face à l’environnement dans lequel ils évoluent. Le choix de la technologie est un paramètre crucial qui déterminera les possibilités ainsi que les limites des projets de recherche.

Méthodes : Les isolateurs, longtemps connus comme la seule technologie permettant l’hébergement d’animaux axéniques et gnotobiotiques, se mesurent à une nouvelle technologie avancée : les ISOcages. Ce système d’hébergement unique offre une versatilité étonnante et adaptable dans le temps. 

Résultats : Voici le résultat de plus d’un an de recherche assidue et de mise au point ayant mené à la création d’une plateforme de microbiote avec cette technologie spécifique au CRIUCPQ.

H3Guèvremont, Geneviève - Professionnel(le) de recherche en Obésité-Métabolisme avec Dr Denis Richard - Retour à l'horaire

 

 

Le rôle de la progestérone dans les comportements liés au stress et la compulsion alimentaire et son influence au niveau central chez les rats mâles et femelles

GUÈVREMONT, GENEVIÈVE1; Chometton, Sandrine1, 2; De Avila Dal’Bo, Camila1, 2 ; Timofeeva, Elena1, 2; Timofeev, Igor2, 3. Centre de recherche IUCPQ, CERVO, Université Laval.

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Faculté de médecine, Université Laval; 3CERVO

Introduction : Il est connu que les femmes sont plus sujettes que les hommes à souffrir de troubles alimentaires tels que l’anorexie, la boulimie et la compulsion alimentaire. Un épisode de compulsion alimentaire est en général déclenché par le stress ou par les émotions négatives et implique la consommation de nourriture très appétissante. Plusieurs études suggèrent que la prévalence plus importante des troubles alimentaires chez les femmes pourrait s’expliquer par la différence au niveau des hormones sexuelles entre les deux sexes, avec notamment la progestérone qui se retrouve en grande concentration chez les femmes. Cette hormone stéroïdienne est synthétisée principalement par les ovaires ainsi que par les glandes surrénales, et son expression varie en fonction du cycle œstral. Des études montrent que chez des rats mâles et des femelles intactes, mais aussi chez des femelles ovariectomisées et adrénalectomisées, l’injection de progestérone aurait pour effet d’augmenter la prise alimentaire. Cependant, aucun effet n’est observé sur cette mesure chez des femelles ayant subi seulement une ovariectomie. De façon intéressante, il est montré dans une autre étude que l’injection de progestérone chez des femelles ovariectomisées augmente la motivation à subir un stress de décharge électrique au niveau plantaire afin obtenir plus rapidement et fréquemment une récompense de nourriture palatable (lait sucré). Cependant, le rôle précis de la progestérone sur le stress et la consommation de nourriture palatable n’est toutefois pas bien compris dans la littérature.

Objectif : L’objectif de cette étude est donc de mieux comprendre le rôle de la progestérone chez les rats mâles et femelles sur 1) le comportement lié plus particulièrement à l’anxiété et la réponse au stress; 2) la consommation de nourriture palatable ; et 3) la consommation de nourriture palatable dans un contexte stressant.

Méthodes : Des injections sous-cutanées de progestérone (1mg/kg, femelles n=6, mâles n=6) ou d’huile (groupe contrôle, femelles n=6, mâles n=6) ont été effectuées sur des rats Wistar mâles castrés et femelles ovariectomisées. Des tests comportementaux pour mesurer le niveau d’anxiété et la compulsion face à la nourriture palatable ont été réalisés 4 heures après injection, ainsi que des mesures de prise de sucrose en solution 10% dans la cage d’hébergement. Une pause de 10 à 16 jours séparait les journées d’injection. À la fin des expériences comportementales, les rats ont été euthanasiés 4 heures après l’injection de progestérone ou d’huile. Le sang a été récolté par prélèvement intracardiaque et les niveaux plasmatiques de corticostérone ont été dosés. Les cerveaux ont été prélevés immédiatement à la fin de la perfusion intracardiaque et l’expression des ARNm corticotropin-releasing factor (CRF) et Relaxin3 (Rln3) a été analysées par hybridation in situ.

Résultats : Chez les mâles, l’injection de progestérone n’a pas d’effet sur la prise de sucrose pendant 10 minutes soit dans la cage d’hébergement ou lors du test de comportement light-dark box modifié (L-D box). De plus, le temps de latence pour consommer l’aliment palatable (biscuit thé social) pendant la session de Novelty Suppressed Feeding(NSF) n’est pas différent entre le groupe contrôle et expérimenté. Le test elevated-plus maze (EPM) montre toutefois que la progestérone diminue l’anxiété chez les rats mâles. Les résultats d’expression d’ARNm de CRF dans la partie parvocellulaire du noyau paraventiculaire de l'hypothalamus (PVNp) ainsi que les résultats des niveaux plasmatiques de corticostérone montrent que l’injection de progestérone diminue la réponse de l’axe hypothalamo-hypophyse-surrénalien (HPA).

Chez les femelles, l’injection de progestérone n’a pas d’effet sur la prise de sucrose pendant 10 min dans la cage d’hébergement, mais augmente significativement la prise de sucrose pendant 10 min dans le test de comportement L-D box modifié. De plus, la progestérone diminue le temps de latence pour consommer l’aliment palatable (biscuit thé social) pendant la session de NSF. Les résultats du test EPM indique que la progestérone n’influence pas le niveau d’anxiété des rats femelles. Les dosages plasmatiques de cortiscostérone et la mesure du niveau d’expression de CRF dans le PVNp montre que la progestérone n’influence pas l’axe HPA chez les femelles.

Pour les rats mâles et femelles, aucune différence n’est notée sur la prise de sucrose pendant 1h dans la cage d’hébergement sans stress ou après un stress induit par des décharges électriques au niveau plantaire. La progestérone ne semble pas non plus avoir une influence sur l’expression de l’ARNm Rln3 chez les 2 sexes.

Conclusion : Chez les mâles, la progestérone semble agir uniquement sur le stress en diminuant l’activité de l’axe HPA, et ne pas induire de variation dans la consommation de nourriture palatable. Chez les femelles, la progestérone ne semble pas agir sur le stress et modifier l’activité de l’axe HPA, ni agir sur la prise de nourriture palatable dans un contexte sécuritaire. Cependant, l’injection de progestérone augmente le niveau de compulsion des rats femelles face à la nourriture palatable dans un contexte de stress. Au niveau cérébral, aucune variation de l’expression de la Relaxin-3, un neuropeptide produit dans le noyau incertus et impliqué à la fois dans la réponse au stress et la prise alimentaire, n’a été montrée suite à l’injection de progestérone. Afin de mieux comprendre les effets de la progestérone au niveau central chez les rats femelles, d’autres analyses sont en cours pour déterminer quels systèmes influencent leur comportement.

H4Lemay, Anne-Marie - Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr David Marsolais - Retour à l'horaire

 

 

Hexosylceramide accumulation in lung adenocarcinoma is associated with increased UDP-Galactosyltransferase

Lemay A.-M.1; Gagné A.1; Couttas T.A.2,3; Jamsari G.3; Bourgoin S.G.4; Joubert P.1,5, Don A.S.2,3,6; Marsolais D.1,7

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; 2Centenary Institute, Sydney; 3Prince of Wales Clinical School, University of New South Wales, Sydney; 4Division des maladies infectieuses et immunitaires, Centre de recherche du CHU de Québec & Faculté de médecine, Université Laval; 5Département de biochimie médicale et de pathologie, Université Laval; 6Sydney Medical School, University of Sydney; 7Faculté de médecine, Université Laval

Introduction : Le cancer du poumon présente le plus haut taux de mortalité de tous les cancers. Les sphingolipides sont impliqués dans des processus pouvant affecter le développement du cancer. Des types de sphingolipides considérés pro-apoptotiques, tels que la sphingosine ou la céramide, peuvent être convertis par des enzymes en sphingolipides pro-prolifératifs, tel que les hexosylcéramides. Une modulation du métabolisme des sphingolipides ainsi pourrait favoriser une balance pro-proliférative propice au développement du cancer.

Objectif : L’objectif de cette étude est de déterminer si la modulation du métabolisme des sphingolipides dans les adénocarcinomes menant à une augmentation des 2-hydroxyhexosylcéramides offre un avantage pour la croissance des cellules cancéreuses.

Méthodes : Une méthode LC-MS/MS a été utilisée pour quantifier 130 lipides à partir de parenchyme pulmonaire tumoral et non-tumoral provenant de patients hospitalisés pour une résection oncologique d’un carcinome pulmonaire (adénocarcinome, carcinome épidermoïde et carcinome neuroendocrinien), ainsi que du tissu pulmonaire provenant de patients ayant subi une résection pulmonaire pour une condition bénigne. L’effet de l’altération du métabolisme des sphingolipides sur la viabilité cellulaire a été étudié in vitro sur des lignées d’adénocarcinome à l’aide d’un essai MTT.

Résultats : Nous avons trouvé que les adénocarcinomes étaient significativement différents des autres types de cancer puisque ces derniers sont les seuls à démontrer un augmentation des 2-hydroxyhexosylcéramides (2-OH HexCer). En accord avec cette observation, nous avons déterminé par qPCR que l’expression de l’enzyme qui convertit la céramide en 2-OH HexCer, UGT8, est augmentée dans le tissu tumoral comparativement au tissu sain. Dans les lignées d’adénocarcinome surexprimant cette enzyme, l’inhibition de la croissance cellulaire (mesurée par essai MTT) par un ajout de sphingosine exogène (qui est intégrée au sentier métabolique) est moindre que celle observée pour des cellules épithéliales pulmonaires normales (BNE et SAEC). De plus, cet effet n’est pas annulé par le blocage de la dégradation irréversible de la sphingosine via sa conversion en S1P et l’activité de la S1P lyase, suggérant que la fuite des sphingolipides pro-apoptotiques vers les molécules comme la 2-OH HexCer pourrait être impliqué dans la croissance cellulaire.

Conclusion : Ces résultats suggèrent que le métabolisme des sphingolipides est affecté au sein des tumeurs pulmonaires, et que les cellules d’adénocarcinome pourraient limiter l’accumulation de sphingolipides pro-apoptotiques via l’enzyme UGT8.

H5Martin, Mickaël - Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr François Maltais - Retour à l'horaire

 

 

Évaluation de la limitation cardiorespiratoire lors d’un entrainement en endurance musculaire dans la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

Martin M1, Nyberg A1, Saey D1et  Maltais F1,2

1Centre de recherche, Institut Universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval; 2Faculté de médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada

Introduction : L’entraînement à l’exercice est une modalité thérapeutique très efficace dans la MPOC. Par contre, la progression des intensités d’entraînement est souvent limité par la faible réserve cardiorespiratoire et la dyspnée précoce. En ce sens, les méthodes d’entraînement permettant un travail musculaire efficace tout en allégeant la demande centrale doivent être considérées afin d’optimiser le réentraînement à l’exercice dans la MPOC.

Objectif : i) Évaluer la demande cardio-pulmonaire induite par l’entraînement en endurance musculaire chez des individus atteints de la MPOC et des sujets sains,  ii) documenter si la réduction de la masse musculaire impliquée lors de l’entraînement musculaire en utilisant un membre (1M) à fois versus deux membres (2M) à la fois permet de réduire cette demande.

Méthodes : Trente-trois patients atteint d’une MPOC modérée à sévère (stade GOLD 3 ou 4) et 15 sujets sains ont effectué 2 séances d’entraînement composées de 3 séries de 6 exercices musculaires réalisés jusqu’à épuisement. Dans un ordre randomisé, une séance 1M et une séance 2M ont été complétées sur 2 journées différentes. La ventilation (VE), la consommation d’oxygène (VO2) et la fréquence cardiaque (FC) ont été mesurées en continu, respiration par respiration, durant chaque séance d’entraînement.

Résultats : En comparaison avec l’entraînement 2M, l’entraînement 1M a permis d’augmenter le travail musculaire total réalisé lors d’une séance d’entraînement chez les patients atteints de MPOC (gain de 20%; p<0,01) mais pas chez les sujets sains (p=0,85).  De plus, l’entraînement 1M a exigé une moins grande VE(-14%; p<0,001), FC (-4%; p<0,001) et VO2(-16% ;p<0,001) que l’entraînement 2M. 

Conclusion : L’entraînement 1M permet aux patients MPOC d’augmenter la sollicitation musculaire tout en limitant la demande cardiorespiratoire lors d’un entraînement de musculation en endurance. L’utilisation de cette méthode d’entraînement pourrait permettre d’optimiser les gains en réadaptation lorsque la limitation cardiorespiratoire est trop importante.

H6Patoine, Dany - Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr Élyse Bissonnette - Retour à l'horaire

 

 

Développement et caractérisation d’un rat déficient pour le CD200, un intérêt dans l’étude de l’asthme allergique

Patoine D, Lemay AM, Marsolais D et Bissonnette E

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval

Introduction : Le CD200 est une glycoprotéine membranaire ayant des effets immunomodulateurs. Dans le poumon, le CD200 est présent à la surface de nombreuses cellules, notamment des cellules structurales (épithéliales et endothéliales) et des cellules immunitaires (lymphocytes, macrophages et cellules dendritiques). L’activation de la voie du CD200 et de son récepteur CD200R1 induit une immunomodulation provoquant une réponse anti-inflammatoire. Notre laboratoire a montré que l’activation de la voie du CD200 dans un modèle d’asthme allergique chez le rat Brown Norway corrigeait l’hyperréactivité bronchique. Sachant que le rat Sprague-Dawley (SD) est résistant au développement de l’asthme expérimental, l’inactivation du gène du CD200 sur ce fond générique pourrait nous fournir un outil supplémentaire dans l’étude du développement de cette maladie.

Objectif : Développer un modèle de CD200 KO chez le rat SD à l’aide de la technologie CRISPR et en caractériser sa physiologie pulmonaire de base.

Méthodes : La technologie CRISPR a été utilisée pour générer des rats mutants. Le gène du CD200 a été vérifié par séquençage. L’expression du CD200 a été évaluée avec un marquage en cytométrie de flux à la surface des leucocytes circulants. Des lavages broncho-alvéolaire ont été effectués. Les cellules ont été déposées sur lames, colorées par la méthode Wright-Giemsa et un compte différentiel a été effectué. La résistance, l’élastance et la compliance pulmonaire ont été mesurées au flexiVent™ suite à la nébulisation de doses croissantes de méthacholine.

Résultats : Le rat CD200 KO a été développé avec succès. Après rétrocroisement des rats SD de type sauvage et des rats hétérozygotes, des rats homozygotes CD200 KO ont été obtenus. Le séquençage a montré une délétion de 4 nucléotide dans l’exon 3 du CD200. Un marquage du CD200 par cytométrie de flux a confirmé l’absence du CD200 à la surface des leucocytes circulants. Les lavages broncho-alvéolaire n’ont montré aucune différence dans les populations de cellules résidentes au poumon par rapport aux rats de type sauvage. D’ailleurs, l’invalidation du CD200 n’a pas modulé les paramètres de résistance, d’élastance et de compliance pulmonaires, comparativement aux rats sauvages.

Conclusion : La physiologie pulmonaire du rat CD200 KO naïf demeure inchangée par rapport au type sauvage. Ce modèle de rat sera utilisé pour étudier le développement de l’asthme expérimental. Il pourrait aussi s’avérer fort utile dans l’étude de plusieurs autres maladies inflammatoires chroniques.

H7Pilote, Sylvie - Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Benoit Drolet - Retour à l'horaire

 

 

Est-ce que le tabagisme, lorsque combiné à la stéatose hépatique non alcoolique, modifie l'expression des CYP2d et CYP2c?

Pilote S1, Thibault C2, Jubinville E1,3, Routhier J1,3, Drolet B1,2, Morissette MC1,3 et Simard C1,2

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, QC, Canada, 2Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec QC, Canada, 3Faculté de médecine, Université Laval, Québec QC, Canada

Introduction : Le tabagisme et la stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) sont tous deux considérés comme des enjeux majeurs en santé publique. Le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, constitue un facteur de risque important dans le développement de maladies cardiovasculaires, puisqu’il alimente des comorbidités telles que l’hypertension et l’athérosclérose. Parallèlement, le développement et la progression de la stéatose hépatique non alcoolique (SHNA), dont la prévalence augmente mondialement, est fortement associée aux composantes du syndrome métabolique, particulièrement l'obésité et le diabète de type II. Les patients SHNA exposés à la fumée de cigarette (FC) utilisent donc fréquemment de nombreux médicaments pour gérer leurs comorbidités. Or, on connaît peu de choses sur les effets de la SHNA et de la FC sur l'élimination des médicaments.

Objectif : Un modèle de souris SHNA généré par l’exposition au T0901317 (T0), un agoniste des récepteurs hépatiques X, a été utilisé pour évaluer l'impact combiné de la SHNA et de la FC sur l'expression de deux sous-familles hépatiques du cytochrome P450 (CYP2c et CYP2d; enzymes majeurs impliqués dans la biotransformation des médicaments.

Méthodes : Pendant 4 jours, des souris C57BL/6 âgées de 7 à 9 semaines ont été exposées pendant 2 h à la FC ou à l'air ambiant et ont reçu par voie intrapéritonéale tous les jours le véhicule ou le T0, 20 mg/kg (n=5/groupe). Les foies ont été recueillis, lavés, pesés et congelés rapidement dans de l'azote liquide. Des sections de foie ont été colorées avec de l'huile rouge O. L'ARN total a été isolé et les taux relatifs d'ARNm de CY2d9, CYP2d10 et CYP2c29 ont été évalués par PCR quantitatif (qPCR).

Résultats :

Conclusion : Chez les animaux exposés à l'air ambiant, l'infiltration massive de gras induite par le T0 a fortement diminué l'expression de CYP2d9 et 2d10. L'exposition à la fumée de cigarette a augmenté les niveaux d'ARNm de CYP2d9 et 2d10, mais n'a eu aucun effet sur l’expression de CYP2c29. Toutefois, cette augmentation a été complètement supprimée par l’ajout du T0 à la fumée de cigarette. Gardant à l'esprit que les sous-familles CYP2C et CYP2D ensemble participent à la disposition de plus de 33% des médicaments actuellement commercialisés, ces résultats frappants justifient des investigations plus poussées pour évaluer les conséquences cliniques potentielles de la combinaison du tabagisme et de la stéatose hépatique non alcoolique.

H8Roussel, Élise - Professionnel(le) de recherche en Cardiologie avec Dr Marie Arsenault - Retour à l'horaire

 

 

Étude de l’expression de Decr1, une enzyme accessoire de la bêta-oxydation, dans différents contextes d’hypertrophie cardiaque.

Roussel, É, Drolet, M-C, Lavigne, A-M, Walsh-Wilkinson, É, Arsenault, M et Couet, J.

Groupe de recherche sur les valvulopathies, CRIUCPQ, Université Laval.

Introduction : En condition de surcharge hémodynamique chronique, le cœur s’hypertrophie. Notre groupe étudie les adaptations du myocarde soumis à une régurgitation sévère de la valve aortique (RA) chez le rat. Lors d’un profilage d’expression génique (PEG) effectué sur des ARNm provenant de ventricules gauches (VG) dilatés à la suite de neuf mois de RA sévère, nous avons observé une variation d’expression significative de plus d’une trentaine de gènes encodant des oxydo-réductases de type SDR, une super-famille d’enzymes notamment impliquées dans le métabolisme de divers xénobiotiques, prostaglandines, acides gras et polyols. L’une d’entre elles, la 2,4-diénoyl-CoA réductase (Decr1), catalyse la réduction du 2,4-diénoyl-CoA en trans-3-énoyl-CoA, une réaction dépendante du cofacteur NADP. Cette réaction est l’une des étapes accessoires de la bêta-oxydation. Elle permet à un acide gras polyinsaturé à double-lien cis d’être transformé pour qu’il soit apte à être métabolisé via la bêta-oxydation. Dans l’HC, le myocarde tend à favoriser la glycolyse par rapport à la bêta-oxydation.

Objectif : L’objectif de cette étude était de déterminer le profil d’expression de Decr1 dans différents modèles d’hypertrophie cardiaque (HC) animaux ou cellulaires. 

Méthodes : Les ARNm et les protéines de  VG de rats, de souris, de cardiomyocytes néonataux de rat en culture (NRCMs) et d’une lignée de cardiomyoblastes (H9C2) ont été extraits et analysés par qRT-PCR et immunobuvardage (IB).

Résultats : La diminution d’expression de l’ARNm de Decr1 observée dans notre modèle de rat RA 9 mois par PEG a été confirmée par qPCR. Des analyses par IB ont confirmé cette diminution au niveau protéique. Le traitement de rats RA avec du captopril (inhibiteur de conversion de l’angiotensine I) réduit l’hypertrophie cardiaque et normalise l’expression en ARNm de Decr1. Nous avons comparé l’expression de Decr1 chez des animaux mâles et femelles dans différents modèles d’HC (rats RA ou souris sous infusion continue d’isoprotérénol ou d’angiotensine II pendant 14 jours). Nous observons un dimorphisme sexuel, les femelles préservant leur niveau basal d’expression de Decr1 même en condition hypertrophique. Dans des NRCMs, seule la phényléphrine réduit l’expression en ARNm de Decr1, aucune diminution significative n’étant induite par l’isoprotérénol. L’expression de ce gène semble liée à la différentiation cardiaque puisqu’une exposition des NRCMs et des H9c2 à l’acide rétinoïque, un agent induisant une différentiation de myoblastes vers myocytes, augmente l’expression de Decr1. Cette hausse semble également proportionnelle au temps de culture de ces 2 types cellulaires, le maintien prolongé en culture favorisant la différentiation vers un phénotype ressemblant davantage à celui des cardiomyocytes adultes.

Conclusion : Cette étude nous a permis d’observer, dans diverses conditions d’HC, une diminution de l’expression de Decr1 limitée aux animaux mâles. Cette diminution pourrait contribuer au ralentissement global de la bêta-oxydation des acides gras dans l’HC en diminuant l’efficacité du myocarde à utiliser une source de substrats énergétiques.

H9Routhier, Joanie - Professionnel(le) de recherche en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette - Retour à l'horaire

 

 

Rôle de l’axe SIRPα/CD47 dans l’inflammation pulmonaire induite par la fumée de cigarette

Routhier J1,2, Pineault M1,2, Jubinville E1,2, Lechasseur A1,2, Beaulieu MJ1, Aubin S1, Paré ME1, Morissette MC1,3 

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2Faculté de médecine, Université Laval,3Département de médecine, Université Laval 

Introduction : Le tabagisme induit une réponse inflammatoire pulmonaire qui, lorsque soutenue, peut engendrer des dommages tissulaires. Il existe des systèmes de régulation de l’inflammation afin de maintenir et de rétablir l’homéostasie cellulaire tel que le système « Signal regulatory protein alpha » (SIRPα)/CD47. SIRPα est exprimée principalement par les cellules myéloïdes, alors que CD47 est retrouvée de façon ubiquitaire. Il a été démontré que l’activation de SIRPα, par la protéine de fusion CD47‑Fc, réduit la réponse inflammatoire pulmonaire dans un modèle d’asthme allergique sensibilisé à l’ovalbumine. Dans cet optique, nous posons l’hypothèse selon laquelle la modulation de l’axe SIRPα/CD47 pourrait limiter le processus inflammatoire causé par la fumée de cigarette.

Objectif : 1) Évaluer l’effet de la fumée de cigarette sur les niveaux pulmonaires d’ARNm et protéiques de SIRPα. 2) Investiguer l’impact d’une activation de SIRPα sur l’inflammation pulmonaire induite par la fumée de cigarette. 

Méthodes : Des souris BALB/c ont été exposées à la fumée de cigarette 2h/jour, 5 jour/semaine pendant 2, 8 et 24 semaines afin d’explorer les niveaux d’ARNm de SIRPα par qPCR. Des protocoles d’exposition de 4 jours ont aussi été réalisés pour déterminer les niveaux protéiques de SIRPα par cytométrie en flux et pour investiguer l’impact d’une activation de SIRPα par l’administration systémique du CD47-Fc. L’efficacité du CD47‑Fc sur la réponse inflammatoire pulmonaire a été déterminée par des comptes cellulaires totaux et différentiels dans le lavage broncho-alvéolaire.

Résultats : En contexte tabagique,les niveaux d’ARNm de SIRPα augmentent dans le poumon, alors que le nombre de phagocytes exprimant cette protéine, dont les macrophages, les neutrophiles et les cellules dendritiques, semble diminuer. Or, SIRPα est retrouvée en plus grande quantité sur les cellules qui l’expriment toujours. L’administration du CD47-Fc engendre une diminution de la neutrophilie dans le lavage broncho-alvéolaire des souris fumeuses.

Conclusion : L’administration du CD47-Fc suggère une réduction de l’inflammation pulmonaire induite par la fumée de cigarette et de plus amples recherches permettront d’évaluer son potentiel thérapeutique.

14h15Hervault, Maxime - Étudiant(e) niveau Doctorat en Cardiologie avec Dr Marie-Annick Clavel - Retour à l'horaire

 

 

Les différences liées au sexe dans le remodelage des valves aortiques sténosées dans des valves bicuspides et tricuspides

Hervault M1, Shen M1, Clisson M1, Boulanger MC1, Mathieu P1, Clavel MA1

1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Introduction : Pour une sévérité hémodynamique de sténose aortique identique, les femmes vont présenter une calcification moins importantes de leur valve aortique. Nous avons récemment chez des patients avec une valve tricuspide que les femmes présente une fibrose de leur valve plus importante pour importantes que les hommes, pour une sévérité identique.

Objectif : L'objectif de cette étude est d'évaluer la contribution spécifique du sexe sur la fibrose et la calcification valvulaire dans la physiopathologie de la sténose aortique selon l'âge du patient et le phénotype de la valve aortique (bicuspidie ou tricuspidie).

Méthodes : Soixante-trois femmes et 63 hommes ont été pairés pour le phénotype de leur valve aortique, l'âge, l'indice de masse corporelle, l'hypertension, l'insuffisance rénale, le diabète et la sévérité hémodynamique de la sténose valvulaire aortique évaluée par échocardiographie Doppler préopératoire. La valve explantée chirurgicalement de ces patients a été inclus en OCT puis coupé en tranches de 6µm d'épaisseur. Plusieurs coloration histologiques ont été réalisés afin d'étudier la composition du tissu valvulaire. Une deuxième cohorte, composée de 161 femmes et de 272 hommes ayant subis une quantification de la calcification de leur valve par tomodensitométrie a été montée afin d'étudier les différences dans la teneur en calcium entre les patients en fonction du sexe, du phénotype de la valve et de l'âge des patients.

Résultats : Dans la première cohorte de patients ayant passé un examen tomodensitométrique, 340 patients avaient une valve tricuspide (TAV, 133 femmes et 207 hommes) et 93 avaient une valve bicuspide (BAV). Parmis les patients BAV, 58 été considérés comme jeunes (YBAV, 60 ans, 11 femmes, 24 hommes). Dans chacun des groupes, les femmes présentent  une calcification significativement moins importante de leur valve que les hommes (YBAV : 198±83AU/cm² vs 543±54AU/cm², p<0,001; OBAV : 492±104AU/cm² vs 756±70AU/cm², p<0,05; TAV : 402±30AU/cm² vs 532±24AU/cm², p<0.001). De plus, les hommes OBAV ont plus de calcification que les hommes YBAV et TAV (respectivement 756±70AU/cm² vs 543±54AU/cm², p<0.05; and 756±70AU/cm² vs 532±24AU/cm², p<0.01). Aucune différences dans la quantité de calcium n'a été observé entre les femmes de chaques groupes.

Dans la seconde cohorte de patients dont la valve a été analysée par coloration histologique, 66 patients avaient une valve tricuspide (33 femmes et 33 hommes) et 60 avaient une valve bicuspide. Parmis les patients BAV, 22 été YBAV (60 ans, 19 femmes, 19 hommes). Les femmes TAV ont plus de tissu conjonctif dense que les femmes BAV (p<0.05). Cependant, aucune différence n'a été observé entre les hommes de chaques groupes. D'une manière générale et prendre en compte l'âge ou le phénotype, les femmes expriment plus de fibres réticulées ques les hommes (10,35(6.46-14.73)% vs 7.82(5.13-11.05)), p<0.05). De plus, le taux de fibres réticulées semble plus élevé chez les BAV que chez les TAV (YBAV vs TAV : 11.6(8.3-19.5)% vs 7.8(5.0-11.1)%,p

Conclusion : Nous avons montré que les femmes présentent une calcification de leur valve moins importante comparé aux hommes, avec le même sévérité hémodynamique. De plus, les femmes semblent avoir un remodellage de leur matrice extracellulaire que les hommes. Cependant, nous observons une difference dans la proportion de tissu conjonctif dense chez les femmes en fonction du phénotype, mais cette différence n'est pas présente chez les hommes. Ainsi, la fibrocalcification de la valve aortique semble être un mécanisme modulé par le sexe, l'âge, mais aussi par le phénotype de la valve du patient. Des travaux plus approfondies sont nécessaires pour identifier les acteurs moléculaires liés au sexe, à l'âge et au phénotype de la valve, impliqués dans les processus de calcification et de fibrose.

14h30Omura, Junichi - Étudiant(e) niveau Postdoctorat en Pneumologie avec Dr Sébastien Bonnet - Retour à l'horaire

 

 

Long noncoding RNA H19 in the pathogenesis of right ventricular dysfunction with pulmonary arterial hypertension

Junichi O1, Sandra B1, Olivier B1, Steeve P1, Sébastien B1

1Pulmonary Hypertension and Vascular Biology Research Group of Quebec Heart and Lung Institute, Laval University, Quebec, Canada

Introduction : Right ventricular (RV) failure is an important prognostic factor for pulmonary arterial hypertension (PAH). RV failure in PAH is associated with increased ischemia and decreased RV wall perfusion due to repressing angiogenesis and remodeled coronary circulation. The mechanism of RV failure remains poorly understood. Recently the role of H19, a long noncoding RNA highly expressed in the heart, has been investigated in left ventricular failure. Its role in RV remains unknown.

Objectif : To investigate the role of H19 in the pathogenesis of RV failure.

Méthodes : We used RV samples from human and PAH monocrotaline rat mode to analyze the expression level of H19. We also used RV sample from PH rat model.

Résultats : Using Taq-Man qRT-PCR, we demonstrated that H19 and its mature product miR-675 were up-regulated in RVs (but not in the LVs) from PAH patients compared to those from controls (n=8 each). In addition, H19 was negatively correlated with cardiac index. Interestingly H19 expression was not changed in lung of PAH patients compare to control. Similar findings were obtained in the PAH monocrotaline rat model. From a mechanistic point of view we showed that H19 upregulation in PAH RV was associated with repression of its targets calcium/calmodulin-dependent protein kinase II δ (a critical regulator of MEF2 signaling which is implicated in heart failure) and AKT signaling (a major regulator of NFAT signaling implicated in cardiac hypertrophy and angiogenesis) in the RVs from PAH patients (western blot, n=8-9, all p<0.05).

Conclusion : We demonstrated for the first time that H19 upregulation is associated with RV failure due to PAH, which could potentially lead to RV-specific novel biomarkers and therapeutic targets.

 

14h45Sallé-Lefort, Sandrine - Étudiant(e) niveau Doctorat en Obésité-Métabolisme avec Dr Frédéric Picard - Retour à l'horaire

 

Rôle du long ARN non codant Malat1 dans la fonction pulmonaire

Sallé-Lefort S1,3, Miard S3, Lortie K3, Arias C2,3, Marcouillet F3, Joseph V2,3,Soliz J2,3, Bossé Y2,3, Picard F1,3

1Faculté de pharmacie, 2Faculté de médecine, 3Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval

Introduction : L’expression du long ARN non-codant (lncRNA) Malat1, déjà associé à de nombreux cancers de par ses fonctions dans la prolifération cellulaire, est stimulée par l’hypoxie. Le poumon est décrit comme l’un des tissus exprimant le plus Malat1. L’hypoxie est impliquée dans de nombreuses pathologies pulmonaires, telle que l’asthme, la fibrose et les maladies obstructives chroniques. En effets, le remodelage pulmonaire induit dans ces pathologies est la conséquence d’une prolifération cellulaire et/ou d’une inflammation localisée induisant une hypoxie. De plus, l’hypoxie est connue pour induire la production d’espèces réactives de l’oxygène (ROS), déjà rapportées dans la fibrose pulmonaire. Compte-tenu de ces observations, il devient évident que le lncRNA Malat1 pourrait exercer des fonctions cruciales dans le développement de ces pathologies.

Objectif : L’objectif de ce projet était d’évaluer les conséquences d’une absence de Malat1 sur la physiologie pulmonaire lors d’une exposition à l’hypoxie.

Méthodes : Des souris mâles invalidées pour Malat1 (-/-) et leurs témoins Malat1+/+ (sous fond génétique C57BL6/J) ont été placée en chambre à hypoxie (10% O2) pendant 8 jours. L’adaptation pulmonaire à l’hypoxie a été évaluée in vivo par plethysmographie, en comparant les paramètres respiratoires avant et après l’exposition. Afin d’étudier le rôle de Malat1 dans la fonction pulmonaire, ces animaux, et leurs contrôles hébergés en normoxie (21% O2), ont été soumis à un test de bronchoconstriction par nébulisation de méthacholine (FlexiVent). Ex vivo, le métabolisme énergétique du tissu pulmonaire a été étudié à l’aide d’un oxygraphe (Oroboros). L’analyse de l’expression génique (qPCR) dans le poumon a été réalisée. Une étude histologique comparative a été menée afin de mettre en évidence une adaptation différentielle entre les animaux Malat1-/- et leurs témoins.

Résultats : L’hypoxie a augmenté le volume courant de façon similaire dans les deux groupes. L’absence de Malat1 dans la condition contrôle (21% O2) a augmenté de façon significative la  consommation d’oxygène, qui est restée significative après exposition à l’hypoxie pour les souris Malat1 déficientes par rapport aux contrôles. Le test de bronchoconstriction à la méthacholine a mis en évidence une hyperréactivité bronchique pour les souris Malat1-/- après exposition à l’hypoxie, qui, au niveau moléculaire s’est traduit par une modulation de l’expression des gènes impliqués dans le remodelage pulmonaire (collagènes, fibronectine), dans la fibrose pulmonaire (TGFβ, CTGF, MMP9) et dans la contraction des muscles lisses (Acta2, SM22, Moysine heavy chain). L’analyse du métabolisme énergétique du tissu révèle que l’absence de Malat1 a induit une augmentation de la consommation d’oxygène par la chaine respiratoire mitochondriale après exposition à l’hypoxie et que les animaux Malat1-/- ont une surproduction de ROS.

Conclusion : Les données obtenues démontrent que l’absence de Malat1 induit un remodelage pathologique du poumon qui se traduit par une hyperréactivité bronchique après exposition à l’hypoxie. Les mécanismes moléculaires par lesquels Malat1 influence l’asthme et la fibrose pulmonaire restent indéterminés pour l’instant.

Étude financée par le CRSNG

Bourse de doctorat du FER, du CRIUCPQ et du FRQ-S à SSL

15h00Rahimaly, Kevan - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Patrice Brassard - Retour à l'horaire

 

 

Changes in middle cerebral artery mean blood velocity during incremental aerobic exercise are similar between healthy active men and women.

Rahimaly K1,2, Labrecque L1,2, Imhoff S1,2, Paquette M1,2, Leblanc O1,2,  Malenfant S1,2, Drapeau A1,2, Brassard P 1,2

1Department of Kinesiology, Faculty of Medicine, Université Laval, Québec, Canada, 2Research center of the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, Canada.

Introduction : Sexual differences exist for resting cerebral blood flow, cerebrovascular reactivity to carbon dioxide as well as cerebral autoregulation. However, sex-related differences in exercise-induced changes in cerebral blood flow and cerebral oxygenation are not well documented.

Objectif : 1Characterize cerebral blood flow response during incremental exercise., 2Characterize sexual differences in cerebral blood flow determinants.

Méthodes : We compared mean arterial pressure (MAP), middle cerebral artery mean blood velocity (MCAvmean), cerebral oxygenation (ScO2), and end-tidal partial pressure of carbon dioxide (PETCO2) in 9 healthy active men (26±6 y; 71±12 kg; VO2 max: 61.4 ± 5.4 mL×kg×min-1) and 6 age-matched healthy active women (26±6 y; 60±6 kg; VO2 max: 51.3 ± 4.6 mL×kg×min-1) during incremental upright cycling exercise performed to volitional exhaustion.

Résultats : Incremental aerobic exercise similarly influenced MAP (p<0.0001), the bi-phasic response of MCAvmean (p<0.0001), and ScO2 (p<0.05) in both groups. Exercise also had a significant impact on PETCO2 (p<0.0001) in men and women, although these changes were of greater amplitude in men (group and interaction effects: both p<0.01). There were no correlations between VO2 max and changes in MAP, MCAvmean, ScO2 and PETCO2 during exercise in both groups.

Conclusion : These preliminary findings indicate comparable MCAvmean response to incremental aerobic exercise between the sexes, with the possibility that PETCO2 response is attenuated in healthy active women compared to age-matched healthy active men. The cerebrovasculature of the anterior circulation of healthy active women may be more sensitive to changes in CO2.

15h15Jubinville, Éric - Étudiant(e) niveau Doctorat en Pneumologie avec Dr Mathieu Morissette - Retour à l'horaire

 

 

Impact d’une diète déficiente en méthionine/choline sur la réponse pulmonaire à la fumée de cigarette

Jubinville E1,2, Lafrance MA1,2, Routhier J1,2, Beaulieu MJ1, Paré MÈ1, Aubin S1, et Morissette MC1,3

1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval, Québec, Canada; 2Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, Canada; 3Départment de Médecine, Université Laval, Québec, Canada

L’exposition à la fumée de cigarette (FC) altère le transport lipidique pulmonaire des humains et des souris (Jubinville et al. ERJ 2017). Le foie étant l’organe central impliqué dans le transport inverse des lipides, nous croyons que des dommages hépatiques pourraient influencer le transport lipidique pulmonaire, particulièrement en contexte tabagique. La diète déficiente en méthionine et en choline (MCD) cause des désordres importants dans le transport lipidique et une stéatose hépatique chez les souris.

Investiguer l’impact de la diète MCD sur la réponse inflammatoire pulmonaire à la fumée de cigarette et sur les fonctions pulmonaires.

Méthodes : Des souris C57BL/6 nourries avec une diète contrôle (Ctrl) ou MCD ont été exposées à l’air ambiant (AA) ou à la fumée de cigarette pendant deux ou quatre semaines (2h/jr, 5jrs/sem). Des comptes cellulaires totaux et différentiels ont été effectués dans les lavages bronchoalvéolaires (LBAs). Les fonctions pulmonaires (FlexiVent) et l’histologie pulmonaire ont été évaluées chez ces souris. Des analyses transcriptomiques ont été réalisées sur le tissu pulmonaire des souris AA s’étant alimentées pendant quatre semaines avec une diète contrôle ou MCD. De plus, les niveaux de phosphatidylcholine dans le sérum et dans le LBA ont été dosés.

Résultats : Les souris FC-MCD avaient moins de macrophages et de neutrophiles dans le LBA comparativement aux souris FC-Ctrl. Les données transcriptomiques montrent que la diète MCD a induit une diminution importante dans l’expression de trois grandes familles de gènes : la matrice extracellulaire, le développement et la division cellulaire. L’analyse des fonctions pulmonaires a révélé que la diète MCD modifie les fonctions pulmonaires engendrées, causant l’apparition progressive d’un phénotype restrictif malgré l’absence de signe de fibrose pulmonaire à l’histologie. Les souris AA-MCD et FC-MCD avaient aussi des niveaux de phosphatidylcholine systémique et pulmonaire plus faible comparé aux souris AA-Ctrl.

Conclusion : Cette étude relate, pour la première fois, l’impact majeur de la diète MCD sur l’homéostasie pulmonaire et sur la réponse pulmonaire à la fumée de cigarette. Investiguer spécifiquement la méthionine et la choline permettra de mieux comprendre leur rôle au niveau du poumon.

15h30Beaumont, Catherine - Étudiant(e) niveau Maîtrise en Cardiologie avec Dr Jacques Couët - Retour à l'horaire

 

 

Le dimorphisme sexuel dans le développement de l’hypertrophie cardiaque lors d’une régurgitation valvulaire chez le rat : un rôle potentiel des androgènes?

Beaumont C, Walsh-Wilkinson E, Drolet MC, Roussel E, Arsenault M et Couet J

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec; Université Laval

Introduction : Le sexe biologique a une influence sur le développement et la progression des maladies cardiaques. Toutefois, les mécanismes physiopathologiques derrière ce dimorphisme sexuel ne sont pas tous bien compris. Par exemple, l’hypertrophie cardiaque causée par un stress hémodynamique (surcharge de pression ou de volume) se développe différemment selon le sexe. Il en est de même pour son évolution vers l’insuffisance cardiaque. Nous étudions un modèle de surcharge de volume chez le rat où une régurgitation valvulaire aortique (IA) sévère est induite par cathétérisme.

Objectif : Comparer l’ampleur de l’hypertrophie cardiaque et les modifications du profil transcriptionnel myocardique chez des rats mâles gonadectomisés ou non ayant une IA de sévérité semblable

Méthodes : Quarante-quatre rats Wistar mâles ont été étudiés, dont la moitié était gonadectomisés (Gx). Ces animaux ont été répartis entre les groupes Sham (opération fantôme) et IA (Shamctrl, n=9; ShamGx, n=10; IActrl, n=13; IAGx, n=12). Six mois après la chirurgie, une échocardiographie finale a été faite pour les mesures de morphologie ventriculaire et de fonction cardiaque. Les animaux ont ensuite été euthanasiés et leur cœur, prélevé. L’expression génétique en lien avec les marqueurs hypertrophiques, le métabolisme énergétique et la fibrose a pu être quantifiée par RT-PCR quantitatif. L’activité d’enzymes de la b-oxydation, de la glycolyse et du métabolisme énergétique mitochondrial a aussi été mesurée. Finalement, une analyse protéique par Western Blot a été faite afin de mieux cibler les voies pro-hypertrophiques activées.

Résultats : Les animaux Gx étaient plus petits (poids corporel; -31%) tout comme leurs cœurs (-28%) comparés aux Ctrl (p<0.0001). Les animaux IA ont développé une hypertrophie cardiaque caractérisée par une dilatation importante du ventricule gauche et un gain de masse du cœur de 59% chez les IACtrl. Pour les animaux Gx, ce gain de masse n’était que de 43% (p=0.025). Tous les animaux IAGx ont survécu aux six mois de protocole contre 75% des IACtrl (p=0.052). Au niveau du remodelage ventriculaire gauche tel qu’évalué par échocardiographie, la dilatation était plus importante chez les animaux IACtrl que chez les IAGx (37% vs. 17%; p<0.0001). Il en était de même avec l’augmentation du volume d’éjection (63% vs. 35%; p=0.0034). La perte de fonction systolique était aussi plus forte après 6 mois chez les animaux IActrl (-28% vs. -18%; p=0.01). Une observation similaire peut être faite au niveau de la fonction diastolique où moins d’altérations étaient présentes chez les IAGx. Plusieurs gènes en lien avec le métabolisme énergétique des acides gras et du glucose et avec les facteurs de transcription importants dans la régulation du métabolisme myocardique étaient plus altérés chez les animaux IACtrl que chez les IAGx. Cette tendance était aussi présente pour l’activité de deux enzymes, soit la HADH (bêta-oxydation des acides gras) et l’hexokinase (HK) (glycolyse). Les ratios d’activité de ces enzymes (HADH/HK) étaient plus diminués chez les IACtrl que chez les IAGx. Nous avons aussi évalué les niveaux d’activation d’un certain nombre de molécules de la signalisation connues pour être impliquées dans le développement de l’hypertrophie cardiaque. Nous avons observé que la phosphorylation de Jnk (signalisation du stress) était plus grande chez les animaux IACtrl. De plus, les niveaux de phosphorylation de base de la protéine kinase D (aussi PKCµ), impliquée dans la propagation du signal hypertrophique, étaient moindres chez les rats Gx. 

Conclusion : Nous avions montré par le passé (Beaumont et al. Sci Rep. 2017) que les rates femelles développaient autant sinon plus d’hypertrophie cardiaque que les mâles en réponse à une IA, mais que la réponse transcriptionnelle du myocarde était beaucoup moins forte. Ici, nous observons que la privation en androgènes par la Gx de rats mâles reproduit en partie les observations faites chez les femelles. Par contre, la Gx réduit la réponse hypertrophique.